50 nuances de rose

Publié par Mademoiselle Plume

50 nuances de rose

50 nuances d'une femme gay

50 tableaux d'une rose du tango argentin

50 petits poèmes d'amour homosexuels

 

50 nuances de rose, c'est un recueil de poésie, un bouquet de cinquante roses rouges, blanches, violettes, bleues, jaunes, grises, noires, des nuances plus ou moins sombres, des couleurs plus ou moins vives, chatoyantes, un espace poétique, un prisme qui concentre toute la littérature d'une écrivaine-blogueuse qui habite entre la rue du Bon Martinet et la fontaine de Vaucluse, une petite oeuvre littéraire qui a déjà fait du chemin, entre les dentelles de Montmirail et le Rhône qui charrie la naissance d'une femme gay du tango, car Frédérique Violette est née juste avant les élections 2017; elle n'est en aucun cas une élue de l'Hexagone, ni une papesse avignonnaise, loin du Palais, bien loin des remparts d'Avignon, petite reine sans royaume, elle en est encore à apprendre à marcher avec des escarpins, à tester sa dextérité sur des talons aiguilles en descendant la rue des Teinturiers, une princesse ignorée par la communauté du tango rioplatense en France, colobrix condamnée à élever toute seule, dans son alcôve de petit monstre transsexuel, qui surplombe les méandres de la Sorgue, ses bébés, petites salamandres noires tachetées d'or.

 

On m'appelle Mademoiselle Plume. Poétesse coincée entre l'île de Lesbos et l'île de Sodome, une courtisane que les hommes fuient, que les femmes détestent, l'âme d'une Padmini enfermée dans le corps d'une coulobre. Quand je me réfugie dans les grottes de calcaire du massif du Mont-ventoux ou des Alpilles, je rencontre quelques anachorètes qui me tolèrent, et surtout des dragons au souffle puissant, aux odeurs de soufre, aux écailles dures et acérées, dont la queue se termine par un dard énorme qu'ils agitent vigoureusement en me voyant recroquevillée dans le creux d'une colline, la laideur d'une Belle-aux-Bois-Dormant: femelle saillie par ces monstrueux mâles de la légende provençale, je subis leurs assauts, contrainte de m'accoupler avec eux, mais chaque fois, ils m'abandonnent, mise à nu et engrossée, j'enfante dans la solitude mon recueil d'horreurs littéraires, et m'occupe toute seule de mes ouailles. Tel est le sort de La nouvelle créature tanguera qui a surgi, parmi les mystères du Vaucluse et les secrets du tango, en une gerbe étrange de textes poétiques et de récits drôles, de confidences fantastiques et de confessions romantiques, de fioritures tourmentées et d'improvisations sensuelles. Le destin ambigu d'une fille gay et travestie.

 

Frédérique Violette, écrivaine, artiste gay et danseuse de tango argentin dans le Midi de la France,

Avignon le 16 mars 2017

Introduction

50 nuances de rose

Vilaine fille du tango, princesse sans royaume

~ homosexualité & transsexualité en poésie ~

 

Tu es gay? Chut! Ne le dis à personne. C'est ton secret, garde ça pour toi, avec toute cette homophobie qui court comme la peste et le choléra.

Oh non! Ce n'est pas écrit sur mon front que je suis une folle, un homo, comme ils disent! J'aurais plutôt à craindre de la transphobie. Pourtant, soucieuse d'un bon passing, je m'habille correctement dans ma vie sociale, pour faire les courses, sortir avec les copines et les potes. Quant au reste, trop tard, mon coming out, je l'ai fait. Publiquement.

Je suis gay, et alors? Une lolita gay mtF, une vilaine fille du tango argentin, une jolie princesse sans royaume (cf Le film d'une transition). Qu'est-ce que ça peut foutre? Je ne vais pas rester cachée jusqu'à la fin de mes jours tout de même. Je n'aime pas les fringues masculines, j'ai toujours rêvé de porter des vêtements de femme, vivre habillée, maquillée, parfumée comme une fille. Plus qu'un lifestyle, ça colle pas seulement à ma peau, mais à mon âme: je me suis toujours sentie appartenir à la gente féminine.

Mon genre est très clair dans ma tête comme dans mon coeur: femme transgenre, et j'aime les hommes. Enfin, pas tous les hommes, l'homme avec qui j'aurai une vraie relation sentimentale, suis une fille très affectueuse. Une gay romantique, une transvestie avignonnaise qui aime écrire, qui aime danser, qui aime la vie au féminin. Et je le fais avec poésie!

Ton coming out en poésie, c'est bien, mais enfin... Le jour où il m'a fait l'amour... c'est un recueil quand même osé! Des poèmes un peu hard...!

Voyons! C'est un recueil de poésie! Pas un film porno que je sache? Certes, Le jour où il m'a fait l'amour, est un concentré de mes premières expériences homosexuelles et transsexuelles; plus ou moins romancé, comme l'est toute ma littérature, ici même, de blogueuse-poétesse. Eh quoi!? Tu n'as donc retenu que les deux ou trois poèmes un peu trop hard comme tu dis, n'as-tu pas lu les autres? Cinquante tableaux délicieux qui racontent une histoire, cinquante nuances exquises qui retracent d'une manière plus ésotérique qu'érotique la difficulté d'être gay et transsexuelle dans notre société binaire, un témoignage poétique, touchant, des confessions parfois exagérées, sinon beaucoup plus réalistes qu'on ne le croit... Ce sont mes bébés, mes cinquante nuances de rose!

50 nuances de rose

Premier épisode

50 nuances de rose

Petits poèmes d'amour gay

 

De l'expérience houleuse (et pas toujours rose) avec des bisexuels curieux et des hommes mariés, à la naissance d'une femme trans, devenue romantique et sentimentale par la force des choses ~ extraits de Le jour où il m'a fait l'amour, 50 poèmes homosexuels

 

 

XLV

Il m'a fait l'amour comme un dieu ils m'ont fait la

 

Misère aux quatre coins du salon il fêla

Une baguette en frappant le divan soubrette

Apeurée il n'y a pas mieux pour affoler

Sa jolie proie en éclats de sanglots voler

Rires et champagne en retroussant ma jupette.

 

 

XXXIX

Mon homme m'a fait mal en me faisant l'amour

 

Une vie bel et bien je veux au féminin

Que mon chef mon beau prince affamé s'énamoure

En voyant ma silhouette au verso masculin

Qu'entre deux rendez-vous mâle passe et retrousse

Ma jolie jupe ô! reste au moins pour ma frimousse!

 

 

XLIV

Il m'a forcée à faire l'amour avec eux

 

Maîtresse obligée que chiale une gourgandine

Détresse humaine et des chiens qui remuent la queue

N'en ont rien à foutre alors que je me dandine

Sous leur table une chienne en laisse et Messieurs dînent

Sur la table allongée - leur festin - mes Rois dînent.

 

 

XLIX

Le jour où mon Bel Amant me fera l'amour

 

Je me ferai belle et envoûtante à peau lisse

Vilaine ou craquante fille obscure et glamour

Des préliminaires au miel de propolis

Un goût de voyage en un ciel gonflé de manne

Que de Lady Plume affables rayons émanent.

50 nuances de rose

Episode 3

50 nuances de rose

Insoumise et un peu garce sur les bords, une lolita gay qui sort du placard, perle rare et précieuse ridicule, une femme de lettres et du troisième sexe:

 

"Je suis une pierre précieuse qu'on a oublié d'ajouter à l'édifice collectif. En vérité, que ceux qui ont des oreilles entendent, je suis une vilaine fille, une lolita gay qui sort du placard, perle rare et précieuse ridicule, une insoumise, un peu garce sur les bords, borderline de votre pensée unique ~ another brick in the wall, a bad girl on the gothic road ~ femme trans, femme de lettres et femme du bal, une princesse luciférienne qui cherche la lumière de Jésus dans les ténèbres de notre société occidentale, lolita tanguera, drôle d'oiseau du tango, danseuse queer des milongas du sud de la France, une fille gay en quête de sens. Une orpheline de la spiritualité vivante, car nous savons vous et moi que notre terre n'a plus de roi.

Craintive j'ai cherché désespérément un royaume, un marquis, un récif sur lequel échouer, une clef de voûte pour enfin me relever, me redresser et me tenir debout, sur mes talons aiguilles, la plume gothiste, la poitrine altière, et le regard bienveillant. Farouche mais le coeur docile, j'ai trouvé refuge auprès de la Reine de toutes les danses, une danse où enfin mon coeur peut improviser et mon âme se déployer telles les ailes d'un cygne... je m'appelle Federica... je suis... une femme du bal, une fille du tango..."

Extrait lecture théâtrale voix off de mon court-métrage: "PRINCESSE SANS ROYAUME ~ Le film d'une transition", ma sortie du placard mise en scène à Avignon, octobre 2016

50 nuances de rose

Episode 5

50 nuances de rose

Petite littérature gay sur la rive gauche, une avignonnaise qui danse sur le pont Saint-Bénézet, très très loin du Marais...

 

... on y danse, on  y danse tous en rond, ma dernière danse, ma première fois, vierge je veux dire dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, et pour relancer l'intrigue, piétiner boussole sur place de l'Horloge, briser les os sur la roue de l'éternel bal, remonter le Rhône, remonter le cours du temps, voyage astral ou réminiscences d'une vie antérieure, valse glaciale avant les eaux-fortes, bien avant les sept fous, une folle de 1880 dans une maison close d'un quartier de Buenos Aires, sous injections poétiques, sous hormones argentines, sous mauvais traitements, coups et blessures et tentative de viol à l'intérieur d'un abrazo sulfureux, grotesque et outrageant, dans une étreinte à la poigne grivoise et harcelante, je suis une princesse, l'orpheline française abandonnée tout juste après la naissance du tango argentin, une petite reine de la milonga qui a oublié quelques orgasmes à la fin du dix-neuvième siècle...

Le jour où il m'a fait l'amour ~ 50 nuances de rose, extrait de la préface de l'auteure

50 nuances de rose

Episode 7

50 nuances de rose

Une citation de Ronsard (1524-1585), Abrégé de l'art poétique français:

 

"La Poésie n'était au premier âge qu'une Théologie allégorique, pour faire entrer au cerveau des hommes grossiers par fables plaisantes et colorées les secrets qu'ils ne pouvaient comprendre."

 

 

Une autre citation sur la poésie, par Madame de Staël (1766-1817), De l'Allemagne (1810):

 

"La poésie doit être le miroir terrestre de la Divinité, et réfléchir, par les couleurs, les sons et les rythmes, toutes les beautés de l'univers."

 

 

La poésie selon Victor Hugo (1802-1885), préface des Odes (1822):

 

"Au reste, le domaine de la poésie est illimité. Sous le monde réel, il existe un monde idéal, qui se montre resplendissant à l'oeil de ceux que des méditations graves ont accoutumés à voir dans les choses plus que les choses."

50 nuances de rose

Episode 9

50 nuances de rose

Un mec lourd, une drague forcée, l'amour gay dans la voiture

 

Nom d'une pipe! Pourtant, je lui ai dit non!

 

 

Cinquante nuances plus sombres, ou les malheurs aux douces sucreries de Lady Plume, miss du jour portée aux nues, une folle nuit qui finit par une partie de jambes en l'air, une miss ocytocine mal aimée dans une voiture, un rencard à la con sur un parking. Quand Frédérique Violette fait l'arc-en-ciel avec amour et dérision... ou comment faire l'amour gay dans l'exubérance et la poésie. Mais ce type n'a aucune poésie dans le regard, pas plus que le sens de l'humour, nom d'une pipe! Pourtant je lui ai dit non!

 

50 péripéties entre mecs, où je confonds l'érotisme et l'ésotérisme, la profondeur du vers et de la rime avec la musicalité agaçante d'une gourgandine. Quelle sotte! Pourquoi accepter un tel rendez-vous? Il était gentil au téléphone, et moi trop blonde. L'homosexualité est à double tranchant. On y trouve de tout, parfois on préférerait ne rien chercher. Pas fière du tout, la robe retroussée, la culotte baissée jusqu'aux chevilles, et pas de kleenex sous la main. Me suis fait avoir. Il remonte dans sa caisse, et s'en va comme il est venu, sans un sourire, sans mot dire. Je n'ai plus qu'à rentrer à pied, avec cette douleur légère. Si l'on me voit ainsi, le rimel dégoulinant, je dirais que j'ai mes règles.

 

Mais je lui parlais bien de sentiments?

50 nuances de rose

Episode 11

50 nuances de rose

Verlaine & Rimbaud

 

 

"De la musique avant toute chose,

Et pour cela préfère l'Impair

Plus vague et plus soluble dans l'air

Sans rien en lui qui pèse ou qui pose."

Verlaine (1844-1896), Jadis et naguère, "Art Poétique"

 

 

"Le poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens. Toutes les formes d'amour, de souffrance, de folie; il cherche lui-même, il épuise en lui tous les poisons, pour n'en garder que les quintessences."

Rimbaud (1854-1893), Lettre du Voyant

50 nuances de rose

Episode 13

50 nuances de rose

Un garçon efféminé, une plume hyper-sensible

 

Dans quel état se trouve mon corps astral lorsque du crépuscule jusqu'à l'aube, j'offre mon coeur sensible à tant de bras virils et de mains adipeuses, ai-je tord si je cherche la chasteté dans les étreintes du tango?

De toutes les possédées du tango, je suis la plus envoûtée, fleur du mal ou orfèvrerie en cristal, ai-je tord si je cherche l'âme-soeur au milieu de toutes ces vies intérieures qui battent le ballroom, arpentent les coeurs, astiquent le parquet flottant avec leurs semelles filantes, leurs talonnettes lourdes de mauvais karma; ai-je tord - dîtes-moi, je vous en supplie - si je cherche un peu de sa majestée au creux de mes reins, de la déconfiture pour adoucir mon orgueil, des ronds de jambe qui atténueront les caprices de mon regard; ai-je tord si je trouve encore malgré moi une thérapie dans cette addiction aux talons aiguilles, et le besoin oppressant de me suspendre au cou du premier venu, à la note d'un dernier Gobbi?

Extrait: Plume sensible qui vire à l'indigo ~ Lady Plume 4

50 nuances de rose

Episode 15

50 nuances de rose

XXVII

Deux hommes dans un lit d'hôtel pour un massage

 

Deux hommes, comme deux filles, j'ai compris ce jour-là

Que je n'étais pas du tout réversible et sage

Je ne partage pas mon rôle qui pour la

Peine et l'indomptable posture me rapproche

De la gente féminine - asseoir mon encoche.

 

 

XI

Plutôt fuir les hommes curieux mariés ils viennent

 

Ils vont arracher cris et pleurs gémissements

Une plainte longue et langoureuse et ne tiennent

Qu'à leur noire obsession sous mes vomissements

J'en oublie rose exaltation pourvu qu'ait lieu

Leur petite mort dans ma chair aux beaux milieux.

 

 

XXX

Comment séduire un homme élégant et gentil?

 

Les hommes ça va ça vient puis on n'en veut plus

Pas des comme ça en tout cas petits plats lentilles

Courgettes et carottes, ails oignons un peu plus

Je suis bonne à marier: mettre l'huile d'olive

Une entrecôte pour lui pour moi les endives.

 

 

XXV

Poëtesse et danseuse de tango en France

 

Frédérique Violette, femme de Lettres, écrivaine

Combien d'amours sans lendemain et de souffrances

De brèves rencontres, d'hommes trop fades, de nuits vaines

De minutes redoutées tandis qu'ils jouissaient

Pour permettre à mon étendard de se hisser?

 

Quatre poèmes gays issus de mon recueil:

"Le jour où il m'a fait l'amour ~ 50 nuances de rose"

50 nuances de rose

Episode 17

50 nuances de rose

La liberté du poète...

 

"Pour ce qui est de la poésie libre dans Alcools, il ne peut y avoir aujourd'hui de lyrisme authentique sans la liberté complète du poète et même s'il écrit en vers régulier c'est sa liberté qui le convie à ce jeu; hors de cette liberté il ne saurait plus y avoir de poésie."

Guillaume Apollinaire (1880-1918), Lettres à sa marraine (30 octobre 1915)

50 nuances de rose

Episode 19

50 nuances de rose

Femme Gay

Femme de Lettres

Femme du Bal

 

Petite graine de maestra, petite reine de milonga...

Une princesse transsexuelle (non hormonée ni opérée) du tango argentin en France

Epilogue

50 nuances de rose