L'abrazo de la scoliose ou l'encuentro exagerado

Publié le par Miss Violette

 

L'abrazo milonguero*, refuge des mauvais danseurs


L'enlacement abrasif milonguero, ou étreinte corrosive du tango authentique, est le refuge des mauvais danseurs qui veulent créer un élitisme du tango argentin sans s'apercevoir qu'ils adoptent exactement la même attitude ordinaire, naturelle, en dansant du vite vite lent, en abrazo cerrado exagerado*, autrement dit collé-serré façon merengue zouk, que les danseurs de bal musette, de pistes guinguette,  thé dansant et dancing rétro.

Dans les dancings rétro/musette ou les thés dansants, les hommes invitent naturellement les danseuses par le regard, se lèvent aussi, et tendent la main avec élégance, ils ouvrent la bouche, pour dire: "Bonjour Madame, vous dansez?" Ils ont de la courtoisie, observent une bienséance fondée, ce jeu délicieux de séduction sociale qui va de soi, sans dresser toute une liste de procédures galantes, ils ne font pas de chichi, eux! ni un tas de foin avec la mirada*!

(*) Traduction franco-espagnole des termes marqués d'un astérisque, et définition, dans le lexique en bas de l'article.

 

Mirada, qu'est-ce donc?

 

Terme de la novlangue pour désigner l'invitation par le regard dans les milongas... Oui, si vous ne le saviez pas encore, sachez que nous avons des yeux et que nous les utilisons pour marcher droit devant nous.

Heureusement que le code de la mirada existe, sinon j'aurais continué à me lever avec les yeux dans les poches pour inviter une femme. Tango milonguero, abrazo d'encuentro,  ou comment réinventer la roue pour la vendre plus chère? L'eau de la rivière est gratuite. On m'a toujours expliqué: "Violette, si tu veux de l'authentique, un tango du coeur, un abrazo des tripes, va boire à la source, mais surtout pas la flotte que l'on veut te vendre dans des bouteilles en plastique."

 

undefined

 

L'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur, dixit Antoine de Saint-Exupéry.

 

 

Toujours la même rengaine dans les milongas; le roi du rythme jeté aux oubliettes.

Programmation restreinte = refuge des mauvais danseurs?

 

Eux, les danseurs de bal musette, en France, savent au moins danser en musique! Et ne dansent pas seulement sur trois genres musicaux, comme c'est le cas dans notre danse aristocratico-paresseuse qu'est le tango du Rio de la Plata en France (tango, valse argentine, milonga), ils dansent sur une quinzaine ou peut-être une vingtaine de genres musicaux... Pour vous en citer quelques uns: java, polka, fox trot, slow-fox, madison, boston, bolero, paso doble, tango, valse-musette, valse viennoise, boogie, charleston, begin, cha cha, rock, rumba, zouk, merengue, disco, slow...

Les danseurs milongueros experts de l'abrazo cerrado exagerado (ou enlacement de la scoliose consentie) réinventent donc la roue en essayant de créer des cercles où tu vas avoir l'illusion de rentrer dans le must du must, le lion's club de la planète tango. Le concept encuentro (le terme "rencontre" étant ringard), donne tout lieu de croire  à un bal 5 étoiles, pour t'en mettre plein la vue, pour te transformer en VIP - Very Important Person en anglais, et en russe: Viesima Imenitaïa Persona.

On te fait croire que l'honnête tango, le véritable, l'authentique, c'est le tango viril, l'abrazo aux larges épaules, pour manoeuvrer à coups d'épaule et à coups de coude la femme lascive, vautrée dans le col de son playboy, c'est le guidage par la ceinture scapulaire, le popotin de la danseuse devant être très éloigné de toute verge compromettante, c'est la fusion des corps qui cherchent une sentimentalité façonnée par une convention collective, une osmose qui cherche à fuir l'autonomie, l'indépendance, de la femme du bal qui ne tient toujours pas toute seule sur ses hauts talons, c'est tout un art burlesque et pantomime, fashion âge d'or, sur des rythmes de tangos pam pam pam pam facilement assimilables.

Ne leur change surtout pas l'âge de leurs tangos, ils sont perdus, ne savent même plus mettre un pied devant l'autre. Un tango de 1917? Ils ne connaissent pas: ils te diront que c'est de la danse d'indigène, que ça n's'danse pas. Un tango de 1965? Ne leur complique pas les nappes musicales, c'est bien trop de nuances pour leurs oreilles bien trop étroites.

undefined

Ne leur mets pas trop, voir carrément pas, de Juan d'Arienzo, ça risque de les réveiller. Puis el Rey del Compas, ça va trop vite pour eux. Juan d'Arienzo? C'était un punk, comme me dirait un ami tanguero qui étudie depuis des années les grands chefs d'orchestre de Buenos Aires. Dire qu'il existe quelques dizaines de milliers de tangos. Et que fait-on du canyengue, du fox-trot argentin?

undefined

S'il te plaît, évite de leur mettre également des textes corrosifs... Quand tu enlèves les tangos qui évoquent la lutte des classes, il ne reste plus grand chose dans nos milongas en France, d'ailleurs... où est le tango argentin en France? Mais les milongueros ne veulent pas entendre parler des racines du mal, il faut tout leur aplanir, c'est ainsi qu'ils dansent, un sirop au maté dans une main et un tango sirupeux pour se peloter loin, très loin d'un Buenos Aires de la misère, de la solitude, des filles exploitées.

 

undefined

 

Les règles sévères pour devenir un mauvais danseur, et membre privilégié de l'encuentro-mirada

 

Les milongueros de l'abrazo cerrado exagerado, se rassemblent sur cv, lettre de motivation et autorisation du professeur qui valide la capacité de son élève à faire une étreinte fusionnelle tête penchée, coude vers le haut, appelée encore: abrazo de la scoliose, en des lieux où la rencontre est appelée: encuentro. Si tu ne parles pas l'espagnol, t'es mort.


Encuentros sélectifs en fonction de ta classe socio-professionnelle, of course, enfin ce n'est pas dit comme ça, puis c'est inconscient chez eux. Des encuentros où il te faut impérativement t'inscrire en couple homme + femme, à cause de la parité. Chez eux, on n'aime pas les vides, ni les surprises, ni les chiffres impaires, l'ordre doit régner, une comptabilité est strictement tenue, il faut danser en rang d'oignons, il faut laisser un espace de 113,72 cm entre chaque couple, il faut marcher droit devant, dans une ligne parfaite, sinon t'es exclu à jamais du cercle, bref, tu te suicides après.

C'est un tango qui doit emboiter chaque homme dans chaque femme, c'est un abrazo rationalisé, réglé comme du papier à musique, il faut faire comme tout le monde. Faut être triste, afficher un regard clos ou orgastique, pour bien montrer aux instructeurs que tu essaies d'aller au septième ciel encuentriste, un peu comme un ordre du temple solaire, sauf que ce n'est pas une secte, ou presque pas.

 

Les bons danseurs pratiquent la mirada

 

Légende urbaine: les bons danseurs pratiquent la mirada. Excusez-moi du peu, les mauvais danseurs aussi. Cela revient à dire que si tu portes un beau costume et des pompes achetés à Buenos Aires, forcément, t'es un bon danseur de milonga.

Quant à la parfaite danseuse de tango argentin, afin d'être la mieux armée pour damer le pion à ses concurrentes, affronter la jalousie des unes, la frustration des autres, et assurer comme une bonne concierge milonguera, au courant de tous les potins des milongas environnantes, il est nécessaire que cette dernière ait, dans sa boîte à outils en velours, les accessoires incontournables de la pure tradition portègne: calebasse et bombilla à yerba maté, éventail en dentelle brodée et coton, armature bois de bambou, une deuxième paire de chaussures à talons, et l'étole argentine dans sa version épouse de gaucho.

 

Indispensable pour être bonne danseuse de tango: calebasse yerba maté bombilla (paille acier) tradition portègne

 

Comment cela se fait-il que les danseurs de tango-nuevo ne nous embêtent pas autant avec les codes?

 

Je vais finir par croire que les danseurs ouverts d'esprit se retrouvent en majorité dans le tango-nuevo, appelé encore tango libre ou néo-tango. Expliquez-moi pourquoi les tangueros du nuevo n'ont pas pour habitude de faire un pataquès avec l'invitation en milonga, et autres codes sacro-saints du bal?

On aurait reproché à notre Chicho international d'avoir lancé la mode de l'ouvert, et ainsi d'avoir égaré les âmes en les conduisant en enfer... L'enfer, c'est les autres. Et les autres, ce sont les danseurs qui refusent de se plier aux règles de bonne conduite. La conduite à suivre est celle de la bigote qui danse avec une liste exhaustive de codes entre les f...

Voici la caste des impurs, ceux qui pervertissent le tango du Rio de la Plata, ceux qui dansent le tango en abrazo ouvert, fichtre! ils n'ont aucune éducation ces bad boys en jean déchiré, ces vilaines filles en pantacourt. Ils mâchent un chewing gum dans ton oreille, crachent dans leur tango yoplatense. Les mecs du néo-tango attrapent la main des danseuses assises et les tirent sur la piste de danse. A croire que ça va forniquer sec!

Si tu danses en abrazo cerrado, si tu respectes les codes du bon milonguero, alors tu peux dormir sur tes deux oreilles. Tu es un juste. Un homme droit. Tu as reçu une bonne éducation. On peut te faire confiance, aucun mot grossier ne sortira de ta bouche, tes mains ne se baladeront jamais sur une fesse, tu resteras muet comme une carpe quand il s'agira d'inviter une belle inconnue qui te fait la mirada. Tu as un laurier sur la tête. Toutes les danseuses deviendront bonnes une fois qu'elles se seront accrochées à ton cou de gentleman du tango.

 

Le tango nuevo n'existe pas, pas plus que le tango milonguero

 

Le tango nuevo n'existe pas; je veux dire: l'abrazo nuevo! L'abrazo milonguero non plus, d'ailleurs. Pour moi, qui suis un travelo du tango, ni l'un ni l'autre n'existent.

Laissez-moi tranquille avec vos règles sadomaso de la milonga. Je reste attachée à mon ressenti. Je suis une créature humaine, capable de rire comme de pleurer. Ma sensibilité ne peut pas tenir enfermée dans un emballage vendu avec un code-barre. Je ne suis pas à vendre: on ne découpe pas le tango comme l'on découpe des tranches de jambon.

Je danse. En ouvert. En fermé. Entre le rouge et le bleu, il y a tout un arc-en-ciel à explorer. Les bonnes gens du vrai tango, de l'authentique enlacement, veulent me teindre en une seule couleur.

Les bonnes gens de la milonga critiquent l'extrême-droite, mais sont les premières personnes à vouloir m'imposer leurs règles extrémistes. Je refuse de rester dans un abrazo extrême: je ne suis ni pieuvre, ni manchot, ni nuevo, ni milonguero. Je préfère garder mon authenticité, la mienne, pas celle des autres, et encore moins celle d'un tango argentin qui prétend détenir les clés de l'univers.

 

Abrazo-carcan, refuge fétichiste contre bonne conscience.

 

L'abrazo-carcan est dans la tête. Une cristallisation mentale, afin que l'on te plie aux exigences d'une danse qui ne permet aucune improvisation. Ton ocho cortado? C'est avec une chaîne aux chevilles que tu le feras, consentante ou pas!

 

L'essence du tango se trouverait-elle dans un Marquis de Sade? J'étais une danseuse libre, ouverte et qui aimait refermer ses bras autour de ses partenaires masculins, naturellement. Vous vous demandez peut-être si c'est possible d'enfoncer un clou en acier dans un mur en béton? Il est des enlacements qui se font avec des fils barbelés. Des étreintes aussi rigides qu'un mât de cocagne. Comment planter après ça le joli clou du spectacle dans des esprits durs comme du béton armé?

 

Puis un jour, ils sont venus avec un pot de glu pour me coller une étiquette, avec un rouleau de scotch pour que je ne puisse plus ouvrir la bouche au bord de la piste, avec des cordes pour m'attacher à un style, à un défaut, à une mode. C'est ainsi que je suis devenue esclave du huit coupé.

 

Rencontre milonguera rentrée littéraire plume sensible danseuse vulnérable devant prédateurs du tango. Abrazo rose

 

Mon seul refuge était un tango où je pouvais danser en ouvert et en fermé. C'était ma façon personnelle de respirer. Ma bulle d'oxygène. Mes maîtres m'ont imposé de choisir: "Tu ne peux pas danser en abrazo ouvert chez nous!" Si tu veux danser en ouvert, vas écouter du tango nuevo chez les jeunes mal éduqués, mais le tango de l'âge d'or, ça ne se danse qu'en abrazo... cerrado... exagerado... sadomaso.

 

Je n'aimais pas les rencontres sans lendemain. Maintenant que je suis séquestrée dans ce donjon dansant, je regrette l'époque où je pouvais laisser battre mon coeur à n'importe quelle distance du coeur de mon cavalier. Maintenant je suis esclave d'une mode. Travestie, je me plaignais d'être une exilée sur la planète du tango rioplatense. Soubrette, je suis privée de mes plus belles expressions au féminin maintenant que l'on me séquestre dans cet abrazo en caoutchouc, étroit, dans lequel la sueur de mon bourreau se mêle à mon sang de jeune vierge initiée aux rituels fétichistes d'un tango qui ne dit son nom qu'à travers une liste pompeuse d'alinéas obscurs et d'avertissements fastidieux à ingurgiter.

J'étais une âme libérée dans un abrazo apretado qui respirait hier encore la clairière et les champs de coquelicots; depuis qu'ils ont privé l'abrazo cœur-à-cœur et corps et âme de ses mille façons d'y entrer et d'en sortir, me voilà milonguera toute esseulée.

 

Comment réussir une mirada parfaite en encuentro?

 

La mirada est la règle d'or. No stress, on te supervisera une fois sur place pour t'apprendre pas à pas comment réaliser une mirada. D'ailleurs, tu peux trouver sur internet un mode d'emploi, et des tutoriels. L'ouvrage "Comment faire une mirada réussie en encuentro" est disponible uniquement dans les boutiques ésotériques et sur les sites spécialisés en tireur-tango d'élite à visée milonguera et gestion du champs visuel. Il fait, je crois, 478 pages, avec planches illustrées. Le deuxième tome est prévu pour la rentrée de septembre.

 

Enlacement de la scoliose obligatoire: plus tu es tordu, plus ton style est apprécié

 


Tout mauvais danseur et toute mauvaise danseuse doivent connaître et maîtriser l'art de l'étreinte toute en scoliose, appelée officiellement abrazo cerrado exagerado milonguero d'encuentro (non! pas la peine de prendre un raccourci, plus c'est long, plus c'est tordu, plus c'est chiant, plus ce sera jouissif), un abrazo armé jusqu'aux dents, avec le coude gauche du milonguero bien relevé, épaule contrainte au maximum, très virilement, ostentatoirement (comme un signe de distinction aristocratico-rioplatense), et la tête tordue également façon "espinozienne" (ne me demande pas d'où vient cet adjectif, je l'ignore).

 

Un coude levé et agressif comme l'opinel d'un gaucho de Panam. Et la danseuse d'encuentro, désignée sous le terme milonguera, est acceptée dans le cercle élitiste de l'authentique tango argentin à la seule condition qu'elle ne sache faire que du huit coupé. Elle va donc couper du huit, à petit pas de bigote, pensant que c'est la référence du tango à Buenos Aïe!resss style regardez comme je suis fun-amoureuse, complètement avachie affalée accrochée à mon porte-manteau de service.

undefined

Prends garde à toi, l'insolent, le tanguero (eh non! désolé t'es pas milonguero toi), le petit danseur provincial, quand ils te voient danser dans un abrazo un peu plus ouvert, ils te dénoncent comme un danseur nuevo, crime de lèse-majesté, comme si le tango n'était pas une vraie danse qui exige aussi un travail perso, d'équilibre, de posture cohérente, d'esthétique, de construction artistique, de respect du corps de sa/son partenaire. Et ils te dévisagent en se disant entre eux que t'es... has-been. Honte à toi! T'es tout juste bon à te jeter d'un pont, même si tu n'as jamais écorché de chat.

Ils te foutent une énergie négative dans les milongas, putain, ça casse chaque fois l'ambiance, sauf quand ils sont en minorité.

undefined

Perso, j'aime l'abrazo cerrado, l'enlacement qui ne peut pas aller plus loin que le corps de l'autre, le vrai, celui qui participe d'un abrazo qui respire selon la musique, l'humeur, l'émotion, les affinités, etc... entre ouvert et fermé, tel le souffle du bandonéon.

Le tango a toujours été dansé en ouvert comme en fermé, c'est le tango, une danse populaire. Après ça, libre à toi de postuler pour entrer dans une secte. Mais nous te regretterons: tu es merveilleux tel que tu es, au naturel, avec un regard qui est le tien, reflet authentique de... ton propre tango, du tien, celui de ton âme!

 

 

undefined

 

Traduction franco-espagnole des principaux termes de ce texte milonguero écrit par une talentueuse danseuse  de mauvaise foi qui rêve de prendre refuge dans les bras d'un scolopendre tanguero:

 

Abrazo ~ Enlacement, étreinte, position que prend le couple de tango argentin pour danser en milonga. Il existe trois principales structures de l'abrazo: ouvert (nuevo, libre, pédagogique), semi-ouvert ou semi-fermé selon votre attitude plus ou moins positive dans votre vie milonguera (tango compas y elegancia), et fermé (abrazo cerrado, parfois exagerado, que j'appelle aussi abrazo de la scoliose) dont le milonguero est friand.

Abrazo cerrado exagerado ~ Dernière étape de l'enlacement dans le bal avant la copulation.

Milonguero ~ Danseur collé à sa partenaire. Vous ne le retrouverez que dans une posture étroite, un abrazo pecho-pecho. Excellent danseur pour votre massage des seins sur le dance floor.

Milonguera ~ Femelle du milonguero.

Encuentro ~ Rencontre. Par exemple: encuentro con una mujer infiel de Buenos Aires.

Mirada ~ Regard. Action stressante, parfois angoissante, qui consiste à mirer à 360° l'environnement dans lequel tu te demandes comment tu vas survivre. Façon que le prédateur milonguero à de poser un regard sur sa prochaine victime tanguera. La mirada peut avoir accessoirement la fonction d'une scène romantique ou d'un tableau dramatique, par le regard, la femme du tango cherche à séduire le mâle le plus beau, le plus costaud, le plus fortuné de la milonga, et à défaut, un bon danseur prêt à entrer dans une relation fusionnelle intense et mystico-orgastique, propose en ce sens une invitation pressante par un regard charbonneux, des yeux de braise. Exemple: mirada de una bailarina maestra de tango argentino en el sur de Francia (suivez mon regard).

 

undefined

 

L'abrazo ouvert n'existe pas. Par contre la mauvaise danseuse qui m'a dit ça, va t'expliquer que le meilleur tango vécu évidemment dans les bras d'un milonguero exagerado d'1m80 pour 90kg, commence forcément par une mirada réussie...

 

Ou comment certaines personnes t'expliquent ce qu'est le vrai tango du Rio de la Plata, l'authentique façon de le danser marcher, à partir de leur cadre restreint de compétences et d'expérimentations réelles et de leurs limites techniques et/ou corporelles...

 

La scoliose dans nos milongas provinciales, parisiennes, festives, marathoniennes ou encuentristes, commence dans notre attitude mentale, tordue et bornée, qui consiste à exclure systématiquement tout danseur et toute danseuse qui ne dansent pas comme nous.

 

Derrière mon humour parfois un peu caustique, et un certain regard sévère sur les sectes milongueras qui se font la guerre au sein de notre grande famille du tango argentin en France, ma démarche d'écrivaine, d'artiste et de danseuse, consiste à utiliser l'écriture inclusive au lieu de procéder comme ces gens qui se plaisent dans nos bals français à exclure tout danseur et toute danseuse qui ne dansent pas aussi mal qu'eux.

L'abrazo ouvert n'existe pas, dixit cette femme forcément adepte d'une secte milonguera qui impose la dictature de l'abrazo cerrado exagerado d'encuentro. Tant pis pour cette très bonne mauvaise danseuse si elle entretient un rapport exclusivement charnel, matériel, voir sexuel, avec le tango.

Prends-moi la main et je ressentirai déjà l'étreinte brûlante de ton cœur. Effleure-moi d'un regard, et d'un seul regard, je t'appartiendrai, totalement: notre enlacement sur la piste de danse commence dès que nos doigts se touchent. Nous dansons déjà en nous tenant simplement par les mains. Nous en restons à cet abrazo. Tu ne veux pas encore t'approcher de mon cœur. Je me refuse de rompre cette distance que nos bras légèrement fléchis nous proposent avec autant de charme délicieux.

Voici que cette milonguera adepte extrémiste des tétés collés vient casser notre bel abrazo, cette façon si délicate que nous avons, toi et moi, de nous enlacer sans nous blottir encore l'un(e) contre l'autre: "Mais ça c'est pas un abrazo, ça c'est du tango nuevo! nous explique-t-elle comme si elle s'apprêtait à nous mordre le mollet.

- Holà milonguera! Viens pas nous expliquer que nous dansons du tango nuevo alors que nous entendons actuellement Merceditas!" me dois-je de lui préciser avec un grand sens de la courtoisie, et en conservant mon plus beau des sourires (suivez mon regard).

 

"Le tango? Des figures qui s'ennuient, des derrières qui s'amusent."

 

Citation de Georges Clemenceau

 

Je ne sais pas qui des deux, entre ma paire de fesses et mon cœur, s'amuse le plus lorsque je prends refuge dans les bras tendre d'un bon danseur, j'ignore encore qui des deux, entre le mauvais milonguero qui m'invite et la pauvre immigrée tanguera, mal menée, brutalement ceinte et secouée, que je deviens, s'ennuie le plus au beau milieu de la piste de danse, mais je sais faire une chose, simple: me tenir droite sur mes talons aiguilles.

Qu'importe que les bonnes gens disent que le bal n'est pas la place pour une vilaine fille comme moi. Exilée, je le suis sur terre, dans vos grandes villes, esclave de votre pensée unique, et de vos étiquettes chargées des violences historiques de notre société française.

Dans cette belle rencontre que sont nos milongas, je préfère largement une connexion spirituelle authentique dans un abrazo affectueux, ouvert, artistique ou pédagogique, avec une tanguera d'un village retranché dans les Alpes-de-Haute-Provence, qui tient debout toute seule, comme une grande fille, sur ses talons aiguilles, et qui, elle au moins, est capable de faire un pivot, un transfert de poids et un pas, avec le sourire en plus, plutôt que de me frotter les seins contre la chemise trempée d'un milonguero d'encuentro dont l'abrazo exagerado-contraignant est rude comme les rochers de Puychaud, ou de subir les huit coupés d'une pseudo-milonguera qui ne sait pas danser autrement qu'en s'accrochant au cou des mecs qui font un mètre quatre-vingt-dix, et dont l'abrazo cerrado exagérément authentique se veut glacial comme une crevasse de la Terre Adélie, et qui finira notre tenda comme elle a commencé, c'est-à-dire avec un visage évoquant les enfers de Jérôme Bosch.

 

 

Abrazo cerrado: encore un miracle extraordinaire dans notre tango argentin vécu en France

 

Abrazo cerrado... De paradoxe en paradoxe, les sectes du tango argentin ne se lassent pas de nous surprendre. L'enlacement commence avec la mirada, le regard, n'est-ce pas? Puis on le retrouve subitement dans l'abrazo cerrado.

Cette excellente mauvaise bonne danseuse, experte dans l'art exclusif et universel de marcher des tangos, tenant l'éventail d'une main et la calebasse de l'autre, sur l'âge d'or d'une musique sud-américaine, nous invente le retour dans le futur. Elle m'a même donné un cours de physique quantique.

L'abrazo ouvert n'existe pas. L'abrazo commence déjà avec la mirada. Si l'abrazo ouvert n'existe pas sur tout le chemin qui nous conduit de l'enlacement par les yeux à l'étreinte qui ne peut se présenter que sous la forme d'une position proche de la copulation, il va falloir que cette intelligente danseuse m'entretienne à propos de l'existence de l'adjectif "cerrado" qui accompagne le terme "abrazo".

L'abrazo ouvert n'existe pas. Ok, tu as gagné! L'abrazo cerrado... donc... n'existe pas non plus? Ou bien ai-je raté un épisode?

 

Encuentro afectuoso. Bailarina francesa de tango con tacones altos. Mirada, abrazo y adornos de una mujer

 

 

undefined

 

 

French little thin man with high heel tango shoes. Look for dance partnair for ballroom. Woman's technique. Embrace

 

 

Jolie travestie célibataire, très mince de la quarantaine, Vaucluse, embrasse le tango à bras-le-corps. Regard séducteur

 

 

Encuentro y abrazo afectuoso con un transgénero transexual travesti en el sur de Francia. Mirada maestro tango

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

gribouille 08/05/2018 12:17

Ton "abrazo de la scoliose" est drole et bien vu. J'aime pas les puristes tout recroquevillés sur leur musique, leurs règles, leur étreinte, j'aime les sincères... comme toi

Frédéric Zarod 09/05/2018 22:26

Merci Gribouille. J'ai pris du plaisir à écrire ce texte: j'aime le tango qui respire, plein de vie, de fougue, et de sincérité justement. Il n'y a pas UN tango, mais autant de tangos qu'il y a d'hommes, de femmes, et de couples.... éphémères sur la piste.