Adieu mon obélisque

Publié le par Mademoiselle Plume

 

Adieu mon obélisque, adieu tristesse

Bonjour ma cité gothique, la forêt sombre et humide où je peux enfin transcender ma condition masculine, et qui accueille une créature de Dieu, un être désarmé, excessivement romantique pour un garçon, dont la sensibilité exacerbée ne pouvait donner rendez-vous qu'au genre opposé, celui de la dentelle, de la douceur, des choses secrètes et du détails dans le sentiment amoureux.

 

Adieu mon obélisque ~ une tanguera gothique

Publié dans Mes vidéos

Commenter cet article