Aller à Buenos Aires, valse argentine et la danseuse débutante

Publié le par Frédéric Zarod

Aller à Buenos Aires, valse argentine et la danseuse débutante

Comment ça? Aller à Buenos Aires!

 

- Oui, un aller-retour en Argentine, au mois de juillet, pour le championnat du monde! Y... la visita tradicional del barrio de La Boca de la Ciudad, Mademoiselle Plume!

- Caminito, Obelisco, Café Tortoni, Teatro Colón, oh! Miss Mirada! Tu m'as prise pour une touriste? Tu veux me vendre le circuit culturel complet de la capitale du tango argentin?

- De toute façon, maintenant je n'ai plus le choix, je dois aller à Buenos Aires... Tu n'as pas envie de venir avec moi? T'es pas curieuse? Le voyage ça forme la jeunesse quand même, et le tango, c'est ta passion première, que je sache! On pourrait faire toutes les milongas célèbres de la capitale, ça, ça te plairait!

- Oui, oui, oui, oui...

- Tu m'fais Oui-Oui au pays des jouets maintenant?

- Oui. Non! Je suis casanière. Puis tu sais, avec mon agoraphobie, mon hantise de perdre mes repères, y a de quoi être constipée jusqu'à mon retour en France!

- Oh... ma chérie, j'ai déjà pris mon billet d'avion, mais loin de toi, pendant un mois, tu vas me manquer tu sais?

- Mais l'on vient à peine de se rencontrer!

- Oui, et alors?

- Ne me dis pas que tu es déjà folle amoureuse!

- J'en pince déjà pour toi...

- Tu n'aurais pas plutôt envie de faire les milongas queer de Paris?

- Je viens de te le dire, j'ai déjà pris les billets pour BsAs! Je ne peux pas m'offrir une ration double de vacances, sinon en septembre, ma clientèle fout le camp, et je n'aurais plus qu'à mettre la clef sous la porte... Tu sais, je risque de rencontrer de belles argentines là-bas...

- Je ne suis pas jalouse!

- Moi si, cruellement jalouse!

- Et tu crois que je vais te tromper quand tu seras à Buenos Aires?

- Sincèrement?

- T'as peur?

- Avec toi, non, je te fais confiance. Je sais pas, t'es la première fille qui me paraît très sérieuse sur ce plan. De toute façon, tu ne sors jamais de chez toi, à part pour tes cours de tango, et les milongas. Quand j'y pense, t'es vraiment une cinglée du tango!

- Je t'en prie, Miss Mirada! Qu'on me traite de folle, j'veux bien, mais cinglée, là tu exagères!

- Ce n'est pas ce que je voulais dire. Enfin, c'était pas péjoratif dans ma tête...

- Remarque, agoraphobique, bipolaire, avec ma disphorie de genre, j'en tiens déjà une bonne couche...

- De quoi faire une belle tartine, ma Pluma, hmmm j'ai envie de te croquer...

- Là, maintenant?

- Oui!

- Croque-moi! Et qu'il n'en reste plus une seule miette, parce qu'à ton retour d'Argentine...

- A mon retour?... Quoi à mon retour?

- Tu vas me snober! Pardi!

- Qu'est-ce que tu vas t'imaginer ici?

- Tu ne seras même plus amoureuse. Tu vas m'oublier, sortir toutes les nuits avec des filles, et en plus, je sais qu'une autre danseuse vas te rejoindre à la mi-août...

- Comment tu sais ça?

- Facebook! Elle m'a demandé comme amie hier...

- Quelle conne celle-là! Tout ça pour nous rendre jalouses... Tu es vraiment bête, Federica! J'habite à Paris, toute l'année, je fréquente le milieu, y compris cette fille qui fait sa butch, mais je sais qu'elle couche avec des mecs en plus, et tu ne m'as jamais fait aucune remarque...

- Trois mois de relation... en se voyant un week end sur trois... Franchement, je n'ai vraiment pas intérêt d'être jalouse, tu crois pas? Puis toi tu as ton milieu, et moi le mien.

- Qui te dis que je ne préfère pas celui du tango, hein? Et toi, tu devrais plutôt fréquenter des gens comme nous... Tu t'évertues à traîner dans ces milongas d'hétéro, y a de quoi devenir dingue!

- Qu'est-ce que t'en sais, hein? Qui tu es pour me juger de la sorte? Je suis un être humain, avant tout, et faudrait arrêter de cracher à tout bout de champ sur les hétéros, d'abord par expérience, je les trouve très friendly...

- Mon cul ouais! Ils sont toujours fiers d'annoncer qu'ils connaissent une lesbienne ou un gay, mais dès qu'ils sont confrontés à notre monde, là, il n'y a plus personne!

- Si on cessait de se coller des étiquettes et de nous enfermer les uns les autres dedans! Moi, franchement, j'ai besoin des hommes normaux et des femmes normales pour me construire, l'image du couple homme-femme, ça me fait du bien, et derrière cette image, c'est surtout du concret, là, dans les milongas, que je ressens, même s'il y a très peu de danseuses qui m'invitent, l'énergie de l'homme qui me fait danser, ça me stimule, ça m'aide à me différencier, à me sentir féminine, et aussi à trouver mon identité...

- T'as pas d'identité! Et je ne te permets pas de les considérer comme des gens normaux, ils n'ont pas l'exclusivité de la norme, tu me déçois vraiment avec tes propos homophobes!

- Là je t'interdis de me traiter d'homophobe! Retire ce que tu as dit!

- Je vais te dire vraiment ce que je pense: moi je suis une lesbienne, et je l'ai toujours été, mais toi, tu n'en ai pas une. T'es une trans, autrement dit, une invention du monde moderne...

- Tu sais quoi, Miss l'emmerdeuse? Tu prends tes affaires, et tu sors de chez moi, la gare TGV, tu vois, c'est dans cette direction!

- Mademoiselle cul-entre-deux-chaises se la pète maintenant? Soi-disant, c'est moi qui suis censée te snober à mon retour de Buenos Aires? Ok, t'es bien meilleure danseuse que moi, ok, je ne sais pas guider, et toi, tu danses à l'aise dans les deux rôles, tu valses comme une princesse, et il n'y a que le tango argentin qui t'intéresse! Tu ne penses qu'au tango, vingt-quatre sur vingt-quatre, même dans le lit, tu me saoules avec ta technique femme, tes adornos, ça me prend la tête, tu peux pas savoir, quand je n'ai qu'un week end pour profiter de toi...

- Evidemment! Tu ne viens que pour profiter de moi. Une profiteuse de parisienne! Voilà ce que t'es! T'aimes pas les transgenres, mais t'es bien contente de passer du bon temps dans le sud de la France, mais y a pas écrit hôtel sur mes fesses! Et je ne suis pas une bête de foire non plus! Tu couches avec moi juste parce que je ne suis pas une biologique, comme vous toutes, parce que tu fais ton petit buzz...

- Quoi je fais mon buzz?

- Tu fais ton buzz, oui, comme ça, quand tu remontes à Paris, dans ton milieu de gazon maudit, tu fais la une des sujets de conversation, ah! Splendide! Alors... ça fait quoi de coucher avec une hormonée? Elle a été opérée? C'est comment à l'extérieur? Elle a une belle répartition des graisses? Et ses seins, ils sont siliconnés? Et en bas, dedans, c'est lubrifié naturellement? Ton eunuque hormoné en femelle, il pense vraiment comme nous? Ou il pense encore avec son membre fantôme?

- Arrête!

- Non je n'arrêterai pas! Ta copine en mp m'a tout déballé, j'ai dégusté grave hier, et je n'ai pas dormi de la nuit, c'est pour ça que je suis arrivée en retard à la gare ce matin. J'étais à deux doigts de t'appeler pour que tu remontes illico presto à Panam!...

Aller à Buenos Aires, valse argentine et la danseuse débutante

Avec ta valse argentine et ta pratique individuelle...

 

Tu me les as gonflées pendant tout le trajet, jusqu'à tout à l'heure encore! Ah ça oui, j'aurais mieux fait de reprendre le TGV! Mais moi je ne viens pas pour voir un spécimen, une transsexuelle, je viens parce que...

- Parce que?

- Avec ta vidéo de valse argentine, ta pratique égoïste de danseuse, et tous les cours d'embellissements que tu veux me donner,  tu me les as cassées grave!

- T'en as même pas, comment veux-tu que...

- Et toi, tu ne les as plus, tes valseuses!

- Ah c'est ça! Tu couches avec moi pour te taper un mec qui n'en a plus!

- Tu veux que je te dise? Tu seras jamais une femme. Ce n'est pas la nature qui te fait une faveur, tu as été émasculé, que tu le veuilles ou non, on t'a charcuté, amputé...

- Dégages d'ici, avant que je te jette par la fenêtre... tu sauras ce que c'est de finir en charcuterie sur un trottoir! Personne m'a amputée. Tu n'as pas le droit de dire toutes ces horreurs. D'abord l'existence du troisième sexe ou troisième genre est ancestral, ça a toujours existé, berdache, hijra, rae rae, eunuque, muxhe, castrat, katoï, donc ce n'est pas du tout une invention moderne comme tu dis! Ensuite, c'est ma démarche, c'est moi qui ai demandé qu'on me réassigne, qu'on redonne à mon âme de femme, un corps approprié, parce que toi tu sais pas ce que c'est d'avoir vécu le cul entre deux chaises...

- Ben voyons! Tu étais bien contente de te taper des hommes comme des femmes, n'est-ce pas?

- Qui te dit que j'aime les hommes?

- Mon intuition de femme, de vraie femme!

- Vas te faire foutre! Tu ne sais pas ce que j'ai vécu avant les hormones et mon opération, être obligée de cacher la femme que je suis, ne vivre qu'à moitié, n'être considérée que comme une travestie qui amuse la galerie, les mecs hétéros ne me draguaient pas, normal, j'étais pas une femme, les gays ne voulaient pas de moi non plus, normal, ils veulent des hommes qui ressemblent à des hommes, les femmes hétéros aimaient bien fréquenter l'ami homosexuel, tandis qu'elles avaient un vrai copain viril dans leur lit, quant aux lesbiennes... j'étais pas crédible, elles pensaient que je trichais...

- Et tu as fini par tricher avec des hormones et de la chirurgie! Fallait pas commencer ce jeu dangereux!

- Je m'en fiche complètement! De toi et de tes copines, des mecs, et de vos histoires de jalousie, et ce n'est pas une histoire d'étiquette, il y a des pervers narcissiques, des cochons, des frustrés, des garces, des croqueuses de mec, des frigides acariâtres chez les hétéros comme il y a des barges aussi parmi nous les LGBT, on a tous une part d'ombre et de lumière... Et mes valseuses, je ne les regrette pour rien au monde. Je n'ai aucun remords, et suis heureuse, tant que je peux vivre ma passion...

- Voilà, nous y sommes encore, le tango, le tango, et encore le tango, putain, toi t'es l'incarnation même de l'addiction au tango, tes cours, tes stages, ta pratique, ta technique, tes vidéos!

- Tu vas prendre ta valise, et partir vite fait bien fait, parce que je veux m'entraîner avant ce soir.

- Tu m'as saoulée avec ton impro de valse argentine, tu n'as pas arrêté de me prendre la tête entre tes entraînements, tes chaussures à talons, ta technique femme...

- Tu n'as même pas regardé ma vidéo! Je ne voulais pas te soûler avec ma technique femme toute la journée, juste que tu prennes trois minutes pour constater mon travail, savoir si j'ai fait des progrès depuis ma reconvalescence, si je suis féminine dans ma danse, dans ma façon de marcher, de pivoter...

- C'est si important pour toi?

- Tu sais, je ne suis pas née femme... c'est difficile encore... et le tango argentin, ça m'aide à me reconstruire...

Aller à Buenos Aires, valse argentine et la danseuse débutante

Tu n'es qu'une danseuse débutante!

 

Quand tu auras comme moi, une dizaine d'années d'expérience, de milongas, tu ne penseras même plus à faire tes vidéos, à te perfectionner dans ta valse ou ton traspie, tu seras surtout redescendue de quelques centimètres... de ton piedestal, ma chérie!

- Tu te fiches royalement de ma gueule!

- Attend! Ok, je veux bien que tu sois douée, mais quand même, tu débutes à peine dans ton rôle de danseuse, ça fait même pas six mois que tu es sortie de ton opération, et tu n'as quasiment aucune pratique du bal dans ton rôle de femme, et avec des talons!... Tu n'oses même pas reprendre les milongas, en vérité!

- Et tous mes entraînements alors? Puis c'est pas vrai, j'avais déjà l'habitude de danser en femme, même en talons, avec des cavaliers... un petit peu tout de même!

- Voyons! On ne commence pas la technique femme avec des talons de dix centimètres, c'est du n'importe quoi! Prends du cinq centimètres, ou au moins du huit...

- Ouais, j'ai commencé d'entrée de jeu avec des talons de dix centimètres, j'en chie dans mes entraînements et en stage technique, mais chacun son but, on se donne les moyens, la sueur, quand on veut arriver à quelque chose, et c'est le hasard bien sûr si dans mon ancienne vie et ex-rôle d'homme à plat, je n'avais jamais si bien ressenti l'axe de mes danseuses, et pris aussi bien conscience de mon sol, de mon appui de connexion, de guidage, de mon équilibre, de mon transfert de poids, que quand j'ai débuté cash avec du dix centimètres, que je faisais ma pratique toute seule de fausse femme débutante et égoïste... Je sais je sais: la pensée unique du milieu du tango rioplatense en France exige que l'on commence d'abord par avoir un beau costume ou une belle robe échancrée et d'aller à Buenos Aires, n'est-ce pas? Mais ça, pour moi, c'est très secondaire, ce sera peut-être ma récompense, je n'ai pas le coeur à voyager dans l'immédiat, pour l'instant, travail, travail, travail. On ne peut pas être une danseuse, si l'on vit son tango par procuration... Avoir le rythme dans la peau, c'est un handicap dans le milieu du tango rioplatense en France, changer de rôle, leader-follower, être à l'aise dans les deux fonctions, c'est encore un handicap dans le milieu du tango rioplatense en France... Merde, j'aurais préféré parler couramment espagnol et aller à Buenos Aires, c'est plus crédible... ça fait plus sérieux, n'est-ce pas?

- Oh oh oh! Faut que tu arrêtes là, Federica, tu vas finir en burn out! Les hormones, ça te n'a pas calmée, tu cherches quoi? A esquiver ton passé?

- S'il te plaît, Miss Mirada, rentre chez toi, je n'ai plus de passé, maintenant, place à ma renaissance, en femme cette fois-ci, même si je ne suis pas une biologique, je vais redécouvrir ma vie dans la peau d'une tanguera, d'une danseuse d'abord, et ça m'aidera ensuite à débuter ma nouvelle vie. Un nouveau départ dans la société.

- J'ai compris. Bon, tu me la montres, ta vidéo spéciale valse argentine? Peut-être que tu me donneras l'envie de m'entraîner avec toi... en ce beau week end ensoleillé de juin... dans ta Provence!

- Je te ressers une tasse de maté?

 

Avignon, le 7 juin 2016

Tango Vals

Aller à Buenos Aires, valse argentine et la danseuse débutante
Aller à Buenos Aires, valse argentine et la danseuse débutante
Aller à Buenos Aires, valse argentine et la danseuse débutante
Aller à Buenos Aires, valse argentine et la danseuse débutante
Aller à Buenos Aires, valse argentine et la danseuse débutante
Aller à Buenos Aires, valse argentine et la danseuse débutante
Aller à Buenos Aires, valse argentine et la danseuse débutante
Aller à Buenos Aires, valse argentine et la danseuse débutante
Aller à Buenos Aires, valse argentine et la danseuse débutante
Aller à Buenos Aires, valse argentine et la danseuse débutante
Aller à Buenos Aires, valse argentine et la danseuse débutante

Girl of the Wall 15 ~ Vintage Tanguera

Commenter cet article