Une âme d'enfant, l'enfance en nous

Publié le par Frédéric Zarod

6383768651_5d68bb38dc.jpg

L'enfant en nous - Garder une âme d'enfant

Nous gardons une image de l'enfant que nous avons été, que nous avons construite ou déconstruite au fil de nos expériences, que souvent nous cherchons à dissimuler, à oublier, que nous projetons encore sur les êtres et les choses qui nous entourent.

 

C'est en prenant conscience de cette image à laquelle nous sommes attachés et que nous nous identifions, que nous libérons des émotions négatives, diverses... on grandit.
 
Souvent le mental n'ose pas affronter de face cette image, car bien souvent elle est gardienne justement d'émotions négatives que l'on garde enfouies tout au fond de nous. C'est en essayant de les amener à la surface, qu'on peut s'en libérer... Mais ramener des scènes du passé (dont souvent nous ne nous souvenons pas) avec "ses tripes", c'est toujours quelque chose de douloureux à "revivre"...
 
 
L'enfant enfermé en notre coeur, celui à qui l'on n'a pas laissé le temps de grandir en confiance, gouverne notre vie d'adulte.

Affronter nos démons intérieurs, c'est affronter notre propre système de défense psychique, autrement dit, toutes ces barrières mouvantes et gluantes que notre inconscient mettait en place chaque fois que l'enfant que nous avons été, était confronté à des violences, des abandons, des chocs affectifs ou physiques, des accidents, et autres traumatismes de l'existence.
 
Affronter ce qui nous fait peur au fond de nous, n'est pas donné à tout le monde. Tout dépend où nous en sommes, si nous sommes prêts à sacrifier le confort de notre "enfer" rassurant, à sacrifier nos souffrances d'antan que nous choyons malgré nous, sans même nous en rendre compte!
 
Est-ce donc si positif, que de garder une âme d'enfant? Oui, l'innocence, le rire, la curiosité, autrement dit, les qualités de l'enfance.
 
 
Mais notre âme d'enfant, celle qui s'est forgée sous les coups de la vie... dans quel état se trouve-t'elle, aujourd'hui? Comment conditionne-t'elle notre existence actuelle?
 
 
Il arrive que ce soient les coïncidences de la vie, des incidents ou accidents similaires, de nouveaux chocs, les coups durs, qui nous permettent de faire face à des remontées d'émotions douloureuses.
On lâche prise. On pleure.
On accepte d'abandonner les douleurs de l'enfance que nous avions enfermées pendant tant d'années, mais parfois on réagit aussi violemment: contre. Contre la libération.
Quitte à en vouloir au monde entier, quitte à brutaliser les personnes qui remuent le couteau dans la plaie... Pour notre bien, ou pour nous enfoncer encore plus? Ici, je dis aussi qu'il existe des visages d'ange au intentions maléfiques, et des manières de petits démons qui viennent d'un coeur angélique! Mais qui peut savoir sur le moment?
 
Sinon on préfère faire comme l'autruche, s'enfermer sous des couches de mensonges, que l'on croit par ailleurs des vérités du mental!
 
Ou encore... s'occuper de la paille qui se trouve dans l'oeil du voisin!
 
C'est humain.
 
 
Que l'enfant en nous puisse être choyé, et nos souffrances du passé, libérées! Et gardons de notre enfance, les plus beaux souvenirs, et toute son innocence!
 

Dodo...

Publié dans Autres Textes

Commenter cet article