Une tanguera pas comme les autres

Publié le par Lady Plume

Une tanguera pas comme les autres

Une tanguera pas comme les autres

 

Holà! Je ne suis pas une argentine, et je n'ai jamais mis les pieds à Buenos Aires.

Je vous prie de bien vouloir m'excuser si je suis une tanguera pas comme les autres. Les autres? Ils disent comme ça que je suis une tanguera effrontée, avec tout plein de manières, oh là là! Que je fais du cinéma, ma délurée, pour que je danse avec les stars du tango argentin, que je fais encore ma starlette, des caprices en veux-tu en voilà.

 

Holà! Voici que je me trouve en première page des magazines, ils aimeraient tant cela: faire tomber l'orpheline de son piedestal, dévergonder la danseuse, faire courir la rumeur que la lady travaille dans des clubs de striptease, qu'elle se trémousse en tenue sexy dans des lieux de débauche, leur rêve, pousser la princesse dans les marais, mais ils peuvent bien me plier, tel le roseau, je ne casse pas, crier alors que ma danse n'est que du toc, bien loin des rives du Rio de la Plata, une breloque, mais au milieu des marécages, je resterai une perle rare, même si je ne danse pas avec les stars du tango, j'offrirai mon abrazo de soie et de velours aux étoiles.

Une tanguera pas comme les autres

Holà! Je ne finirai pas comme Madame Yvonne!

Fille de province, je le resterai, loin de Buenos Aires, une tanguera comme les autres, et même, encore plus loin des milongas de Paris, à danser sur ma terre provençale, le pays de Frédéric Mistral, d'Alphonse Daudet, et de Fernandel.

 

Tant pis si je ne peux m'acheter une paire de belles chaussures dorées, à talons aiguilles, des chaussures qui m'iraient comme il faut, quand on est orpheline, on le reste jusqu'à la fin de sa vie, je danserai pieds nus, quitte à m'écorcher la peau, mes mains de velours, je les poserai sur les épaules de mes cavaliers attitrés, mon tango ne sera que pour eux, de soie et de satin, je me ferai douce et obéissante dans leurs bras de danseurs chevronnés. Je serai leur princesse. Sexy ou affectueuse, qu'importe, leur tanguera pas comme les autres.

 

Comme une princesse orpheline, je déchirerai un drap de coton pour en faire des jupes et des robes, des jupes plissées, des robes échancrées. Je passerai toutes mes nuits à les coudre, et si de bon matin ma voisine se moque de mes confections, que ma meilleure amie me dit que je n'y arriverai jamais, alors je passerai le jour entier à défaire les coutures, pour reprendre le soir, mes patrons, retravailler les ourlets, les doublures, découper des pinces, réajuster mes habits de tanguera midinette, holà! Midi!

Je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit, voûtée sur mon travail d'apprenti-couturière, carburant au maté, ne pas lâcher l'étoffe, jusqu'à la milonga, tanguera pas commes les autres, entrer sur la piste de danse, le sourire fendu jusque là, le rire dans le ventre, fière, et l'allure d'une starlette...

Au diable se dice de mi, aux anges, mes voeux d'orpheline impertinente, aux yeux de velours, et de ma voix soyeuse, timide, je dirai oui, je dirai non, de la chaise au parquet flottant, puis du parquet au bar, je dirai encore oui, pour un nouveau d'Arienzo, je dirai encore non, pour un nouveau verre que l'on m'offrira, que je boirai quand même, fantasmeuse inconsciente et jouisseuse des plus beaux tangos, me réveillant dans un abrazo adipeux, le café allongé, et moi avec, dans un lit qui n'est pas le mien, femme pas comme les autres, danseuse affriolante défrayée au petit matin, tanguera qui n'a pas su rester sur la baldosa, insoumise au cadre du bal, pourquoi mes coutures n'ont-elles pas tenues?

 

Avignon, le 12 février 2016

Une tanguera pas comme les autres

Une tanguera pas comme les autres - Lady Plume

La soubrette ~ Tango Argentin Adornos Technique Lady

Commenter cet article