Un château hanté

Publié le par Frédéric Zarod, alias Fred Milongeroz

Le-chateau-de-Victor.jpg   
Acte 1 - Scène 1

 

 

 

 

Jean, Madeleine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JEAN - Tu savais que le château de Victor était hypothéqué?

 

MADELEINE - Bien sûr! Je croyais que tu étais au courant?

 

JEAN - Ca fait longtemps?

 

MADELEINE - Je ne sais pas...

 

JEAN - Dis-le moi!

 

MADELEINE - Tu m'ennuies. Tu m'interroges comme si je savais tout de la vie de Victor! Je ne suis plus son épouse, et ne viens au château que lorsque les enfants sont en vacances. Je ne suis pas comme toi!... qui le squatte en longueur de siècle.

Tu vas finir par le hanter. Oups! (sa main se colle sur sa bouche, ses yeux inquiets scruptent à droite, à gauche).

D'ailleurs tu devrais en savoir plus que moi. Tu es son meilleur ami, n'est-ce pas!
(...)

A propos, il y a une jeune femme qui doit venir ce matin. Tu t'abstiendras de tes beaux discours... et iras cueillir tes olives!

 

JEAN - Qui c'est, cette petite?

 

MADELEINE - Elle doit venir ce matin. Il faudra lui dire que Victor fait son jogging, qu'après il prend son petit-déjeuner. Qu'elle ne le dérange sous aucun prétexte!

 

JEAN - Elle va attendre, ma pauvre!

 

MADELEINE -  Elle attendra comme tout le monde. Elle n'est pas la favorite de Monsieur le Baron, que je sache! Et toi, Jean, je te demanderai de la discrétion. Je te connais...

 

JEAN - Voyons!

 

MADELEINE - Je te connais Jean!

 

JEAN - Ah... je me déguise en fantôme si tu veux?

 

 MADELEINE - Arrête cela immédiatement!

 

JEAN - Je dois avouer qu'en mauvais esprit...

 

(...)   

 

MADELEINE - (baisse la voix, inquiète) Arrête! (regarde autour d'elle, derrière elle)

 

JEAN - (baisse la voix également). Tu veux que j'appelle... l'exorciste de Cornillon?

 

MADELEINE - Chut! Je t'en prie Jean, j'ai une frousse des fantômes...

 

JEAN - En as-tu déjà vu seulement un  dans ta vie?

 

MADELEINE - Cesse d'aborder ce sujet!

 

JEAN - Faudrait pas qu'il nous entende!

 

MADELEINE - Je t'en supplie Jean! Tu sais bien que j'ai connu des frayeurs à l'époque où je vivais avec Victor...

 

JEAN - Pourquoi revenir le voir alors!

 

MADELEINE - Tu remarqueras que je ne reste jamais au château après la tombée de la nuit. Je l'ai quitté aussi pour cela! Les dernières nuits avant que je me sépare... ah! des instants de terreurs, jusqu'à ce que l'aube pointe... je n'en pouvais plus. Combien de fois après le repas du soir, je prétextais à Victor que je devais absolument dormir chez ma mère pour m'en occuper avant que je ne la place en maison de retraite... On ne plaisante pas sur ces choses-là!

Pour la jeune femme qui doit arriver, tu me promets que tu resteras à ta place?

 

JEAN - Elle a quel âge?

 

MADELEINE - Jean!

 

JEAN - Dis-moi son prénom au moins.

 

MADELEINE - Agnès trait d'union, je ne sais plus la suite. C'est un prénom composé... peu commun.

 

JEAN  - Enchanté de faire votre connaissance mademoiselle Agnès Trait d'Union!

 

MADELEINE - Jean! S'il te plaît.

 

(...)   

 

JEAN - A propos de l'hypothèque, j'ai croisé Pierre Tocassin, eh bien!... mauvaise limonade!

 

MADELEINE - Quoi?

 

JEAN - C'est citronné.

 

MADELEINE - Dis-moi?

 

JEAN - Il dit que le château serait...

 

MADELEINE - Serait quoi?

 

JEAN - Dis-moi Madeleine (il se coiffe et se recoiffe) ça va comme ça?

 

MADELEINE - Non pas du tout. Dis-moi vite!

 

JEAN - (déboutonnant un peu sa chemise) Et comme ça?

 

MADELEINE - Que t'a-t'il raconter monsieur Tocassin?

 

JEAN - Le serial pingouin? La machine à fric? Bof... que le château risque d'être vendu.

 

MADELEINE - Mon Dieu!

 

JEAN - Le fantôme avec!

 

MADELEINE - Oh!

 

JEAN - Mis aux enchères. C'est dommage pour tes enfants. Ils ne pourront plus jouer au chevalier et à la princesse. Enfin... je dis ce que j'ai entendu. J'ai dû surprendre par hasard leur conversation... Pierre qui roule n'amasse pas mousse! Et Victor se fait rouler dans la farine!

 

MADELEINE - Je croyais que Pierre s'était adressé à toi!

 

JEAN - Maintenant... c'est...

 

MADELEINE - C'est quoi?

 

JEAN - C'est que le soleil m'a peut-être tapé sur le caillou. J'ai toujours dit, Victor! investis dans les olives, et laisse les pingouins là-bas sur leur banquise... à Paris.

 

MADELEINE - Ecoute, il sait ce qu'il fait tout de même s'il a fait appel à un gestionnaire de porte-feuille...

 

JEAN - Un petit comptable qui n'a jamais mis les mains dans l'huile d'olive!

 

MADELEINE - Dans le pétrin, Jean! Et cesse de juger ainsi les autres! Le monde tourne autour de ton petit noyau... d'olive! Pierre Tocassin est un professionnel qui vient de Paris, qui a fait ses preuves dans le milieu de la Bourse. Il sait ce qu'il fait.

 

JEAN - Côté blé, à mon avis, il n'a pas choisi pour rien de travailler au compte du Baron!  Pour en revenir à nos olives... Agnès Trait d'Union : à nous deux!

 

MADELEINE - Rassure-moi, tu me taquines? Victor ne sera pas content si tu commences avec cette demoiselle ta flatterie de prétentieux.

 

JEAN - Prétentieux! Moi?

 

MADEMOISELLE - Elle est fragile. Je crois qu'elle est anorexique...

 

JEAN - C'est un fil de fer! Peuchère! Elle passe derrière les affiches sans les décoller!

 

MADELEINE - Je crois me tromper. Anorexique... ou boulimique?

 

(...)

 

JEAN - Boulimique... ça craint peuchère!

 

MADELEINE - Quitte-moi cette pièce tu me fatigues!

 

JEAN - Au fait, pourquoi faut-il lui dire que Victor fait son jogging?

 

MADELEINE - Pourquoi!

 

JEAN - Oui pourquoi? Tu m'as bien dit de lui dire, si je la croise, que Victor fait son jogging matinal! Depuis deux mois, il s'enferme dans sa bibliothèque, matin midi et soir.

 

MADELEINE - En effet, ce n'est pas normal ça.

 

JEAN - Qu'est-ce qui est normal dans cette baraque?

 

MADELEINE - Il doit relire toute l'oeuvre de Gérard de Nerval. Fichtre, ça ne regarde pas la gamine tout ça.

 

JEAN - Comment parles-tu d'elle!

 

MADELEINE - Ce n'est pas une jeunette de vingt ans qui va faire sa princesse ici, n'est-ce pas?

 

(On frappe à la porte)


Extraits: Pièce de théâtre "Le Mystère Victor"

Auteur: Frédéric Zarod, alias Fred Milongeroz

Téléchargement gratuit du format PDF, cf ci-dessous

Nota Bene: le nom de domaine www.le-mystere-victor.com n'existe plus, je l'ai remplacé par le présent nom de domaine www.tango-plume.com

Télécharger gratuitement le format PDF de ma pièce de théâtre: "Le Mystère Victor" - cliquer ci-dessus

Publié dans Le Mystère Victor

Commenter cet article

Hécate 26/03/2012 14:44


Pour cela ,si intéressé par mon aricle sur NERVAL ,il faut aller sur les titres de la liste complète sur mon blog ,il y figure . A bientôt peu-être donc ...:)

Fred Milongeroz 27/03/2012 15:30



ok!



Hécate 25/03/2012 10:44


ah!...il faut que je trouve le temps de lire plus loin...( Nerval je suis très en affinité ,j'ai écrit un grand article sur ce poète ...)

Fred Milongeroz 26/03/2012 13:08



ça m'intéresse, j'irai voir



Hécate 24/03/2012 09:44


evidemment ...:)

Fred Milongeroz 25/03/2012 03:03



... et hypothéqué! ça change tout Hécate!



Nessa 28/02/2012 19:27


Il m'amuse beaucoup ce Jean :D

Fred Milongeroz 28/02/2012 20:34



Sacré Jean! Attention s'il vous propose une olive! Refusez!