Toucher : à fleur de peau

Publié le par Frédéric Zarod





Préambule




Bienvenue dans...
Mon univers de danseur social

Nos intrigues & richesses humaines

 
 
 
 
 
       Tango, toucher...  à fleur de peau
(ancien titre: au-delà de notre peau, les liens féminins)

    

       
      Lien mystérieux


Notre peau est notre dernier organe de réception avant la fusionnelle transaction de nos amours!... Que vient faire le tango, ici?
 
Notre peau est le dernier rempart de communication, celui qui conduit à l’alcôve de notre âme.
 
Premier stade de l’éveil du nourrisson, après quoi, ce dernier s’éloigne du monde rassurant et maternel en déployant ses autres antennes réceptives que sont l’odorat, le goût, l’ouïe, la vue…
 
Voici que le tango nous fait revenir vers ce stade rassurant, un moment de ré-assurance: tango toucher, tango réconfortant, tel est notre abrazo.
 
Retourner à la communication par la peau, c’est se réconcilier avec son propre corps. Réapprendre le langage sensuel. Retrouver les sensations de jadis… quand nous étions petit enfant…
 
 
Sur notre peau, nos vêtements.
 
Habit social. Dès que nous quittons notre domicile, nous livrons notre image, notre apparence à ce que les autres vont en faire. Du simple regard au jugement de notre apparence, dans la rue, nous imaginons, en premier lieu, ce que les autres pourraient penser de nous.
 
Le regard de l’autre nous renvoie à l’opinion que nous nous faisons de notre propre corps, et par déduction, de ce que nous sommes, là, à l’intérieur de nous-mêmes!
Petit, gros, mince, élégante, vieux, le corps rabougri, tel défaut… nous portons un poids parfois terrible… en nous livrant simplement au regard des autres.
 
Que de courage pour aller dans un bal, que de courage pour inviter une danseuse, que de courage pour accepter l'invitation d'un danseur qu'on ne connait pas.... Arrive le moment où l'on se jette à l'eau, à l'abrazo... Trop tard, tu viens de mettre un pied sur la piste de danse.
 
Cela nous rassurerait presque qu’on nous révèle tous nos défauts, qu’on nous critique, qu’on nous dise haut et fort ce que l’on pense de nous… pourtant, il n’y a rien à dire!
Nous sommes ce que nous sommes.
 
Qu’allons-nous donc imaginer de si épouvantable?
 
Nous nous assurons que nous sommes bien coiffés, bien habillés, bien parés pour être vus, malgré nous, par d’autres êtres humains.
 
C’est tellement important!
 
Il y a ceux qui veulent se cacher dans une ruelle obscure, qui veulent faire leur course avec un masque, une capuche, et encore ils se feraient trop remarquer; d’autres au contraire qui vont tout faire pour se faire remarquer. Percing, vêtements choquants, extravagants.
 
On craint d’être vu. On désire aussi plaire. Mais si tu veux danser, il te faut affronter tout ça!
 
Tout se trouve dans l’apparence.
Finalement, ce n’est qu’un jeu d’apparences.
 
A part une poignet de mains, une bise, le contact se contente d’être un contact visuel. Mais dans le tango...
 
Le parfum? Tant qu’on ne pue pas…
 
Le goût? On ne goûte que rarement les gens qu’on fréquente…
 
L’ouï? On entend. On peut juger celui qui parle. Généralement, à moins d’y être vraiment contraint, ne parlent que ceux qui ont des choses à dire, qui veulent bien les dire, certains ne s’en donnent pas la peine, d’autres parlent en oubliant que le silence existe aussi, que ce dernier peut être bien plus parlant que de vaines paroles ressassées à tout bout de champs.
 
Du regard au toucher, il y a une distance, comme celle qui sépare la lune de la terre.
 
On la voit la lune, parfois qu’on la toucherait presque.
 
Marcher dans une rue animée, c’est évoluer dans un espace rempli de lunes. Parfois on se frôle, se bouscule même, on ne se regarde même pas. Surtout lorsqu’on se touche malencontreusement.
 
Et le toucher, nous le réservons pour quoi, pour qui?
 
Pour nous-mêmes, lorsque nous nous lavons?
 
Oui, bien sûr, essayons d’énumérer la quantité d’objets que nous touchons en une journée…
Après cela?
 
Nous touchons bien plus avec les yeux qu’avec nos mains.
Nous ne faisons peut-être même plus attention à ce que nous touchons.
 
La sensation de notre main qui se pose sur la clenche d’une porte, qui ouvre la portière d’une voiture, qui saisit un verre, qui s’essuie le front quand il fait chaud, autant de ressentis par les mains auxquels nous ne prêtons même pas attention.
 
Alors… lorsque nous nous retrouvons face à l’autre, à l’abri des regards indiscrets, et que nous nous apprêtons à enlever nos habits… pour une rencontre charnelle, il s’agit bien du contact, du toucher, de quelque chose qui va se faire peut-être même dans le noir… Les peaux vont se toucher. Il va se passer quelque chose. C’est évident. Nous sommes nombreux et nombreuses à le désirer, le savourer. Instant magique. Où les mots disparaissent. On ne pense même plus à regarder non plus!
 
On a envie de fermer les yeux. Et de se laisser aller au ressenti. Au contact.
 
Là encore, quels vont être les obstacles après les vêtements tombés, enlevés?
 
Corps contre corps, il n’y a plus grand chose à intercaler.
Et pourtant… des femmes, des hommes, vont réussir encore à mettre quelque chose entre eux et l’autre.
Le préservatif. Oui, quand on le met.
 
Quand les corps se touchent, c’est là que se révèle l’âme en son dernier essort, l’âme dénudée, égale à elle-même : elle ne peut plus tricher. Pourtant, elle triche encore!
Elle connait mille et un subterfuges pour se dissimuler dans le corps tout nu de celui qui l’héberge…
 
C’est ici que nous avons bien envie de nous poser la question : qu’est-ce que l’âme?
 
Une conséquence de notre corps en évolution au fil des ans?
 
Le souffle même de la vie qui anime notre corps?
 
Toucher, est-ce déjà toucher l’âme de l’autre?
 
Comme le regard, la parole, le parfum peuvent renverser une âme, la faire frémir?
 
 
Toucher. Caresser. Empoigner. Etreindre. Gifler.
 
Toucher.
 
Demandez à un enfant s’il veut recevoir de l’affection. Il se jettera à votre cou. Si encore on ne l’a pas privé de ce contact charnel qui est essentiel au début de sa vie d’être humain. Auquel cas il pourrait vous frapper…
 
 
Toucher, c’est peut-être la chose la plus éprouvante et la plus merveilleuse, pour aller vers l’autre.
 
C’est peut-être même le plus grand des interdits aujourd’hui, dans notre société hyper-civilisée…
Oui.
 
Toucher. La danse en couple nous aide à retrouver le bonheur du contact affectif. Le massage de bien-être aussi. Se réapproprier ce que notre société de consommation à essayer de nous enlever par les kilomètres de bitumes et d'asphalte qu'elle a instaurés entre nos habitats de béton! Et encore par la création d'un langage virtuel et informatique qui nous éloigne du langage corporel et sensuel ( des sens )!... par l'élévation de l'ultra-individualité électro-magnétisée, compartimentée, numérisée et emballée sous des étiquettes effroyablement inhumaines...
 
 
Reste encore le tango, sa milonga, pour nous retrouver dans les bras d'un autre, d'une autre...
 
Pas obligés d'aller plus loin, le tango, c'est pour qu'on se prenne dans les bras, un moment très affectueux.
 
Car si certains disent que le tango est "l'expression verticale d'un désir horizontal", une fois que tu es tanguero ou tanguera, tu le sais, tu le sais bien au fond de toi, que le tango n'est pas seulement la danse sensuelle condamnée à montrer ses belles jambes, mais aussi, et surtout, un art de marcher à deux, pour retrouver les sensations de jadis, ce contact simple et chaleureux, sans rien dire, sans rien promettre à l'Autre, un instant réconfortant, une tanda qui fait du bien au coeur.
 
                                                                                                       Toucher...




     Je vous invite à découvrir :
Frédéric Zarod, alias Fred Milongerozsouleveur de problématiques, soudeur de mots (fabrication artisanale de phrases musicales et colorées, biodégradables et sans OGM), blogueur et danseur social, marcheur de tango d'Avignon à Marseille, d'Aix-en-Provence à Nîmes, bref.... un milonguero provençal, fervent partisan de la Caminada et du Ocho!

   

Bienvenue dans mon univers de danseur - Une Plume provençale du tango argentin

Commenter cet article

jean marie 03/06/2012 07:24


je te souhaite un très bon dimanche,très belle journée,amitié

Fred Milongeroz 03/06/2012 10:54



Merci Jean Marie, te souhaitant également une très agréable journée


Amitiés



Ainsi Cuisina Mariie 30/05/2012 14:19


Voila la petite nouvelle :)


Tout à fait d'accord avec ce que vous dites. J'ajouterai également, que pour communiquer il existe un langage au delà des mots: le langage du corps, donc du toucher. Merci pour ce partage!

Fred Milongeroz 30/05/2012 21:23



Je vous en prie Mariie!


Avec deux i, c'est pour mieux rire?


Merci pour votre sourire croporel que vous transmettez à travers vos recettes! que je conseille à tous les Sarmienteurs et sarmienteuses, mais aussi mes fidèles du Mystère Victor! Cliquez sur son
nom dans son commentaire!



location nice 09/05/2012 08:14


J'aime bien cet article

Fred Milongeroz 09/05/2012 16:56



Merci Location Nice. J'aime quand nos horizons se croisent, quand les croisières du Sarmiento, la communauté sur Overblog, se remplit de nos richesses hétéroclites: le monde matériel est le
reflet de nos âmes, de nos rêves! Notre but à toutes et à tous c'est l'harmonie des plans: terrestres et célestes!


Bonne soirée



Cardamome (bea) 02/04/2012 11:09


mais aussi http://www.saveurnutrition.com


je relie et j'aime toujours autant ton style et ce que tu exprimes


belle journée!


ceci:


Désolée, copié collé : je suis harcelée par quelqu’un et j’ai du mettre les coms en modération pendant un certain temps. Pas d’inquiétude, ton com sera validé dès que je l’aurai vu mais ça
risque de prendre un peu de temps dans 15 jours (je pars à l’étranger du 16 au 25) le temps que j’ai accès à internet. Merci pour ta compréhension.

bea 28/03/2012 18:02


quel bel écrit! je me suis délectée

Fred Milongeroz 28/03/2012 21:26



merci Béa, je m'efforce d'offrir le meilleur de mon écriture, et de continuer à me perfectionner avec l'amour des mots!



Hécate 27/03/2012 19:51


Re-bonsoir Fred ,je n'avais pas encore écouté ta vidéo et tes mots .Le partage de l'émotion ,oui c'est très important !


                             Amicalement .

Fred Milongeroz 27/03/2012 20:18



j'ai lu les commentaires à la fin de ton essai sur Gérard de Nerval... enfin des échanges, de vrais échanges où la langue française chante!


Amitié également



Hécate 23/03/2012 09:46


Je reviens pour la traduction :


" Corazon & Hueso" c'est "Coeur et Os " ( c'est du lunfardo ,un argot argentin des chanteurs de tango ) .Bonne journée .

Fred Milongeroz 23/03/2012 20:35



Hueso me paraissait bizarre pour traduire âme. Mais je n'ai jamais appris l'espagnol, et pour le tango, peut-être bien qu'il faudrait que je m'y mette!



Hécate 21/03/2012 10:24


ps: peut-être ai-je mal écrit "Corazon &Hueso "

Fred Milongeroz 22/03/2012 07:51



juste le ptit oubli du a, des doigts qui tapent + vite que leur ombre!


En tout cas, merci pour la traduction, corps & âme, car finalement, vrai que cela convient bien au tango! corazon & hueso,  maintenant que je sais l'écrire, reste à savoir comment le
prononcer? Avec mon accent, bonne mère, de provençal!!!



Hécate 21/03/2012 10:20


Le tango prend corps et âme .


"Corzon& hueso "...comme le chante Melingo !


                                                             
Au hasard ,quelques pas chez vous

Fred Milongeroz 22/03/2012 07:49



enchanté, et au plaisir d'aller faire une visite chez vous. Pour l'instant.... pb ordi.


Tango, oui, corps & âme! le tango investi, le tango à corps et à coeur est un tango parfois déstabilisant... enrichissant... en ce moment m'en suis éloigné, quelques temps, combien de temps?
je ne sais pas. Besoin de recul! mais... ça me manque vraiment!



fanfanchatblanc 12/03/2012 22:58


Bonsoir Fred. J'ai répondu favorablement à ton invitation à rejoindre la communauté Le Sarmiento.


Je découvre ton univers et je viens notamment de visionner la vidéo du tango avec Carmen.. hélas je n'ai pu que deviner des silhouettes.. et je suis donc restée sur ma faim.. même si je peux
imaginer ce que certains déplacements pouvaient m'inspirer.. 


J'ignore quelle pourra être ma contribution à ta communauté.. mais je suis confiante.


Amitié. fanfan

Fred Milongeroz 13/03/2012 13:11



Bonjour Fanfanchatblanc! Je te remercie d'avoir rejoind l'équipage!


Ta contribution? Etre soi-même!


Je viens de faire une promenade dans ton univers, et je viens de découvrir une atiste-peintre : un bonheur pour mes yeux!


Je sais pour ma démo de tango, en fait d'après les retours, certains me disent ils n'y voient presque rien, d'autres qu'ils ont pu voir la moitié. ça dépend du réglage de l'écran de chaque ordi.
Ceci dit, il est vrai que la DEUXIEME MOITIE de la vidéo, on n'y voit rien!


Je n'étais pas conscient de l'éclairage de la piste - quand on y est, tout semble illuminé!!


En espérant pouvoir faire d'autres vidéos de danse!


Je te souhaite encore une fois la bienvenue à bord du Sarmiento!



Marc 06/03/2012 13:05


Coucou... Je viens de découvrir le super article que tu m'as consacré et cela m'a fait très plaisir! Je ne peux que te remercier, c'est vraiment sympa! C'est vrai que maintenant que je découvrir
ton univers, je vois que tu as les mêmes sensibilités que moi... un mélange plutôt étonnant mais très intéressant! 


Pour la taido, je ne pratique plus actuellement, j'avais un dojo que j'ai transmis à un ami, mais si je déménage, il n'est pas impossible que j'en crée un nouveau. La taido est un art martial
merveilleux. Hélas, alors qu'il est arrivé en France en même temps que la capoiera ou le shorinji-kempo, il est demeuré complètement inconnu et ne s'est pas développé...

Fred Milongeroz 06/03/2012 13:44



C'est aussi avec plaisir que j'ai eu de rédiger cet article court, ce qui m'a inspiré également c'est cette même sensibilité - et ce mélange arts martiaux & écriture.


à 28 ans j'ai fait une ptite première année de Lettres Modernes pour changer un peu d'horizon, et c'est là que j'ai vraiment eu plaisir à découvrir Proust, Balzac, et quelques autres.


Cette année là j'ai beaucoup travaillé la langue française. Cela m'avait fait beaucoup de bien!


Quand je vois les vidéos de Taido, il est vrai que je suis surpris que ce ne soit pas + connu : suis étonné comme les pratiquants sont plantés dans leur sol!


cet art m'aurait peut-être mieux convenu que le tae kwon do : j'en ai fait 5 ans, on devient manchot à force! car essentiellement basé sur les techniques de jambes. Mais j'ai appris la rotation
bassin-buste le pivot pour le tango!!!


J'ai commencé le judo enfant ado, mais j'ai arrêté à la marron car j'en avais marre que les autres passent leur temps à me soulever! Ptit gabarit que j'suis, fallait pas en fait que mes
adversaires attrape mon kimono, et j'avais qu'une envie, celle de les en empêcher par la frappe...


Enseigner, transmettre, ça doit être vraiment bien, je te souhaite de rester le près de ton art, car c'est une discipline nous enseigne beaucoup sur la maîtrise de soi et de son corps!


 



Corinne 20/02/2012 10:57


:) agréable journée à vous aussi

Fred Milongeroz 20/02/2012 14:23







Corinne 19/02/2012 20:00


Félicitation à vous deux, Fred et Carmen pour cette trés jolie danse


Cordialement, Corinne

Fred Milongeroz 20/02/2012 07:16



Merci beaucoup Grande d'Ame!


et défenseuse de notre chère langue française!


En vous souhaitant une très agréable journée



immobilier nice 13/02/2012 08:29


J'aime bien cet article.

hirondelle.CM 04/02/2012 14:10


 Et sous la" peau pierre roule", laissant ruisseler une goutte lette carressant ta peau deviendra une larme ,s'accrochant  avant de se suicider au bout de ton menton car elle
n"aura pas  de pot (peau)

Fred Milongeroz 05/02/2012 00:51



Quel pot Ah fleur, arrosée en rosée de l'aube sur hantise en peau de terre épilée désherbée qu'à cela ne tienne let it biquité nos coeurs suicidaires et ruisselant comme pierre qui n'amasse
pas mousse...



plumelegere67 03/02/2012 08:16


il n'y a plus qu'à fermer les "peau pierre" !

Fred Milongeroz 03/02/2012 08:28



lourdes comme mille collines,


et toucher des yeux,


sur l'écran noir de nos paupières,


l'écrin d'une âme qui voyage aux extrêmités du Monde


 



OPTION BONHEUR 23/01/2012 13:43


Bonjour Victor, cet article ne peut que me parler, car je travaille essentiellement avec le sens du toucher. Malentendante, je suis thérapeute du corps et des émotions. Je me retrouve pleinement
dans ton article !


J'ai vu ton commentaire sur mon ancien blog "Le Nirvana" sur Over-Blog !


Je n'y vais quasiment plus, juste le minimum pour ne pas le laisser mourir. Je souhaiterais
que tu me retrouves plutôt sur OPTION BONHEUR, mon blog principal, je réponds aux
commentaires et j'y passe tous les jours.


Celui d'Over-Blog, je songe à le fermer bientôt, car je suis très limitée au niveau images et
mise en page.


Je te souhaite une très belle semaine et t'envoie mes amitiés ! A bientôt et au plaisir
d'échanger encore !


Josette

Fred Milongeroz 24/01/2012 09:18



ça marche Josette - amicalement



Nina Padilha 19/01/2012 17:21


Je suis confuse !
Tu es dithyramique à mon égard.
Mazette !
J'en rosis de plaisir, certes, mais je pense quand même que tu fais fort.
Hi hi hi ! Je suis gâtée.
Moi qui aime les compliments...Merci de tes appréciations.
On recommencera. Chiche ?
Bisous !

Fred Milongeroz 19/01/2012 17:56



OUiiiiii! on recommence! A toi l'honneur!



Nina Padilha 19/01/2012 08:29


Tu as lu tes enveloppes sur mon bog ?

Fred Milongeroz 19/01/2012 17:16



Bonsoir Nina, c'est un honneur pour moi, heureux de t"avoir inspiré ton beau poème qui est bon à mettre en bouche, et à animer par mes cordes vocales!


Carpe Diem, oui, pour tant de courriers encore à lire, et relire! tant de mouvements, de pas de danse à écrire sur les pistes de danse comme avec nos plumes sur nos pages vierges et dans nos
blogs!


J'aime ce ping-pong de textes, cet échange entre blogs amis!


Je t'ai partagée sur facebook, tu mérites un détour aux promenades dans tes rimes et tes sonorités qui nous font danser Nina!


Abrazo, dans lequel je mets de gros bisous!



Laret Jean-Pierre 18/01/2012 10:51


Tres bien écrit,et un bel hommage à la danse en couple.....

Fred Milongeroz 18/01/2012 18:03



Merci Jean-Pierre, en espérant que la communauté ait pu apporté quelque réponse à ton problème de diaporama?



appartement nice 05/01/2012 12:39


c'est intéressant à découvrir

Evelyne Patricia Lokrou 01/01/2012 02:32


Bonjour Fred,


Bonne et heureuse année 2012. Mes voeux les meilleurs.


Evelyne

Patoue Petit 01/01/2012 01:26


Qu'est-ce qu'un mystère ? Peu... Et rien d'inspensable.


Bonne année, le bonheur me semble plus écarlate qu'un mystère, en tout cas. Meilleurs voeux.

Evelyne Patricia Lokrou 25/12/2011 01:16


Bonjour,


Joyeux Noël et bonne fête !


Bonne journée. Evelyne

Fred Milongeroz 25/12/2011 13:57



Merci, Evelyne, que ce Nouveau Soleil éclaire davantage ton chemin



Anne-Marie Lejeune (Mistic) 19/12/2011 15:41


Bonjour Fred,


Quelque part, c'est la lecture de ce texte qui m'a inspiré le poème tango ! Je n'y parle pas de moi hélas, je suis une piètre danseuse ! Je ne danse que dans ma tête  où je deviens diva,
tanguera, valseuse, étoile de l'opéra !!!!!j'ai juste aimé imaginer être la fougueuse danseuse au bras dominateurs du tanguero !Encore mille merci de ton accueil capitaine !Bises amicales de
Picardie

Fred Milongeroz 19/12/2011 17:25



Bonsoir Anne-Marie,


L'essentiel sont nos rôles que nous aimons interpréter et qui peuplent nos rêves, nos espérances! Ils font mille intrigues, mille rencontres. Un bisous de Provence!



Kanette 19/12/2011 09:50


Magnifique exposé ! Il me touche ... bravo !

Fred Milongeroz 19/12/2011 17:26



Merci Kanette!



Anne-Marie Lejeune (Mistic) 17/12/2011 11:06


Bonjour,


Ma question pourra vous paraître curieuse mais pourquoi m'avez-vous invitée à rejoindre votre communauté ? Ce que j'ai fait au demeurant !


Bine amicalement, une picarde au coeur-soleil

Fred Milongeroz 17/12/2011 13:09



Bonjour,


Voilà une très bonne question, et j'y réponds derechef sur votre blog!


En vous souhaitant un agréable après-midi ainsi qu'une belle aventure à bord du Sarmiento!



Créacora 14/12/2011 12:25


Beaucoup d'échos résonnent face à ce texte.


Une très belle journée!

Fred Milongeroz 14/12/2011 23:30



Merci, puissent les échos être comme un miroir pour apprendre à se connaître soi-même! Le travail de chacun, est bien de se connaître soi-même pour connaître l'univers! Ainsi les guerres seront
peut-être éviter, les conflits aussi........



Gabray 13/12/2011 23:42


C'est un réel plaisir de te lire,


on passe un très bon moment à feuilleter ton blog!


Cordiales amitiés & à +

Fred Milongeroz 13/12/2011 23:46



Merci Gabray!


Te souhaitant une agréable nuit,



Leila 13/12/2011 16:22


Coucou mister Fred,


A la lecture de ton commentaire laissé sur mon blog j'ai été vraiment enchantée et je t'en remercie. Merci pour ta générosité, merci pour toa bonne humeur et enfin merci pour tes chaleureux
partages.


Agréable fin de journée...


Leila

Fred Milongeroz 13/12/2011 16:46



Merci à toi aussi, chef-cuisinière qui nous propose des plats aux saveurs orientales!


 



Françoise R , ou Prune Branchesetbosquets 12/12/2011 08:12


Bonjour ! merci de l'invitation  rejoindre le Sarmiento , c'est très gentil et j'ai été touchée ...  ça m'a permis de découvrir plusieurs blogs très intéressants ;
notamment ,  j'aime beaucoup vos articles sur le tango - moi qui ne suis pas particulièrement branchée tango ... Amicalement , Françoise


P.S  mais je ne sais pas encore si je vais profiter de l'invitation , je trouve que j'ai déjà  trop peu de temps pour les blogs  amis que je connais déjà .. alors , cent
trente deux en plus ... Quand on n'est même pas insomniaque !!

Fred Milongeroz 12/12/2011 12:09



On est libre d'aller et venir à bord du Sarmiento - la vie réelle demeure plus importante; le sommeil aussi! - une invitation n'étant pas une obligation! Merci Françoise d'avoir pris un peu
de votre temps pour laisser ce commentaire sympathique. En vous souhaitant une très agréable journée



Leila 11/12/2011 01:07


Je te remercie pour ce très joli article qui nous concerne tous...


Passe un bon dimanche. Bisous.

Fred Milongeroz 11/12/2011 03:15



Merci, te souhaitant aussi un très agréable dimanche.



Nina Padilha 10/12/2011 18:17


Une relique :


http://www.youtube.com/embed/S-mkR-KoPts


Bisous !

Fred Milongeroz 10/12/2011 19:06



Essa!



Viviane 07/12/2011 19:27


La sensualité du toucher... tout un programme!
Toucher... juste pour "voir"  c'est déjà à double sens ! et pourtant ! le toucher n'est pas forcément le "dernier rempart" mais bien souvent  la "première
impression...
Bonne soirée bien au chaud et un bisou
Viviane

Fred Milongeroz 08/12/2011 00:38



Merci Viviane, au chaud oui, car l'hiver approche à pas feutré!



ini 04/12/2011 18:55


toucher quelque soit la façon, douce , forte, passionnée ou retenue ...et bien d'autres encore....tactile avant tout! qutte à y laisser un peu de mon âme sur les pics de la bienséance...je
revendique ..


merci pour ce superbe article .


 

Fred Milongeroz 05/12/2011 00:28



Je t'en prie!



etsivousosiez 04/12/2011 10:58


Rempart, et ouverture à la fois, organe pluriel et étrange, elle est nous et déjà l'autre quand il nous touche...

Fred Milongeroz 04/12/2011 16:45



Merci pour cette merveilleuse définition de notre aventure terrestre, définition de l'amour que nous portons toutes et tous, de cette lumière qui nous anime. Cette lumière est souvent diffuse,
interférée par nos différentes composantes physiologiques, émotionnelles, mentales, parfois elle brille, parfois des couleurs plus sombres, la dissimule sous des apparences repousantes, mais je
crois que l'on essaie toutes et tous de partager à sa façon cette aventure qui demeure "commune", "collective". Et si nous OSIONS!



Malika 01/12/2011 17:33


Merci pour les commentaires sur mon blog.
Je voulais répondre et je ne sais pas comment faire (techniquement ... je ne trouve pas la fonction sur le blog)


Juste pour dire, encore quel bizarre hasard, bordel, ça fout la trouille ce truc là!, je suis en train de peindre en ce moment une fille qui tient une planète d'une main et de l'autre maintient
la conscience de la planète. Elle est l'univers. une planète une conscience mais un seul univers=une branche une branche un seul arbre.j'y voyais une similitude.


Merci encore.

Fred Milongeroz 01/12/2011 18:16



POsez-vous et... respirez Malika. Vous êtes vivante! Je sais, de s'en rendre compte comme ça, ça fout la trouille!


N'est-il pas beau le Hasard?



malika 01/12/2011 13:43


Le hasard a un sacré sens de l'humour. Je suis dans ces réflexions écrites décrites avec justesse et talent par vous, bravo. Le cheminement a des chemins qu'il est quelquefois le seul à
comprendre. J'aimerai bien qu'il m'explique. Vous le décrivez déja, et vous avez mis des mots sur des pensées qui me parlaient. Il y a des jours où même saint doliprane ne comprend rien aux
hasards du net.
Belle journée à vous.

Fred Milongeroz 01/12/2011 16:23



Merci Malika, vous souhaitant une très agréable soirée



sanchis 25/11/2011 19:25

TRES BEL ARTICLE TELLEMENT VRAIS !

Fred Milongeroz 26/11/2011 07:35



Merci, vous souhaitant un très agréable week end!



Mousse 11/11/2011 15:53


Bonjour Victor,
J'ai écouté de nouveau avec plaisir ton tango.
J'aime beaucoup ton blog, je t'ajoute à mes liens.
Je te souhaite une bonne fin de journée, au plaisir de te lire.
Mes amitiés.


Fred Milongeroz 11/11/2011 18:59



Merci Mousse! Amitiés



Bettasplendens 10/11/2011 17:06


Bonsoir !
Très bel article j'ai beaucoup aimé.
Bonne continuation !
http://bettasplendens.overblog.com


Anne bilou 29/10/2011 14:41


bonjour
en fin de compte ce texte résume
parfaitement le chacun fait ce qui lui plait"
sans avoir à être jugé
passez une bonne après midi


peintrefiguratif 26/10/2011 13:22


bonjour Zarod merci de ton passage sur le blog et de ton commentaire sur mon article
je ne viens que maintenant car je rentre de vacances
un bel articles sur l'amour et l'apparence tout y est bien décortiqué et tous si retrouve dans cette analyse
bonne journée


Fred Milongeroz 26/10/2011 16:57



Je t'en prie Raymonde. Bonne journée à toi  également



Mousse 13/10/2011 06:57


Bonjour,
Je passe sur ton blog par hasard, il fait bien les choses.
J'aime beaucoup.
Je reviendrai.
Bonne journée.


Fred Milongeroz 14/10/2011 01:46



Bonne journée et merci Mousse



nicolas 06/08/2011 01:00


Bonjour, je passe sur votre blog par curiosité et je le trouve intéressant. Voilà, je suis jeune auteur et j'ai écris mon premier roman jeunesse qui s'intitule "Sentiments partagés". Vous pourrez
le découvrir sur ce site : http://romandu24.skyrock.com Donnez-moi votre avis, laissez des commentaires et surtout faites tourner ce blog à toutes vos connaissances car je compte l'autoediter pour
le mois de décembre si possible donc j'ai besoin d'un grand nombre de lecteurs pour avoir des avis et aussi pour le diffuser. Merci d'avance et bonne continuation.


Fred Milongeroz 05/10/2011 01:31



Te souhaitant chance et persévérance, que l'écriture te transforme, et t'épanouisse,


Cordialement,


Fred



Heidi 30/06/2011 08:59


bonjour, je viens saluer Monsieur Victor, j'espère qu'il se porte bien, belle journée, tendresse


Fred Milongeroz 05/10/2011 01:22



Bonsoir Heidi,


C'est... Frédéric-René De Cessandres. Après avoir boudé mes propres blogs, je reviens. On a nettoyé le passé. Reste l'avenir avec Fred Milongeroz!


Je viens de taper la scène 1 de l'acte 2. (L'acte 1 ne comportant qu'une scène, en guise d'introduction....)


Bien affectueusement,


Fred



les cafards 24/06/2011 19:16


on ose ... toucher. Bizzz des cafards


Fred Milongeroz 05/10/2011 01:24



Des cafards sur mon blog?  Ne mangez pas toute la réserve! Laissez-en un peu aux autres! Bizzz


Fred



kalou54 02/06/2011 13:21


magnifique article très sensuel et à fleur de peau bonne journée kalou54


Fred Milongeroz 05/10/2011 01:28



Dans sensualité il y a sens. Le sens que l'on donne au toucher, le sens que l'on donne à notre façon d'être dans notre corps et avec le corps de l'autre.


Le tango argentin, le massage de bien-être, ou encore le théâtre, parmi tant d'autres disciplines, mais celles que je préfère, sont une manière de découvrir son propre corps et celui de l'autre.


Le toucher avant tout, parce que nous sommes avant tout faits de chair et d'os!!!


Amicalement,


Fred