La colgada

Publié le par Frédéric Zarod


Figure de tango argentin : la colgada


Traduction : pendue. Du verbe espagnol "colgar" qui signifie "pendre", "accrocher", "étendre".



La colgada est une figure qui consiste à rapprocher notre pied de celui de notre partenaire, tout en éloignant nos corps l'un de l'autre. Par la suite, nous pouvons faire pivoter l'un des deux corps ou les deux en même temps dans un jeu d'équilibre!

En tango, marcher à deux consiste souvent à prendre la place de l'autre. On ne peut pas se retrouver au même emplacement tous les deux : on serait alors une seule personne!

La colgada est une figure de tango qui permet ce petit "miracle" pour se retrouver au même endroit en même temps! Nos pieds d'appuis se trouvent très collés. Mais les bustes, eux... obligent les centres de gravité à s'éloigner de la jambe d'appui... Comment ne pas tomber pour effectuer cette figure très jolie et plutôt impressionante?


La première erreur à ne pas commettre est d'éloigner les bustes au-delà du bassin. Le buste demeurant toujours au-dessus des hanches, dans son alignement vertical.


Le danseur crée une sortie d'axe chez lui comme chez sa danseuse de tango à partir du bassin. Un seul pied de la danseuse doit être proche du pied du cavalier afin que ce dernier puisse contourner son pied par un pas croisé, ou côté, en faisant pivoter l'axe oblique de la danseuse.

Les bras maintiennent une connexion qui permet de ne pas tomber en arrière. Le guidage doit se faire par un éloignement dans la confiance des deux partenaires, sans force, plutôt dans un jeu d'équilibre et d'énergie.

Une fois la colgada assimilée corporellement, il est possible de jouer sur un enchaînement de colgadas, ce qui crée un effet circulaire très joli si les colgadas ne s'enchaînent pas dans la tension des bras ou crispations liées à un déséquilibre et un manque de synchronicité.


 


Lire aussi:

Le Tango Argentin pour les nuls

Une vidéo tuto: la valse argentine

Sortie de jambe et pierna libre


 

La colgada

Commenter cet article