Tango formidable, merci Maestro

Publié le par Frédéric Zarod


blog tango plume avignon


Tango formidable, merci Maestro, j'étais fort minable!


J'ai été fort minable, c'est formidable!
Comment j'ai réussi à échouer, là où je pensais réussir

Formidable Maestro!
Comment j'ai pu croire en tant de rêves sans jamais rien gravir,
En temps de trêve, mille et une fois leur pardonner,
En pleine guerre, m'en vouloir de m'excuser

Formidable Maestro!
Quand une blouse blanche m'a traité de bipolaire,
J'étais formidable, je n'avais que les larmes
Devant leurs médocs, pour unique et seule arme,
On me reprochait d'avoir la tête en l'air,
Fort minable, quel stroma!

La tête dans la lune, la décrocher sur terre,
Et j'ai décroché, me suis écrasé, le nez en premier


Fort minables la quantité de reproches,
Formidables, mes replis et mes fuites,
De mon premier cartable à mon igloo d'Inuit,
Y a qu'à... les beaux conseils de mes proches

Formidable jusqu'à comprendre
Que le tango était à prendre
Pour unique remède, pour unique chance,
Plus qu'un intermède, de mon vase les anses
Formidable, ce récipient vide que j'ai rempli,
D'abrazo à bras ouverts, en brassées jolies,
Embrasser l'arbre de vie, enlacer et mes lacets défaits,
Formidable de tomber dans mon centre de gravité
Fort et faible à la renverse danser dans la fluidité
J'ai été fort minable, c'est formidable!

Formidable Maestro! J'ai été fort minable,

Comment j'ai pu les croire, les suivre, sans succès,
M'éloignant de mon être et comme une huître m'enfermer

Formidable Maestro!
Comment j'ai fait pour faire semblant, jouer leur comédie,
Fort minable de se vouloir gentil pour leur être rentable,
Formidable de se plier en quatre pour ces comptables,
Sacrifier ce qui est vivant, ce qui est amour, ce qui est passion,
Formidaaable, formidaaable, formidaaaable, Maestro!

Alors je danse.

  
Avignon le 6 février 2014 - Tango Plume Le Blog, www.tango-plume.com
 

hola galinette tanguera tango slam poésie



Maestro en verlan... Ce n'est peut-être pas Verlaine, mais une voix de talent qui me rappelle Jacques Brel, et un flow qui me manquait depuis Claude MC Solaar; même si je ne suis pas techno, musique électronique, c'est un rythme, des mélodies qui te prennent là, qui secouent ton centre de gravité, ce centre sacré avec lequel tu danses, alors... danse ta vie!

Merci Maestro de nous redonner de l'espoir, de nous inspirer, de remettre de bonnes questions dans nos têtes, tu es tout simplement: FORMIDABLE!

 


A lire aussi:

Je suis amoureux de cette femme

Quand je bois les mots, clin d'oeil à Marseille, au Tango Argentin, et un hommage à Jacques Brel

L'amour-tango

Il y a encore la chaise (pour la danseuse que personne n'invite)

La jeune et belle et cruelle tanguera

Le massage, comme le tango, est une danse de la vie

Alors on danse!

Carmen

Dodo, ou l'enfance maltraitée, une très belle chanson

Commenter cet article