Le dernier tango du bal des vampires - 4

Publié le par Fred Milongeroz


3579203600_17c02057be.jpg

Souffrance du vampire


Le vampire souffre. Oui. Ne pensez pas qu'il n'a pas de coeur. Il en a un. Vide. Vous le libérez de sa souffrance si vous percez son coeur d'un pieu.

Le vampire possède donc un coeur. Peut-être vide, aigri, coeur de pierre, gris comme ce brouillard dans lequel il aime disparaître quand publiquement nous le surprenons tel qu'il est.


Il souffre et c'est sa souffrance elle-même qui lui permet de charmer, de séduire, d'envoûter celles et ceux parmi vous dont la peur et le désir sont associés à un manque affectif, un vide à combler.

Le dernier tango du bal d'un vampire est effroyable pour lui, car il rentre rarement avec une nouvelle victime. Bien sûr il aime sa solitude. Il peut demeurer plusieurs siècles plongé dans l'isolement de son donjon. Ses siestes sont parfois longues, très longues. Pendant que vous avez fait une dizaine de vies antérieures, lui se sera contenté d'une bonne sieste.



La souffrance du vampire le rend charmant, parfois adorable. Difficile de s'éloigner du regard d'un homme qui s'enfonce en vous avec une lointaine lamentation qui fait l'écho de votre propre coeur fragile, difficile de se détourner des yeux captivants d'une femme qui vous sonde comme si vous êtiez nu et sans armure pour elle seule et seulement à cet instant.



Il souffre, et c'est ce qui fait qu'il existe aussi de bons vampires. Ils savent ce dont ils sont capables. Ne croyez pas, ils ont été eux aussi victimes d'autres vampires. Sinon ils ne seraient pas ainsi.

Les bons vampires ont le souvenir de la lumière du soleil lorsque jadis ils pouvaient encore se promener en plein jour sans peur. Ils sont bons parce qu'ils entretiennent en eux le souvenir de cette lumière. Ces vampires-là se gardent de sortir, ils restent solitaires, s'isolent de la société, et chaque relation naissante est suivie aussitôt d'une fuite.

Ils savent le mal qu'ils peuvent faire; alors ils prennent refuge en des endroits éloignés de la civilisation. Ou bien cherchent la compagnie d'hommes et de femmes qui ont du caractère, qui sont bien ancrés, et qui ont choisi définitivement la Lumière pour unique chemin : oui, seul le bon vampire a des fréquentations avec des gens de bonne volonté, de grands esprits, des sages, lesquelles tolèrent leur présence, car ces derniers savent que le vampire est inoffensif dans son travail de Conscience.

3256705202_9f40fa9eac.jpg

Le dernier tango du bal des vampires - 1

Le dernier tango du bal des vampires - 2

Le dernier tango du bal des vampires - 3

 

Publié dans Tango d'un vampire

Commenter cet article