Le dernier tango du bal des vampires

Publié le par Fred Milongeroz

4385264024_4f8af6fff1.jpg
                       

Êtes-vous un vampire?


Un vampire se cache en chacun et chacune de nous. Tapi dans la pénombre, il ne pourrait être que superstition, et je vous entend déjà vous rassurer: "Ce n'est que dans les films qu'on en voit!".

Comment le vampire parle en nous? Pourquoi la série Buffy contre les vampires a t-'elle eu un tel succès à l'époque, sans compter les grandes productions tel que Le bal des vampires, film anglo-américain de 1967 de Roman Polanski (titre original : The Fearless Vampire Killers)?

Le vampire croque dans la chair tendre d'un cou, organe qui relie la tête au reste du corps, canal du souffle, du chant et de l'expression verbale, tunnel qui nourrit notre estomac, cette colonne, avec ou sans pomme d'Adam, par laquelle l'homme garde la tête sur les épaules, par laquelle encore notre cerveau envoie et reçoit toutes les informations nerveuses nécessaires à expérimenter la vie sur terre.



vampire

Le vampire, l'animal en nous. Et ce n'est pas pour rien que sa zone de prédilection pour planter ses canines aiguisées est le creux juste au-dessus de la clavicule.

Notre principale mission sur terre est d'éduquer cet animal qui sommeille en nous, prêt à tout dévorer quand il a faim, quand il a soif, et bien-sûr, le vampire qui se dissimule sous les vêtements d'un homme, d'une femme cherchera toujours à s'attaquer au cou de sa future victime : il sait qu'en séparant la raison des instincts, sa proie éperdue entre un mélange de peur et de désir, sera éternellement son esclave. Esclave de ses instincts.
   


Où trouve-t'il ses futures proies? Essentiellement en boîte de nuit, en dancing et pendant les bals. N'ayez crainte: sur la piste de danse, tant que le vampire danse, il ne s'en prendra pas à votre cou. La danse fait partie de ses rituels... Mais vous avez à vous méfier de son dernier tango, si pour celui-ci, c'est vous qui êtes dans ses bras, c'est qu'il vous a choisie, et que vous avez à moitié accepter son deal sans vous en rendre tout à fait compte! Idem pour le pauvre danseur qui a invité une vampiresse: c'est par son regard, sa mirada, qu'en vérité elle a commencé à vous attirer dans son piège.



La sensualité du vampire. Le vampire et la vampiresse sont experts dans l'art érotique. Ils aiment faire durer le plaisir jusqu'au... sang.

Le vampire évoque en effet l'acte sexuel, et les films ne s'en font guère l'obstacle: d'ailleurs, c'est souvent le gentleman qui mord une jeune femme innocente, ou une vampiresse qui prend possession de son amant qu'elle aura envoûté subtilement...

La morsure du vampire est à l'opposé du viol, mais très proche du fantasme du viol: les rituels du sacrifice préparent la victime qui, si elle n'est pas consentante, se laisse néanmoins séduire par la créature de la nuit... qui s'adresse à son inconscient, à sa part animale, son ombre que sa vie en société lui interdit de regarder de plus près!

A suivre : Le dernier tango du bal des vampires - 2          


Peur des vampires



 

Publié dans Tango d'un vampire

Commenter cet article