Massage intuitif et mystère de la kinesthésie

Publié le par Frédéric Zarod

3818277626_119ecff7ce.jpg



Kinesthésie


Le massage de bien-être est un art du toucher, un art corporel ainsi qu'une communication par le sens kinesthésique.

L'adjectif kinesthésique nous renvoie à la kinesthésie, un mot qui parait un peu sorcier comme ça, qui a l'art d'évoquer le mystère.

La kinesthésie en effet est un mystère dans lequel nous plaçons le plus grand interêt dans notre vie quotidienne puisqu'il s'agit de la sensation que l'on a de notre corps en mouvement, ou encore, de notre corps dans tous ses états. Car même quand on ne bouge pas, qu'on fait "le mort", que l'on est dans un état de relaxation profonde, nous avons de toute manière une sensation d'être dans notre corps.

5435550615_6fbc83887e.jpg

Relaxation profonde


La personne qui parvient à rentrer dans une véritable relaxation ne ressent plus son corps. Elle se trouve ici et nulle part, mais n'a plus la sensation des mouvements de son corps. C'est l'engourdissement du sens du toucher.

Peut-on encore parler de kinesthésie?

Dans l'état de relaxation profonde, nous devenons présent par la conscience: c'est un voyage par lequel la pensée n'est plus, une méditation en somme, un voyage où l'on a la sensation d'être partout et nulle part.

Nous ne pouvons plus nous appuyer sur quelque chose de réel, de concret pour nous définir dans l'espace et dans le temps. Les repères physiques, matériels, disparaissent. Pourvu que la personne se situe dans une pièce sans bruit, tous les sens sont en sommeil. On se détache de quelque chose, d'une matière à laquelle nous sommes relié habituellement par les nerfs. On s'en détache et encore ici se détacher suppose un déplacement: la relaxation profonde, préparée par une technique de respiration, un entraînement régulier, peut surprendre.

Je sais que ses effets surprennent après, une fois que l'on "revient" dans son corps, une fois que l'on remet les 5 sens en route, une fois que l'on a décidé de se remettre à cligner des paupières, à soulever le petit doigt, à reprendre le contrôle de la respiration de son ventre (le "hara" en japonais)...



   



Le mystère de la kinesthésie

J'ai pris l'exemple extrême de la relaxation profonde pour vous amener à prendre conscience à quel point nous passons la quasi partie de notre vie, accompagnés de ce mystère qu'est la kinesthésie. Prendre conscience. Le mystère ou le paradoxe se situe justement dans le fait que l'on se trouve toute sa vie dans son propre corps, et que l'on finit par ne plus s'y sentir consciemment.

Autrement dit, on est tellement habitué à être dans notre corps, que cela nous ne nous surprend même plus!

Il suffit alors d'apprivoiser ce mot qu'est la kinesthésie pour de nouveau appréhender sa définition au-delà du mental, et c'est en plaçant sa conscience dans les sensations que l'on a de ses propres mouvements, que l'on expérimente le mystère que contient ce mot qui n'est finalement pas si sorcier que cela!

9262818_36449b95c8.jpg

Définition vivante de la kinesthésie 

Faut-il attendre d'avoir une fièvre qui nous cloue au lit, un os cassé, une foulure, une entorse, une blessure quelconque, pour prendre conscience que l'on se trouve dans notre corps?

Prenons-nous le temps, seulement quelques minutes par jour, pour "se trouver" dans son corps, et cesser de se laisser absorber par les flots incessants de la pensée, demeurer dans ce sommeil éveillé dans lequel nous vivons toutes et tous du matin au soir?

Quand nous faisons la vaisselle, conduisons notre voiture, marchons ou parlons, quand nous sommes assis, en train de manger, ou de regarder la télé, est-ce qu'il nous arrive souvent de réaliser que nous sommes dans notre corps? C'est ce qu'on appelle le ici et maintenant. Ce n'est pas sorcier. C'est la conscience d'être, ici, dans notre corps, avec nos sens en éveil, et dans son environnement.

5156379146_25a4208b14.jpg

Kinesthésie et massage intuitif

Le massage intuitif, qui n'est ni médical, ni thérapeutique, est une double invitation :


1/ Il invite la personne qui reçoit le massage à faire voyager sa conscience sur, dans et autour de son corps; son guide étant les mains du masseur, de la masseuse, qui attire l'attention de son esprit sur la zone touchée. C'est la base du contact affectif: le nourrison survivra-t'il si sa mère ne le touche jamais, ne serait-ce que pour le changer, le placer dans son berceau?


On peut encore dire qu'une mère peut le toucher sans présence qu'elle a de ce qu'elle fait, et pour peu qu'à cet instant, elle soit énervée, elle communiquera un message affectif par le toucher que le corps du nourrisson absorbera en le prenant comme argent comptant...

C'est ce qui explique aussi qu'une fois adulte, certains hommes et certaines femmes ont une approche du contact avec l'autre qui peut soulever bien des réticences, provoquer des émotions... positives comme négatives.

On dit que la mère est la première pétrisseuse de l'âme du futur adulte. Pétrir, et j'insiste sur ce verbe, puisqu'il s'agit aussi de massage : effleurer, palper, pétrir, caresser, frotter, scarifier, baiser, frapper, tripoter, appuyer, griffer, pousser, tirer, pincer, gifler, essuyer, l'existence est un massage de tous les jours!

Vous êtes en ce moment assis devant votre ordinateur : votre postérieur est écrasé sur la chaise. Vos coudes sont appuyés sur la table. Votre nuque se tord, et vous voilà en train de vous redresser, d'étirer vos épaules, et de vous rendre compte que... vous êtes dans votre corps!


2/ Le massage intuitif invite également la personne qui donne le massage de bien-être, à être présent dans son propre corps, ainsi qu'à être présent avec la personne qu'elle masse.

Quand je masse, intuitivement, les mouvements de mes mains sont guidés par les formes et la consistance du corps de la personne massée. Ici, c'est une rencontre qui ne passe ni par la parole, ni par le regard. Il n'y a ni but sexuel, ni but de vouloir retenir la personne ou l'éloigner de soi. Je suis avec elle, à sa frontière, et notre conscience respective que nous avons à cet instant, est une conscience placée sous le signe de l'échange affectif.

Le massage intuitif est un moment privilégié que deux personnes prennent le temps de vivre, de savourer, pour être. C'est un rendez-vous avec soi-même, et avec l'Autre, qui va bien-sûr au début soulever des émotions. Car le corps est telle une éponge, il est le réservoir émotionnel, il contient notre âme.

On s'extasie devant le shiatsu, quand on sait que le practicien peut faire pleurer la personne sur laquelle il pose ses mains; il appuie à certains endroits du corps où une émotion spécifique y était endormie...

Nous pourrions à présent nous extasier sur ce massage incessant qu'est notre existence dans notre corps... Que l'on dorme ou que l'on s'agite dans tous les sens du réveil jusqu'à l'assoupissement, le quotidien est un massage que la plupart d'entre nous subit inconsciemment au lieu de le savourer avec conscience.

5118210703_82ed4c9e06.jpg



Prendre le temps et prendre conscience

Le massage intuitif est l'occasion d'éveiller notre conscience kinesthésique. Ce n'est pas sorcier. Le mystère est à la portée de nos mains...




 
 
 
 

Commenter cet article

ini 08/07/2012 13:31


un article tout en douceur avec des mots "feutrés" mais juste comme il sied à une ambiance propice au rdv de soi, avec soi, par l'autre. Des mains calmes mais sures, apaisantes pour le corps et
l'âme comme le serait certains mots pour l'esprit. le sens Kinesthesique parceque je le concidere comme un sens. dans ma dicipline  artistique il est le garant de notre bien être, dans un
element que l'on crois insaisisssable et poutant sur lequel on s'appuie pour se deplacer dans un axe peu commun , comme la tête en bas, ou pour jaillir  pointes de pieds pointées vers le cie
ltelles une fleche vers son etoile... à se decouvrir jusqu'aux hanches.


savoir etre dans son corps , savoir ressentir ses tensions bonnes ou mauvaises  c'est etre present . et cela s'apprend, se perfectionne  c'est un petit pas de plus vers
l'harmonie...pour soi et pour les autres.

Fred Milongeroz 08/07/2012 21:02



La sirène du Sarmiento nage aussi bien dans les océans de mots!


Quand tout jeune on est privé de chocolat, adulte, on se rattrape...