Le tango, une danse érotique

Publié le par Frédéric Zarod


   

Est-ce que le tango argentin est une danse érotique?
 
 
Le tango est une danse érotique par sa vitrine médiatique. Elle doit séduire pour attirer les futurs danseurs... Mais elle est comme les autres danses, une danse à deux, donc charnelle... elle privilégie surtout les fantasmes, par son système d'abrazo cerrado, ses jeux de jambes, caresses, ganchos, volcada et colgada, c'est une danse qui favorise les rencontres, mais également les réconciliations avec le sexe opposé.



Le tango par sa milonga (bal) peut aider à vaincre la timidité, nous redonne confiance, homme comme femme, dans le regard de l'autre, et c'est aussi une occasion de renouer avec l'affection entre l'homme et la femme. Les milongas sont aussi des lieux qui permettent de créer du lien social.
Donc, pas forcément érotique - peu érotique, ou du moins, malgré les apparences, une fois qu'on y est, c'est surtout la tendresse, l'affection, l'enlacement dont les êtres humains ont tant besoin qui est finalement recherché, apprécié, et vécu dans la magie de musique!



Tango, érotique? On devrait plutôt dire : sensuel. Et dans la sensualité, les sens sont mis agréablement à l'épreuve (parfois désagréablement). Nos 5 sens, d'ailleurs. Et l'intuition, l'inspiration, peut-être le duende, ou encore le sixième sens prêté à la femme, n'en sont pas pour autant mis à l'écart. Car on arrive assez facilement dans un état second, et une certaine magie, ni blanche, ni noire, plutôt couleur... tango opère!

Après deux/trois heures de danse, on a une sensation d'ivresse : étourderie ou fatigue? La musique nous ensorcelle, atténue notre mental, ses barrières, et alors peut-être qu'un certain érotisme se permet de glisser sous la forme de quelques "figures" qui autorisent certains contacts... La milonga est déjà le seul lieu au monde où l'on peut faire du pied à une femme (barrida) sans crainte de recevoir une paire de claque!



Le tango permet aussi à la femme de jouer à la séductrice, encore qu'en milonga, elle cherche à séduire plus le danseur que l'homme à proprement parler, car elle a horreur de rester assise toute une soirée durant! La danseuse de bal prend soin d'elle, c'est un prétexte à son rituel, pour soigner ses attraits, et le tango argentin est pour elle source d'épanouissement par lequel elle peut renouer avec sa féminité. 


Le tango pour l'homme, je pense que j'en ai parlé bien souvent parmi plus de 160 articles et textes écrits depuis maintenant 2 ans... Je vous laisse fouiner dans la catégorie Tango L'abrazo d'une plume  de mon blog.



L'une de mes définitions préférées du tango argentin, je vous la donne ici : Tango Conscience




Tango, une danse érotique?


D'une représentation érotique à une pratique socio-affective méconnue du grand public, le tango est comme l'artichaud, l'oignon... ou la rose en bouton. Attendons d'être en son coeur pour ... conclure! 


Différence entre le tango de scène (tango escenario), la vitrine du tango, son côté spectaculaire et aguicheur, et le tango de bal (sa pratique sociale), son côté "underground" :



Tango de scène - partie médiatisée --->
Le tango "escenario" est une chorégraphie, une performance produite par des professionnels de la danse, généralement issus de la compétition, de l'enseignement du tango ou encore de la danse classique & modern'jazz. Les gestes sont accentués, les mouvements exagérés afin d'être visibles jusqu'au fond d'une salle de spectateurs. La chorégraphie contient de nombreuses "pauses", comme des arrêts sur image, qui évoque en effet une scène érotique ou d'amour, mais pas nécessairement : en profondeur, la femme et l'homme incarnent le yin et le yang, et l'on retrouve des clins d'oeil à tout le possible du champs humain, des relations du couple aux épreuves de la vie!

 





Tango de bal (milonga) - sa pratique populaire --->
Exemple d'une milonga à Buenos Aires, on y mange, on y discute, et on ... marche. En effet, les argentins ne disent pas qu'ils vont danser le tango, mais "marcher"! Nous nous apercevons que les milongas à Buenos Aires comme dans toutes les autres villes du monde ressemblent à nos bals populaires, nos thés-dansants, nos dancing. Quand il y a du monde, les figures sont rares.
  
 

 

Publié dans Tango argentin

Commenter cet article

Emme 12/11/2014 07:44

Disons que, oui. Il y a beaucoup de contact et de sensualité dedans.