Une aile cassée

Publié le par Fred Milongeroz

comment apprivoiser un oiseau blessé plume ecrivain danseur tango salsa swing avignon

 

Ce matin à l'aube, je suis sorti fumer une cigarette.

 

Dans la pénombre, j'ai vu un animal s'agiter. C'était un oiseau. Il avait l'aile cassée, et se débattait pour reprendre son envol. Je me suis approché, et il s'est débattu de plus belle.

 

J'étais triste pour lui.

 

J'ai fléchi mes jambes, et me suis penché, intimidé par la force incroyable qu'il déployait pour s'envoler. J'ai réussi à rapprocher mes mains au plus près de son corps, et lorsque je l'ai saisi, il m'a piqué de son bec feroce, en plusieurs endroits, sur certaines plaies aussi qui n'ont pas encore eu le temps de se fermer. J'ai eu très mal, et me suis reculé. La douleur m'a fait serrer les poings. J'ai attendu que ma colère se dissipe.

 

Je l'observais. Dans son regard de jais, je découvrais la souffrance qu'il le traversait ainsi que la méfiance qu'il portait à l'égard de l'être humain qui voulait le secourir; j'y ai entrevu aussi une force colossale : car malgré son aile cassée, il surmontait sa douleur pour l'agiter coûte que coûte. Chaque fois que je faisais une tentative pour le capturer, il se faisait encore plus de mal, désespérément... Que pouvais-je faire?

 

Je suis retourné dans ma petite demeure.

 

 

Le soleil s'est détaché de l'horizon. Quand je suis ressorti pour aller le voir, il était là, devant le seuil de ma porte. Je lui ai parlé, longtemps, lui ai donné des miettes de pain, sans m'approcher de trop près. Je l'ai apprivoisé. Jusqu'à ce qu'il sente au fond de lui... qu'il pouvait faire confiance en un représentant d'une espèce si éloignée de la sienne.

 

J'espère que dans quelques jours, ou quelques semaines, je pourrai le regarder prendre de nouveau son envol!




comment apprivoiser un oiseau blessé plume ecrivain danseur tango salsa swing avignon
Tango argentin :

L'amour-tango

Notre démonstration sur tango to Evora

Le tango argentin du mistral et d'une tanguera
comment apprivoiser un oiseau blessé plume blogueur ecrivain danseur tango salsa swing avignon
Corps & âme :

Mystère d'une femme moderne

Amitié homme-femme?

Comment retrouver son chemin

comment apprivoiser un oiseau blessé plume ecrivain blogueur danseur tango salsa swing avignon
Le mystère Victor :

LmV 1, Le baron d'un château en Provence

Victor, un baron solitaire bien entouré...

Téléchargez : "Le mystère Victor"  

Publié dans Corps & âme

Commenter cet article

Ainsi Cuisina Mariie 08/06/2012 15:13


Le petit oiseau est mort hier matin :( le deuxième -présumé être son frère- a pris son envol!

Fred Milongeroz 08/06/2012 22:36



Tu dois être chagrinée Mariie. Pense que tu as réussi à en sauver un, son frère!



Ainsi Cuisina Mariie 05/06/2012 19:11


ça pourrait être ça mais non! Quand on prononce Mariie avec deux "i", il y a comme un sourire qui se dessine sur le visage, essayez donc en appuyant sur les deux "i". Histoire de donner le
sourire à ceux qui font la tête, la bonne humeur c'est la clé de la viie :D


On pourrait peut être dire Mariie au lieu de cheese au moment de prendre une photo!!

Fred Milongeroz 05/06/2012 20:12



et un cheese, un cheese-mariiie à la table des convives!



Ainsi Cuisina Mariie 05/06/2012 11:58


C'est vrai. Nous sommes tellement afférés et occupés par des choses qui sont -parfois- futiles, qu'on en oublie l'essentiel! Par exemple l'histoire des oiseaux blessés m'a fait réaliser que nous
avons de la chance d'être ce que nous sommes, contrairement à ces petites créatures vulnérables et si fragiles et c'est à nous "les plus forts" de protéger et de prendre soin des moins forts!

Fred Milongeroz 05/06/2012 18:51



A propos Mariie... Pourquoi 2 i ?  A cause de la cui s ine  ?



Ainsi cuisina Mariie 04/06/2012 12:34


C'est drôle parce qu'il vient de m'arriver la même chose il y a de cela deux jours. Un matin, je retrouve deux petits oisillons tous fétiches dans un coin de mon jardin, ils étaient affablis et
ne pouvaient donc prendre leur envole. Au début ils étaient méfiants, mais j'ai su gagner leur confiance! Je leur ai donc nourrit de miettes de pain, et j'attends qu'ils reprennent des forces
pour pouvoir aller vaquer à leur vie d'oiseau que j'ai toujours rêvé avoir!


Si je pouvais être un animal, je choisirai sans hésiter l'oiseau. Les oideaux me font rêver quand ils s'envolent et vont là ou ils veulent, là où le vent les porte, sans contrainte!!

Fred Milongeroz 05/06/2012 00:04



Une belle petite histoire vécue. ceux sont des petits évènements qui peuvent nous faire prendre conscience de beaucoup de choses en nous-mêmes. Généralement, certains animaux viennent se
blesser chez nous, devant nous, à nos portes, pour nous adresser un message d'une grande authenticité.......



lyne 23/12/2011 01:26


:) pas facile en effet d'apprivoiser un oiseau blessé comme n'importe quel animal, et pourtant quel reconnaissance ils ont quand on peut les aider....Une de mes amie avait empêcher un chat de
manger un oisillon tombé du nid, les parents piaillaient, appelaient au secours!! après l'intervention de mon amie, ils ont aidé le bébé à remonter dans le nid. Le lendemain, la mamn apportait à
mon  amie un magnifique caeau: un ver de terre qu'elle lui a déposé presque dans la main!!


merci pour votre histoire elle est très belle

Fred Milongeroz 23/12/2011 11:46



Votre histoire est merveilleuse! votre amie a dû vivre un moment intense et inoubliable! ce sont des cadeaux extraordinaires.



Miche 21/12/2011 02:47


Voilà, je prends le temps, loll, de venir découvrir ton blog.


 "Petit à petit l'oiseau fait son nid"...


Belle journée à toi, Fred.


 

Fred Milongeroz 21/12/2011 14:44



Merci Miche, à toi aussi!



khanel3 17/11/2011 12:16


Une bien jolie histoire ! bonne journée !


Fred Milongeroz 17/11/2011 12:44



Merci. A toi aussi Khanel3!



bea 04/11/2011 22:53


c'est vraiment très très bien écrit!
je m'en vais vite lire l'article sur le tango argentin
bonne nuit!