Arts Lettres et Danse

Publié par Frédérique Violette alias Mademoiselle Plume

Arts Lettres et Danse

La créativité d'une artiste avignonnaise, la poésie d'une danseuse...

Tango, l'appel d'une muse, mon story board:

 

Dans mon alcôve d'étudiante un tant soit peu fougueuse et dévergondée, néanmoins studieuse, naturellement discrète et un tantinet agoraphobe, préférant donc au frôlement de la foule d'un festival off l'ambiance feutrée de mon boudoir de lady qui recherche son propre style de vie, et aspire à un équilibre sous alimentation issue de l'agriculture biologique, dans la solitude telle une orpheline, pour ma pratique embellissements femme et technique tango, je tire le store, appliquée que je suis, sans applaudissements, ni contact avec personne, sur ma secret story de princesse tanguera privée de royaume, un scénario autobiographique que je tisse, telle une araignée dans le fil d'actualité de mon univers gothique et intimiste de blogueuse-écrivaine, avec mon art de danser le tango rioplatense, d'affronter ses dragons, de survoler ses pièges, d'esquiver ses esprits retors, et surtout, en déployant tous les efforts pour garder bon pied troisième oeil après que l'égrégore du Rio de la Plata a fini par déposer dans mon bas-ventre de danseuse vierge et de lolita espiègle, les secrets d'une connexion confortable, fluide et limpide, d'un guidage efficace, précis, au sein de l'échange tendre et sensuel qu'est l'abrazo, l'enlacement sacré sur le parquet ciré, l'étreinte affectueuse, rarement sulfureuse, mais parfois divine, avec mes partenaires de danse dans le Gard, le Vaucluse et la Drôme provençale, et tire encore plus bas le store dans l'application de ce que de meilleur et d'harmonieux ma technique tango au féminin propose, l'appel de la tigresse, vidéo après vidéo, faisant fi des messages de découragements et autres propos gratuits, qui rappliquent avec force et brutalité à mon endroit de nymphette égayée qui, à la suite d'échecs sentimentaux et d'expériences enrichissantes mais très hasardeuses et fort brèves, s'est jetée du mauvais train afin de prendre illico presto la correspondance pour la geôle d'une religieuse, a fini par se faire appeler Mademoiselle Violette aux confins d'une transition louable mais follement précipitée, en ayant pris soin de se refaire une virginité, a repris aussi ses cahiers et sa plume dans l'amour de la langue française qui l'enchantait jadis pendant sa trop courte période de reprise d'études, en lettres modernes, et se prépare dorénavant à une fidélité de Pénélope plutôt qu'à une vie de fieffée salope, primo, histoire d'échapper à la blacklist d'un Brassens, secundo, de faire et défaire sa toile de poétesse et de courtisane dont les prétendants élargiraient la plaie de son petit coeur romantique déjà assez fort secoué entre les séances d'épilation au laser, son apprentissage de la cosmétique, la séduction qu'exercent sur la mtFille les promesses prométhéennes de l'oestrogène, la tentation de la chirurgie esthétique, de l'acide hyaluronique, de la dermopigmentation des lèvres, l'inclination croissant au fil des semaines pour le piercing et le tatouage féminisant, ainsi qu'un premier test de vie réelle transformé rapidement en contrat tacite lifestyle mode & beauté, ajouté d'un avenant sexo-bimbo-bcbg, couronné d'une clause spéciale goth & vintage, et par-dessus le marché, avec prorogation ispo facto.

Frédérique Violette, Avignon le 7 mars 2017

Femme transgenre écrivaine danseuse de tango argentin Avignon

Arts Lettres et Danse

Pour me contacter ~ dans le respect de la langue française, avec courtoisie et bienveillance:

 

fredviolette84@laposte.net

Au plaisir d'une correspondance,

Frédérique Violette (Frédéric Zarod), alias Mademoiselle Plume

Arts Lettres et Danse
Arts Lettres et Danse
Arts Lettres et Danse