Au pays des secrets tibétains, nous avons découvert une milonga tantrique

Publié le par Fred Tango Plume

L'alchimie du tango, entrée secrète et porte dérobée pour danseurs et danseuses VIP, danse contemporaine et tango argentin: l'aventure continue, you go girl / secret book of a french little slim boy dancer. Carnets de voyage astral et mystique d'un petit explorateur-milonguero au nouveau pays des merveilles qu'Alice n'a même pas encore visité. Nouvelles connexions synaptiques entre les neurones miroirs, un apprentissage douloureux et solitaire d'une danse tantrique, sensuelle et carrément magique, un tango hors-norme, un outsider maestro leader et follower virtuose du tango de piste. Reportage spécial 2018 pour le projet mystérieux d'une aventure aux confins du réel où Lady Violette et son équipe invisible de tangueros et tangueras venus tout droit de l'égrégore du Rio de la Plata, partent à la découverte de rituels magiques, de philtres d'amour et de mantras pour inverser les rôles homme/femme dans les milongas européennes, et sutout du sud-est de la France. Départ de l'arrière-pays avec l'expression verticale d'un désir d'horizons ésotériques et brumeux. Les méditations hivernales de Violette, une demoiselle d'Avignon, vous emmèneront, à travers son journal intime d'homme-fleur, de femme transgenre pas hormonée ni encore opérée, de créature affriolante, sensible et mystérieuse, dans un pays de neige et de glace, une région éternellement ravissante où la danse contemporaine et le tango argentin vont cotoyer danse du ventre et autres alternatives du corps émouvant et sensuel. Un événement de février à ne manquer sous aucun prétexte érotique. Lettre d'absence obligatoire et kleenex vivement recommandés aux pays de la bête faramine, de la coulobre et du yéti. Documentaire signé par l'abominable homme des tangos égarés et d'ailleurs.

 

Au pays des secrets tibétains, Lady Violette découvre une milonga tantrique...

 

Nous rentrons dans le mois de février, le froid s'installe tout doucement, nous traversons d'abord les plaines de Sibérie. La nuit, nous partageons avec les habitants, du bon gibier et une boisson dont ils ont le secret. Nous oublions carrément le tango dansé par les européens. Lady Violette, notre danseuse aventurière ne cesse de pleurer. Le maestro de Provence a le coeur brisé et ses chaudes larmes se congèlent aussitôt autour du piercing de sa narine gauche. Nous nous retenons de rire; mais serions-nous capables de pleurer sur son mauvais sort?


Encore trois jours de marche.

Les vents du Népal nous givrent les lèvres, le nez, et les oreilles, mais nous tenons bon! Nous pensons à Lhassa, à nos hôtes, un couple de princesses lesbiennes, un serviteur eunuque, et un géant qui doit faire deux mètres, ogre à tout faire de la maison; il fait peur à voir: le visage renfrogné, des gestes lourds, mais un bon fond semble-t'il... Nous sommes impatient-e-s de découvrir la magie et la danse des hôtesses qui nous feront oublier nos longues marches hivernales depuis que nous avons quitté Avignon.

Nous contournons une partie des chaînes himalayennes. Puis franchissons le Tibet, enfin!

Il fait un froid de canard, ou de manchot plutôt; la nuit dans leur village, nous initions tous les tibétains et toutes les tibétaines au tango argentin, tandis que ces dernières nous font goûter leurs galettes au beurre de yack.
 
Le plus dur est à venir, patienter deux nuits, trois jours, avant d'atteindre la cité, et enfin, nous pourrons abandonner nos anoraks, nos bonnets, nos gants, les filles aventurières s'empresseront d'enfiler leurs jolies chaussures à talons, leurs belles robes, il nous restera plus qu'à faire confiance à l'étreinte magique du tango, entrer en abrazo cerrado pour faire fondre le givre de nos lèvres, nez et oreilles!


Violette, petit avignonnais parti là-bas afin de trouver la potion magique qui le transformera enfin en femme, regrette le doux hiver de la Provence. Mais le tango au Tibet y est tantrique. Découverte d'une milonga dont seules d'étranges âmes ont le secret.

Vous pouvez amener vos glacières, à la seule condition qu'elles contiennent non pas des boules de neige, mais des boules de vanille, de la glace au café avec des pépites en or au chocolat et des sorbets citron, et surtout: des montagnes de crème chantilly!

Car il fera chaud tous les jours, au mois de février, à la milonga du Joyau du Coeur, juste dans la cour de Lhassa! La cortina qui vous sera proposée, entre quelques danses orientales et chants tibétains, est un mantra psalmodié en choeur: "Om mani padme hum."

Lady Violette partagera avec les belles âmes féminines et masculines ses secrets de la connexion dans l'enlacement tantrique du tango argentin, et vous fera de sublimes démonstrations de technique femme et embellissements. Au programme: des stages masterclass de magie milonguera et préparation de sortilèges queer et two-spirit.

 

Pour y aller, le GPS vous fera longer la muraille de Chine si vous venez par la N113, ou vous fera traverser Bombay après avoir descendu le cours de la Garonne en péniche.

 

Méditation zen sur la rive gauche du Rhône, pour préparer notre expédition tanguera astrale:

portrait atypique d'un voyageur des âmes, posture yogique et mantra tantrique, préparation d'une expédition secrète et extra-conjugale au pays de la danse contemporaine et du tango argentin: Frédéric Tango Plume Violette Maestra ou les fioritures d'une danseuse spécialiste sur talons hauts qui va avoir 50 ans en 2024. Vision lointaine, projets artistiques 2020, et voyage astral d'un berdache two-spirit sur la planète tanguera. Que l'esprit du tango soit avec toi ! Petit jedi du dimanche en beau costume de milonguero. Mes confidences et aventures secrètes. FZ auteur dramatique et écrivain contemporain, carnet de voyage de janvier-février, Avignon.

 

Le petit mot gentil de notre présidente et danseuse maestro:

"Quoi qu'il en soit, venez avec le sourire d'un Dalaï Lama, le sol d'un Bouddha, et l'esprit Zen du Queer! On va sortir par une porte dérobée, emprunter un passage secret, suivre le fil d'Ariane pour éviter de nous égarer dans les dédales du labyrinthe des poètes, danseurs et musiciens disparus, et si l'un d'entre vous souhaite se taper le minotaure, qu'il pense à mettre une capote, mais il faudra être plus rapide que lui, bref, passons, personnellement je préfère arrondir les angles, et donner un rencard à notre chère Ariane si je la croise ce matin, elle est vierge, paraît-il, comme moi, ça tombe bien, ainsi nous pourrons faire du shopping entre filles, parler des mecs qui ne nous invitent jamais en milonga, échanger des astuces sur la couture, la cosmétique bio, la manucure, l'habillement, et lécher les vitrines en long, en large et en travers, enfin surtout moi car je suis plus blonde qu'elle...  Que l'esprit du tango soit avec toi, mon lapin!

Lao Tseu nous offre une piste de danse avec une parfaite géométrie: celle d'un mandala qui accueille les ganchos et les boléos, les fioritures et autres ronds de jambes, parmi l'offrande de fleurs que les filles font au Fleuve Sacré des Pays du Soleil Levant!

Je vous embrasse bien fort mes chéri-e-s,

Violette"

 

Danseuse avignonnaise et talentueuse sur demi-pointe et talons aiguilles de l'autre côté du miroir comme Alice aux pays des merveilles, recherche les sept boules de cristal éparpillées aux quatre coins du monde, après une traversée du désert de quarante jours où la vilaine et malicieuse petite garce blonde affronte les 7 péchés capitaux, trébuche sur le nain grincheux, tombe contre une glace, la brise sous une échelle, laquelle lui porte malheur pendant 42 ans, du coup: son corps très mince  d'homme efféminé, naïf, maigre et gracieux, de quarante ans, habillé, maquillé, parfumé comme une meuf, traverse sans le faire exprès le miroir magique. Blessantes injures et sanguinolente écorchures, vives blessures que le destin inflige à ce jeune espoir de la danse contemporaine, à ce vieux milonguero virtuose, à ce talentueux et grand danseur de tango argentin et de tango de piste qui s'est transformé par un beau matin lumineux et froid du mois de février sur la rive gauche du Rhône, puni et corrigé sévèrement par le bon martinet, avec les 400 coups jusqu'aux sept douleurs, en danseuse spectaculaire, étrange comme la coulobre, belle, resplandissante et merveilleuse créature dansante dans les enfers de Dantes, au purgatoire où attendent ses vilaines copines, sorcières, vamps, et gentilles demoiselles, dont fait partie le petit chaperon rouge en dentelle et mini jupe à ras l'abricot. De l'autre côté du Rhône, la prodigieuse danseuse sur talons hauts a redescendu la colline aux quatre nobles vérité, en traversant le jardin remarquable aux mille secrets, pour arrondir les angles, et rejoindre le grand maître Tog Anus de la Cité Nouvelle des Sept Merveilles en or, en bronze et en argent, qui sont des statues de couples d'hommes et de femmes bisexuelles, triolistes, échangistes, figés alors qu'ils étaient enlacés pour danser sur des musiques exquises, des rythmes exotiques, des chants venus de pays où le troisième sexe vit libre et heureux, dans la joie et la bonne humeur. Cette histoire tirée par les cheveux m'a été soufflée par mon miroir alors que je coiffais mais longs cheveux soyeux de travestie égayée en lui posant une question existentielle de la plus haute importance: "Miroir, dis-moi qui est la plus belle ?" Petit homo quadragénaire prisonnier de la quadrature du cercle pourpre et doré des danses du printemps sacré, cherche à voir du bon côté les choses de la vie, côté scène et côté jardin secret, tandis que des mecs actifs, virils et vicieux lui font la cour avec gentillesse. Sans malices ni violence, Violette au pays des doux secrets de la féminité et des danses mystiques et contemporaines, sous le mistral gagnant. Ou comment bien utiliser ces neurones-miroirs pour apprendre à danser le tango avec brio et génie ?

 

C'était un reportage de Lady Violette et les explorateurs du tango tantrique: une nouvelle aventure, la première édition pour la découverte exceptionnelle d'une huitième merveille, intitulée "Himalayalonga", vers les sommets de l'abrazo cerrado exagerado, un bivouac convivial en altitude, l'événement 2018 où nous allons assurer la cordée avec nos appuis et garder la connexion sur le versant où la musique nous fait grimper haut, haut, très haut en émotion et au rideau!

Avignon, jeudi 25 janvier 2018

Au pays des secrets tibétains, nous avons découvert une milonga tantrique
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fortune 25/01/2018 18:26

Tes talons hauts et tes petites robes courtes sont étourdissantes

A bientôt Jazz (Fortune)

Fortune 25/01/2018 18:25

Merci pour ton texte ,je lie tes textes , c'est toujours un plaisir de lire et de voir tes photos tu es excitante affolante même
A bientôt Jazz kiss