Chaleur humaine

Publié le par Frédéric Zarod


Chère humaine chaleur, guéris-moi s'il te plaît
Il fait si froid, il est si seul,
Regarde mon coeur,
Il a si grande peine à réchauffer ce corps maigre,
Effroyables ces nuits d'été,
Où l'on tient le coup,
Où l'on tient la barre d'un navire
Dont la misérable proue affronte de face un océan de solitude...

Chère humaine chaleur,
Prête-moi ton manteau,
Recouvre-moi de ta soie,
Frictionne ma peau, à fleur, effleure, que je me souvienne lorsque la femme était flamme et fleur de mon coeur!

Maintenant elle n'est qu'un lointain souvenir...


Je caresse le parpaing d'un immeuble, je caresse le goudron d'une impasse, je caresse la ferraille d'une voiture, je caresse le plastique d'un emballage alimentaire, je caresse le carrelage froid de mon appart, je caresse la vitre d'un abri-bus, je caresse ma peau,  je caresse l'espoir...

En vain...


Dans les courants tumultueux de cette société, en cette nuit d'été longue comme l'été polaire, seule la chaleur humaine peut encore me ramener à la surface...

L'eau chaude ne remonte-t'elle pas toujours à la surface?

 

A lire:

L'amour Tango
 

Publié dans Autres Textes

Commenter cet article

ini 01/08/2013 09:59


en surface il faut compter avec les vents qui refroidisse l'eau et quand ceux qui ont l'habitude de nous fouetter sont plutôt du genre glacial , il  est mieux de rester dans 2 voir 5m de
fond. là rien ne varie  quelque soit le pretexte, l'eau est à bonne temperature, et ce qui y vit chemine tranquillement , chacun à sa vitesse sans pour autant gener les autres. Reste 
les lois de la chaine alimentaire.....et seulement alimentaire ! Il n'y a que l'homme pour détruire ce qu'il crée sur un coup de tête , de gueule , de coeur pour de toute façon ne pas s'en sentir
mieux.

Fred Milongeroz 02/08/2013 06:35



Entre 2 et 5 m de profondeur, c'est la solitude - mais faut revenir de temps en temps à la surface sociale pour respirer... Il vrai qu'en ce moment, je me sens mieux en profondeur que sous ce
soleil ardent d'un été qui brûle tout, rester cacher, au milieu des sirènes et des dauphins...



ini 31/07/2013 19:03


"où l'on tient la barre d'un navire dont la misérable proue..;" même misérable, mieux vaut un navire que d'être jeter à l'eau... qu'advient -il de ceux qui sont passés par dessus bord?....non
l'eau chaude ne remonte pas à la surface  au contraire, elle reste en profondeur dans des profondeurs que l'on peut visiter sans risque et où  l'on croise quelques merveilles, mais tout
près  c'est le froid des grands fonds  semblable au froid des rues désertes ou des foules dans lesquelles on se sent étranger.   alors mieux vaux un pont, même  sale et
glissant , avec quelques âmes  au bastingage le nez dans les étoiles.

Fred Milongeroz 01/08/2013 06:12



Tu as raison ini, "mieux vaut un pont, même sale et glissant, avec quelques âmes au bastingage le nez dans les étoiles" - ça me parle! 


L'eau chaude ne remonte pas à la surface? ça ne marche pas comme les masses d'air chaud et froid?



Nina Padilha 31/07/2013 17:26


Houla ! Tu déprimes parce que tu es seul ?
Mais je suis sûre que tu peux séduire une belle qui tanguerait dans tes bras lors qu'expire le bandoléon...
Bisous !

Fred Milongeroz 01/08/2013 06:11



On séduit personne dans un bal... Le tango n'est pas fait pour draguer, c'est fait pour rester célibataire... Je crois plutôt que le tango et la vie sentimentale, c'est antagoniste... Je ne sais
pas. La milonga c'est sans doute un piège à célibataire!