Le tango est une pensée triste qui se danse

Publié le par Mademoiselle Plume

Le tango est une pensée triste qui se danse

Citation: "Le tango est une pensée triste qui se danse" Enrique Santos Discépolo

 

Oui, loin du bal, le tango argentin est une pensée triste qui danse, une pensée malheureuse qui brise l'élan de la danseuse, quelle belle et dramatique citation! Aïe! Mon beau cavalier, tu me fais mal... aïe! bel étalon, je ne suis pas sado maso, tu brises mes reins, tu m'étouffes! J'aime tes larges épaules, j'aime à penser que ma joie en milonga pourrait renaître dans tes bras si tendres, affalée blottie tout contre ton buste dont la chemise trempée parfumée glisse aux endroits de mon coeur de vilaines idées, le tango est bel et bien l'expression verticale d'un désir horizontal, mais alors que tu me serres dans tes bras virils, un proverbe me revient à l'esprit, à mon esprit tango de blonde: "L'oeuf ne danse pas avec la pierre." 

Aïe! Tango mon amour, ma douleur, tu me fais souffrir, relâche donc ton étreinte, mon tendre bourreau, mais c'est du harcèlement en abrazo, que dis-je, c'est du SM, un viol, un vol de territoire, tu violes mon intimité de tanguera, tu es en train de déchirer ma robe rouge en soie, holà, bas les pattes ou je porte plainte, chico! on va recommencer depuis le départ, ce jour où nous nous sommes rencontrés pour la première fois, te souviens-tu mon amour, mon amant, mon sévère milonguero, de ce coup de foudre que l'on a eu l'un pour l'autre? rappelle-toi notre premier baiser devant Dirty dancing: ça c'est ton espace, et ça c'est MON espace, alors pose-moi par terre, tu n'vois donc pas que mes pieds ne touchent même plus le parquet flottant, hein?

Combien de danseurs m'ont fait la confession, pareillement, que telle ou telle femme leur avait démonté l'épaule en dansant avec des langueurs océanes? Tu ouvres tes bras, tel le Sauveur, et tu repars de la milonga avec une épaule démise.

Le tango est une pensée triste qui se danse

Ô Tango mon amour, quel malheur! que mes pensées sont tristes parfois quand je danse le tango argentin...

 

Comment encore danser le tango, tandis que je suis nostalgique de cette magie de l'esprit rioplatense qui a été égarée au milieu de nos émotions du bal, cachée tel un trésor parmi nous, nous qui saturons assez souvent nos milongas de France avec nos frustrations, nos jalousies, nos inquiétudes et nos armes inconscientes de défense?


Quand on a étudié le guidage et la connexion (cf les secrets du tango, ouvrir dans une nouvelle fenêtre) en abrazo ouvert comme en fermé (il en va du tango cerrado comme du tango nuevo, sur ce point essentiel du confort au sein du couple qui danse) sans aucune contraction des bras, dans une fluidité extraordinaire au niveau des épaules et du buste, en guidant ou en se faisant guider rien que par l'énergie du sol, en apprenant correctement à utiliser l'énergie que nous renvoie le sol par la jambe d'appui pour la retransmettre à sa/son partenaire, on y prend goût au point qu'on devient triste, voire carrément malheureux quand les bras interviennent de nouveau... Quasiment personne ne danse dans cette énergie merveilleuse, très agréable, qui se prête à l'improvisation, au ressenti le plus doux en milonga.... Que faire? Abandonner le tango?

Bien sûr, il n'y a pas que ça dans le tango, il y a aussi la structure des déplacements du couple dans l'espace, la forme, le carré ou baldosa, l'étude de la salida (comment sortir/ouvrir, étude de la musicalité), la volcada et colgada, une désaxe qui nécessite un minimum de contractions des bras, les fioritures (adornos); le tango c'est riche, il n'empêche qu'il n'y a pas à nous agripper l'un et l'autre, sûrement pas pour guider son partenaire ou pour ressentir le guidage du partenaire.

 

Je me suis retrouvée dans la situation par exemple de guider un tour: on se touchait à peine du bout des doigts, je n'avais même pas eu besoin de faire de dissociation, juste avec l'appui, le contact du métatarse et du talon avec le sol, le parquet,  et la spirale là dans le bas-ventre, faire circuler l'énergie, c'est extraordinaire comme sensation, tout coule de sens: j'avais une danseuse bien plus ancrée que moi, travaillant le lâcher prise aussi, ma dissociation est venue par la suite, en conséquence du tour (giro), pour que je reste avec ma danseuse, et c'était un moment où j'étais bien ancré.... L'ancrage? ça dépend de mon état, l'énergie remonte, quitte le centre de gravité, la crispation finit par revenir dans le buste, les épaules, les bras, les mains, cette énergie, il faut la refaire descendre dans les pieds, on a besoin de s'élancer vers le ciel tout en pesant sur terre, l'énergie circule aussi dans la ceinture scapulaire, et c'est elle d'ailleurs contre laquelle on se défend par d'étranges réflexes, on refuse qu'elle circule librement à l'intérieur de notre étreinte, c'est jamais complètement gagné, c'est aussi une gestion de l'état émotionnel; non, extrêmement rares sont les danseurs et danseuses qui dansent avec leurs appuis et centre de gravité, les bras, mains, épaules, bien relâchés. Entendons-nous bien: on ne contracte uniquement que les fibres musculaires afin que nos bras ne nous retombent pas le long du corps! Afin aussi de conserver le cercle que constitue l'abrazo, que ce dernier soit ouvert ou fermé. Et il ne faut pas confondre "faire descendre l'énergie" avec... s'avachir!

Guider et être guidé(e) avec fluidité, sans crispation aucune dans les épaules, les bras, le dos, je suppose que les maestros et les maestras de tango du Rio de la Plata ont la maîtrise de cela?

 

Frédérique Violette (Frédéric Zarod), Avignon le 22 février 2017

Embellissements & Technique Femme, échauffement improvisation du mercredi 22 février 2017

Le tango est une pensée triste qui se danse

Mes réflexions sur la Reine des danses, pensées romantiques, et autres textes de tanguera coquette, haute en couleur et irrémédiablement blonde

 

 

Embellissements d'une plume romantique ~ Les adornos et le romantisme d'une nouvelle femme du bal dans le sud de la France, conjugués à une plume poétique dont vous pouvez découvrir la sensibilité, la profondeur  et le raffinement au sein même de cet univers littéraire, attendrissant,  qui ne manque point d'autodérision à la manière d'une comédie dramatique, ni de franc-parler, ni d'élans du coeur...

 

Le tango pour les nuls ~ Un soir où je prenais des cours avec mon beau partenaire de tango argentin, un super bon danseur, notre professeur lui a dit: "Relâche-toi ou prends un laxatif,  keep cool mon garçoin, respire et ergonomise ton enlacement, tangonifie tes guiboles, arrête l'apné sur toute une tanda, choisis le juste milieu du tango, no nuevo, no encuentro, désextrêmise ton guidage après avoir testé tes extrêmes avec ta pauvre danseuse qui doit avoir mal de partout, ne cherche pas à sauver la vie de ta tanguera, sauve ta peau, ne la manoeuvre pas exagerado comme un tractopelle, fais-la danser, c'est ce qu'elle aime, paraît-il, et enfin... laisse la musique la pénétrer, je veux dire: laisse-la aussi s'exprimer et faire ses fioritures de fille..."

 

Un bel hommage à l'abrazo, l'étreinte du tango ~ Comment te prendre dans mes bras, ma chère partenaire de milonga? Femme, imprègne-moi de tes oestrogènes, je ne suis qu'un ange séquestré dans la chair d'un milonguero, ô femme, fais-moi goûter aux jouissances célestes du tango, aux affectueuses caresses de ton coeur romantique de tanguera. "L'éveil d'un homme commence en cet instant  où il se rend compte qu'il ne va nulle part et qu'il ne sait où aller." Une autre citation de Georges Ivanovitch Gurdjieff.

 

Notre communauté "Réfléchir, vivre et danser le tango en France" ~ Ligne éditoriale de notre communauté? Le tango argentin sous toutes ses coutures, formes, couleurs et origines! Maître-Mot = ouverture d'esprit, éveil des consciences par le vecteur du tango rioplatense, et de ses milongas. Quels blogs, quelles publications? Tout ce qui touche au tango, à la danse, réflexions, récits, voyage, culture, histoire, style de vie, addiction et thérapie du tango, peinture, sculpture, couture, mode, technique...

 

Le principal obstacle pour danser le tango ~ Quels sont les obstacles majeurs pour faire des progrès en tango?

 

Une esthétique de danseuse, beauté secrète et tango au féminin ~ Comment mettre en valeur son corps et avoir une danse esthétique? Depuis trois mois, j'ai découvert de nombreuses astuces et j'ai puisé dans mon corps des ressources insoupçonnables sous la forme d'exercices qui structurent chacune de mes improvisations (tutoriels).

 

Mon tout premier cours collectif de technique femme et fioritures tango ~ Je suis impatiente de prendre mon prochain cours de technique femme à Avignon. Etudier les adornos (fioritures) de la danseuse de tango argentin, me plaît à la folie. J'ai pris mon tout premier cours le samedi...

 

Adornos, enrosques, lapiz, giros ~ Si je ne parviens pas à faire mon enrosque et mon lapiz, parce que je n'arrive pas à transmettre la bonne énergie à ma danseuse, en utilisant correctement ma jambe d'appui et en libérant ma jambe libre, pour coordonner avec mon guidage, mes fioritures et jeux de jambe de danseur, je ne vais pas m'en prendre à la danseuse, n'est-ce pas?

 

Une perle rare du tango argentin ~ Une tanguera expérimentée... Guidée + meneuse, à l'aise aussi bien sur talons aiguilles qu'à plat, sur la valse, la milonga, le canyengue que sur du tango, dansant aussi bien avec les hommes qu'avec les femmes, le rythme dans la peau, jolis jeux de jambes...

Le tango est une pensée triste qui se danse
Le tango est une pensée triste qui se danse
Graine de maestra, reine de milonga, Federica, femme de lettres et femme du bal... une fille impertinente et coquine du tango argentin dans le sud-est de la France, Avignon ~ Inscrivez-vous à ma newsletter, pensez à partager mes textes via e-mails, par le bouche-à-oreille ou le bouche-à-bouche, ainsi que sur votre réseau tango social préféré! ~ Un abrazo afectuoso muy muy fuerte, kisss et à bientôt ~

Graine de maestra, reine de milonga, Federica, femme de lettres et femme du bal... une fille impertinente et coquine du tango argentin dans le sud-est de la France, Avignon ~ Inscrivez-vous à ma newsletter, pensez à partager mes textes via e-mails, par le bouche-à-oreille ou le bouche-à-bouche, ainsi que sur votre réseau tango social préféré! ~ Un abrazo afectuoso muy muy fuerte, kisss et à bientôt ~

Commenter cet article

Angelilie 12/05/2017 14:58

Toujours un plaisir de flâner sur vos pages. au plaisir de revenir. N"hésitez pas à visiter mon blog. lien sur pseudo