En l'homme (un cœur de pierre)

Publié le par Frédéric Zarod


En l'homme (un cœur de pierre)
 


Un gobelet de pierres

Carcasse modelée

L'homme n'est que barrières

Linceul de barbelés


Voici l'un sans armure

L'autre bardé de pointes

Etouffé par murmures

Ou sans arrêt qui suinte


Nous sommes dépendants

De ce que l'on possède

Et de ceux nos pendants

A nos cordes qui cèdent


Ces femmes interdites

Vers elles vos grands yeux

Cœur sincère, vous dîtes

En s'éloignant des cieux


Leur corps inaccessible

Violence de surcroît

Mais c'est un vol paisible

Qui les renverse en croix


Et je souffre d'aimer

Quand l'amour fait défaut

A défaut d'être aimé

Nos failles les vraies faux


Un gobelet de pierres

Carcasse modelée

L'homme n'est que barrières

Linceul de barbelés


Un amas de poussières

Entremêlé de fils

Jaillissante Lumière

En l'homme le sait-il?


Poème écrit le 15 août 2009

 

Publié dans poème, poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article