Danse d'improvisation

Publié le par Frédéric Zarod

Faire de belles figures en improvisant dans son tango?

Faire de belles figures en improvisant dans son tango?

   
J'ai arrêté la danse de société figurée et codifiée à outrance, parce que je ne pouvais pas improviser. Je me suis tourné vers le tango dit "argentin", parce que c'est une danse d'improvisation (soi-disant), de marche, où les plus belles "figures" se créent dans l'instant présent, où il y a un leader dancer (guide, rôle cavalier)  et un follower dancer (personne guidée, danseuse)... Dîtes 33, je ne suis pas ici pour faire bonne figure!


Je ne sais plus danser le tango. Je ne sais pas danser. Peut-on improviser? Ou doit-on apprendre par coeur des milliers de figures? J'ai tout à recommencer à zéro. Le tango... dit argentin: une danse d'improvisation? Est-ce donc une publicité mensongère? Me voilà contraint à acheter un jeu de cartes Pokemon pour me battre avec les danseuses, opposer une carte-maîtresse à la figure qu'une danseuse dégaine... Je suis redevenu un débutant de chez débutant...

On danse comment à Buenos Aires?

Mais non, Tango Plume, tu ne sais pas danser le tango, c'est tout. Il n'y a même pas une note à mettre. Un débutant, une débutante, un an, deux ans, à la rigueur..... trois ans de cours de tango argentino ou d'Argentine tango, passe encore...


C'est quoi ces mots dans le tango rioplatense:

axe
transfert de poids
sol
retour de sol
dissociation

intention
torsion et contre-torsion naturelle
pivot arrière, pivot avant
degré du pivot et sa subtilité
pas avant, côté, arrière du tour
connexion
fluidité
jambe libre
jambe d'appui
répartition du poids dans le pied
détente des bras et des épaules
travail du centre de gravité


Ce sont des mots du tango qu'on promène dans nos bouches, ah! c'est vrai, le tango dit "argentin", c'est une parole en l'air, c'est intellectuel, des mots qu'on dit, comme on parle de la bête du Gévaudan, mais personne ne l'a vue, la bête du Gévaudan, pas plus que ....

l'axe, l'axe dynamique, qui se déplace dans le corps, à la verticale
le transfert de poids
l'intention
le sol du danseur et de la danseuse
les dissociations et le pivot "adelante", "atras"
le pas avant, côté, arrière du tour
la coaptation charnelle du couple
la fluidité, la jambe libre et la jambe d'appui
la répartition du poids du corps au-dessus du pied d'appui
la détente des bras et des épaules
le travail du ventre, pour "avoir du ventre", du "hara"


Ce sont des mots pour désigner des choses réelles, vivantes, qui se trouvent bel et bien dans notre corps, qu'il faut réveiller, qu'il faut aller chercher au fond de soi. Mais alors, ça se trouve où tout ça, tous ces mots du tango rioplatense, concrètement, pragmatiquement, réellement, charnellement dans nos farces? Pardon, nos milongas?


Je rêve, le tango, il est dit "argentin"... Ce n'est pas une "danse de société", au sens européen, une danse sociale oui, mais pas une danse où l'on fait de la figuration programmée, comme on lance un logiciel?



Tango, danse d'improvisation?

Avec des mots qui sont promenés de bouche à oreille, qui rentrent dans nos cerveaux, mais le cerveau, pourquoi il ne leur donne aucune vie nos milongas?

C'est quand qu'on pourra les mettre vraiment en pratique tous ces beaux mots, tous ces gros mots du tango, hein, dans nos si belles farces? Pardon, nos milongas... où l'on est censé danser le tango dit "argentin", où on est censé danser une danse d'improvisation, d'échange, une danse de couple, à savoir une danse à deux, où une personne guide, et l'autre est guidée?


Comment seulement commencer à interpréter une seule note d'un tango
quand...  il n'y a presque pas:


de connexion,
de retour de sol,
de pivot arrière, avant, de dissociation,
d'équilibre et d'autonomie individuelle motrice,
de transfert de poids, de remise en question de sa propre organisation corporelle dans notre abrazo du tango de Buenos Aires?


Un débutant, une débutante, ok j'veux bien... Mais au bout de trois, sept, onze ans de tango dit "argentin", quand même... Des bassins cambrés à outrance, des jambes raides, des crispations phénoménales des bras, des épaules, aucun pivot, aucune dissociation, presque rien ou un peu, ou partiellement... Le tango rioplantense n'est-il alors qu'une mauvaise farce célébrée dans nos milongas?

 

Je ne fais pas le poids devant cette grotesque théâtralité de nos bals, je ne fais pas le poids devant ces beaux et gros mots vides, intellectualisés, qu'on répète à outrance, qu'on brandit tels des étendards au nom du sacro-saint tango dit "portègne"...



Non Tango Plume, tu ne sais pas danser le tango, tu ne sais plus: le tango du Rio de la Plata, c'est pas ça, le tango c'est: tu triches, tu bousilles les articulations de l'autre et les tiennes par la même occasion, tu fais du guidage à vue, de la manoeuvre, de tractopelle, ça passe ou ça casse, tu fais semblant, tu prends une grande inspiration, tu tends ta jambe, tu fais le plus de style possible, et le tour est joué, et c'est bon, t'appelle ça "émotion", tu emballes tout ça dans un emballage "duende", tu balances des gros mots : axe, sol, dissociation, transfert de poids, connexion, pivot, intention, bref, tous ces gros mots du tango...


Et voilà, tout le monde est argentin, le tango redevient argentin, et tout le monde il est content.


Ah quoi bon prendre des cours? A quoi bon donner des cours de tango dit "argentin"?


A propos, la bête du Gévaudan, même elle, je suis presque sûre de l'avoir vue, et réellement vue...


Quant à la connexion? Le transfert de poids? La dissociation? L'intention? Le ... Le tango intellectuel, c'est pas pour moi... Fais comme tout le monde, Tango Plume, triche, manoeuvre, bataille, enrobe et emballe, qu'est-ce que tu fais ton petit prince avec ton essentiel invisible pour les yeux?


J'ai perdu mon plaisir, j'ai perdu mon tango, je ne sais plus danser, je suis déçu, mon tango, c'est du tango de pacotille que j'ai payé cher très cher, un tango pour lequel j'ai sacrifié beaucoup de choses, alors?...


Si j'avais su que même dans le tango dit "argentin", la Société y a glissé sournoisement sa politique administrative des mots bien établis et des "fais ce que je dis mais pas ce que je fais"!


Organisation corporelle du tango dit "argentin" en France, 0/20?

 

C'était ma boutade tango du jour, improvisée à la fraîche, sur les berges du Rhône!

Avignon, le 24 mai 2013


tango plume mene l enquete improvisation theatre blog interpretation du detective prive sur le bal social

J'ai arrêté la danse de société pour me tourner corps & âme vers le tango argentin, paraît-il que les argentines aiment les surprises bailando, quand un danseur improvise en musique et en tendresse! Si ma boutade d'activiste tangonymous vous a plu, partagez sur vos réseaux sociaux. Abrazo fuerte!

J'ai arrêté la danse de société pour me tourner corps & âme vers le tango argentin, paraît-il que les argentines aiment les surprises bailando, quand un danseur improvise en musique et en tendresse! Si ma boutade d'activiste tangonymous vous a plu, partagez sur vos réseaux sociaux. Abrazo fuerte!

Commenter cet article

Laret 25/05/2013 08:15


Un peu compliqué!!!Mais je crois que tu sais danser "tous les tangos"....Bon week end,Jean-Pierre

Fred Milongeroz 25/05/2013 10:22



chacun son tango à vrai dire, mais un seul tronc commun : apprendre les bases.