Au tout début

Publié le par Frédéric Zarod

Au tout début

~ Au tout début ~

 

D'un amour de jeunesse au mariage, d'une vie de famille à la dépression, du deuil à une deuxième naissance...

 

un poème




Au tout début on ne s'y attend pas

Travailleur en liesse

Amour de jeunesse

Tout commence où l'on fait ses premiers pas


De la famille au désir d'horizons

Quelques coups de blues

La première épouse

Après l'espoir doucement la raison



Au tout début rien puis l'on s'aperçoit

D'une défaillance

Qu'on n'est que faïence

Pour l'acier qu'on a laissé derrière soi

Et s'instaure le doute à perdre pied

Maladie ou deuil

Le mauvais oeil

Se mettre en boule ô sous terre à six pieds



Au tout début sursaut d'éveil au loin

Puis l'on se rendort

Quelques rêves d'or

Chantage et combats reprennent au matin

Mais Lui tout là-haut ne nous lâche pas

Plus on Lui résiste

Que mieux Il persiste

Nos cris pour couvrir sa petite voix



Au tout début on croit que c'est la fin

On pleure on déprime

Bien sûr ça réprime

Et l'on insulte à en perdre la faim

Alors un jour on ne s'y attend pas

Un peu de soleil

Comme vient l'éveil


On sait qu'Il est là pour guider nos pas

Poésie, 28 juillet 2009

Au tout début

L'amour au début, ou l'école de la vie ~ citations & proverbes

 

"L'amour au début est ardent et passionnel, schizophrène et maniaco-dépressif comme le bébé, puis il grandit et il devient mûr, solide, réfléchi, il se pose, il s'élève alors, mais nous ne le savons pas, nous disons tout simplement qu'il cesse."

Eliette Abécassis, Un heureux évènement

 

"De toutes les écoles que j'ai fréquentées, c'est l'école buissonnière qui m'a paru la meilleure."

Anatole France, Le petit Pierre

 

"Le travail de la jeunesse fait le repos de la vieillesse."

Proverbe de la Grèce antique

 

"Une quête commence toujours par la chance du débutant. Et s'achève toujours par l'épreuve du conquérant."

Paulo Coelho, L'Alchimiste

 

"Il faut rajouter de la vie aux années et non des années à la vie."

Proverbe chinois

 

"Quarante ans, c'est la vieillesse de la jeunesse, mais cinquante ans, c'est la jeunesse de la vieillesse."

Victor Hugo

 

"S'aimer soi-même est le début d'une histoire d'amour qui dure toute la vie."

Oscar Wilde, Un mari idéal

 

"Les signes d'intelligence: école buissonnière, indiscipline, grain de folie, distraction, refus d'obéir."

Félix Leclerc

 

"Il faut collectionner les pierres qu'on vous jette. C'est le début d'un piédestal."

 

Hector Berlioz

 

"Il est temps de vivre la vie que tu t'es imaginée."

Henry James

Au tout début

Qu'elles sont loin les amours adolescentes...

 
 
On se souvient, à 15 ans... le premier baiser; à 20 ans... la première caresse plus enivrante que tous les vins du monde.
 
Les fiançailles, le mariage, l'entrée dans la vie des adultes, ces enfants qui se croient enfin grands!
 
Notre premier appartement, nos projets à deux, puis la chair de notre chair... Commence la vie de famille.
 
Nous vivrons ensemble jusqu'à la fin de notre vie. On y croit: pour l'éternité, c'est évident. On se sent fort.
 
Mais l'existence n'est pas ce long fleuve tranquille sur lequel notre société de consommation veut bien nous donner l'illusion de naviguer. Un beau matin, on se réveille. Une migraine, une lettre en recommandé, une maîtresse, une homosexualité refoulée. Dix ans, vingt ans, trente ans ont passé : il est temps que tu apprennes la solitude.
 
 
Pourquoi, comment est-ce arrivé? Faire le deuil de la séparation; réajuster ses propres rêves ou sombrer dans l'alcool, crouler sous le poids d'un tas de choses qu'on n'a pas eu le temps de régler, caféine, nicotine, affronter des émotions qu'on avait enfuies, entre deux somnifères, se retourner vers un passé qu'on n'avait pas vu revenir, burn out, trahison, interdit bancaire, l'enfer des anxiolytiques, des anti-dépresseurs; résister, se battre, détester... Oublier de respirer. On se sent fatigué. Lever les poings, baisser les bras...
 

On se noie dans un verre d'eau. Mais quand ça arrive...

LIRE LA SUITE

Au tout début

La femme mariée, la femme enceinte, et la maman

 

"Il faut qu'une femme mariée vive avec son mari comme une maîtresse vit avec son amant."

Honoré de Balzac, Ferragus

 

"Un homme peut, sans risque, se moquer d'une femme enceinte: ça ne lui arrivera jamais."

Pierre Doris

 

"Le ventre de la femme est un jardin qui porte toutes sortes de fruits."

Proverbe arabe

 

"L'homme impatient d'avoir un enfant épousera une femme enceinte."

Proverbe africain

 

La femme?... "ça commence par un baiser, ça finit par un bébé."

Proverbe québécois

 

"Aucune réforme de calendrier n'abrégera la durée de la grossesse."

Stanislaw Jerzy Lec

 

"Une mère pleure en secret du châtiment qu'elle a dû infliger à son enfant."

Henri-Frédéric Amiel

 

"Pour toute mère, son enfant est un dieu."

André Maurois

 

"Une épouse vertueuse, un époux respecté sont tout l'un pour l'autre, parents et amis, richesse, amour, existence."

Bhavabhati, Le mariage par surprise, VIIIe siècle

 

"Si la femme commet l'adultère, son mari y est pour quelque chose."

Proverbe arabe

 

"Le mystère de l'incarnation se répète en chaque femme; tout enfant qui naît est un Dieu qui se fait homme."

Simone de Beauvoir

 

"Quand j'étais petit, ma mère m'a dit que le bonheur était la clé de la vie. A l'école, quand on m'a demandé d'écrire ce que je voudrais être plus tard, j'ai répondu HEUREUX. Ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question, je leur ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie."

John Lennon

 

"Un enfant est le plus beau des cadeaux."

Proverbe indien

 

"L'amour est profondément égoïste, tandis que la maternité tend à multiplier nos sentiments."

Honoré de Balzac

 

"Il suffit qu'une mère voit sourire son enfant pour être convaincue de la réalité d'une félicité suprême."

Chateaubriand

 

"De sa grande et humble position dans la famille, elle avait pris de la dignité et une beauté pure et calme. Guérisseuse, ses mains avaient acquis la sûreté, la fraîcheur et la tranquillité; arbitre, elle était devenue aussi distante, aussi infaillible qu'une déesse. Elle semblait avoir conscience que si elle vacillait, la famille entière tremblerait, et que si un jour elle défaillait ou désespérait sérieusement, toute sa volonté de fonctionner disparaîtrait."

Les raisins de la colère, Steinbeck

Au tout début

Comment transformer la maladie en illumination ~ extrait du best-seller "Le pouvoir du moment présent"

 

Question: Si une personne a une grave maladie et accepte totalement sa situation, n'aura-t'elle pas complètement perdu la volonté de retrouver la santé? La détermination qui la pousserait à lutter contre la maladie n'aurait-elle pas disparu?

 

Réponse: Lâcher prise, c'est accepter intérieurement ce qui est sans réserve. Ce dont il est question ici, c'est de votre vie - en cet instant - et non des circonstances ou de ce que j'appelle vos conditions de vie. Nous en avons déjà parlé.

C'est ce que cela veut dire en ce qui a trait à la maladie. La maladie fait partie de vos conditions de vie. Elle a un passé et un futur qui se perpétuent sans fin, sauf si l'instant présent, qui a le pouvoir de racheter, est activé par votre présence consciente. Comme vous le savez, derrière les diverses circonstances qui constituent vos conditions de vie -  présentes dans le temps -, il y a quelque chose de plus profond, de plus essentiel: votre vie, votre Être même dans l'éternel présent.

Comme il n'y a pas de problème dans le moment présent, il n'y a pas de maladie non plus. Quand quelqu'un adopte une croyance vis-à-vis de votre état et vous colle ainsi une étiquette sur le dos, celle-ci amène l'état à s'installer pour de bon, lui donne du pouvoir et fait d'un déséquilibre temporaire une réalité apparemment immuable. La croyance confère non seulement réalité et consistance à la maladie, mais aussi une continuité temporelle qu'elle n'avait pas auparavant.

Eckhart Tolle, Le Pouvoir du Moment Présent, Guide d'éveil spirituel, Chapitre 10, la signification du lâcher-prise, p.233, éditions J'ai Lu Bien-être 2010

Au tout début

Cette nuit je suis mort de froid. Je suis né. Mon père tient un garage. Ma mère divorce. Elle s'en va avec un représentant de chauffage à bain d'huile.


Je fais la morale à la fille de mon beau-père. Elle traîne encore avec mecs à moitié punks, moitié gothiques. Elle est émo-gothi-girl du clan des Vampires Paradise. Moi aussi je suis émotif. Je suis jaloux. Elle est libre comme les vents du monde, tandis que je prends refuge dans les livres, ma tour d'ivoire. Je l'admire. Elle a un quelque chose qui m'effraie. On s'engueule. Je quitte la brasserie en lui payant son repas.
  
Il est onze heures du soir, alors que je rentre d'un atelier de slam et de poésie, j'entends des bruits de matelas, de ressorts.

LIRE LA SUITE

Au tout début

Narcisse vous nargue, et Narcisse abuse déjà de vos reflets, de vos contours, de vos intimes convictions.

 

Et c'est aussi le rideau qui fait comme l'océan en pleine tempête, là encore, quand fenêtres ouvertes, le courant d'air se fait mistral, alors on se précipite pour fermer volets en hiver et persiennes en été, et tandis qu'on se lasse de maîtresse au printemps et que l'on délaisse épouse à l'automne, le rideau ne cesse de coulisser sur des philosophies de boudoir qui n'en finissent plus entre le divan dans le coin, la table de nuit, la lampe de chevet, et le radiateur à eau qui finit par se refroidir quand les orgasmes s'en vont dans la cuisine.

 

Justement, en y allant, au réfectoire, le panier à linge se moque bien de la tapisserie s'écorchant car mal dans sa peau. En passant, il y a le couloir, pour qu'éternelles soient les réflexions, parfois interminable tunnel pour les gastros et la sonnette d'entrée, souvent trop court avant l'invitation aux petits meurtres entre amis ou petites morts entre amants.

LIRE LA SUITE

Au tout début

Faire l'amour... des textes et des poèmes

 

Fais-moi l'amour préliminaires histoire libertine texte femme mariee jouissance féminine orgasme homosexualite rapports travestieMaîtresse de tant de bras solides, d'épaules si confortables, de cols ouverts sur une nouvelle respiration virile, et des lèvres gourmandes avec des mots tendres qui se glissent en catimini...
 

relation vie conjugale rapports sexuels fidélité couple mariage gay union charnelle lgbt avec une travestieQuand je te cours après, tu me fuis, un pas, deux pas, quand je t'attrape, je lis toute l'ivresse de l'amoureuse dans ton regard, trois pas, mille pas, quand je te fuis, tu viens me chercher, et tu me dis fais-moi l'amour...
 
 
 
 
 
 
 
Une reine m'a trouvé
J'avais perdu mon royaume
Lorsque tu m'as rencontré
 
 
 
 

nouvelle femme mariee robe printemps été collection chic bcbg tendance actuelle mode couture versoAu soleil, j'ai l'air d'un sot, moque-toi, je dis des mots bêtes, mais ce n'est pas ma bouche qui les dit, ce n'est pas entre mes lèvres humides et tremblantes que vont et viennent ces phrases lancinantes, tu es belle, des mots bêtes, je dis, des mots...

Regarde mes doigts, s'il te plaît, regarde-les, leurs phalanges pleurent, pulpes grasses, une lavande dans ma paume, coulent les huiles, belle main jolis doigts pieds base vernis ongles rose studio tendance actuelle esthetique beaute femme gala chicregarde mes doigts, ils veulent tant jouer avec les grains de ta peau, regarde-les, je t'en supplie...

J'ai froid aux yeux, mes paupières comme des manteaux, prends tous les amants que tu veux...
 
 
 
 
femme consentante actuelle moderne bb girlie doll bimbo tendance mode beaute veste pantalon jean pullJe suis une femme consentante.
 
Fais-moi l'amour-tango, cet amour inconditionnel, si exigent, que réclame la danse du Rio de la Plata. Fais-moi l'amour sur des tangos, puis abandonne-moi pour une autre, qui sera plus jolie, qui dansera mieux pantalon jean débardeur haut femme tendance automne hiver nouvelle collection 2018 elle ville citadineque moi, que tu pourras faire valser à souhait, à sang, qui s'accrochera à ton cou, que tu pourras secouer et porter, étreindre puis contraindre, pour que son corps entre dans ton cadre, dans la figure que tu lui imposes, en ayant pris le soin de lui ôter la possibilité d'aller jusqu'au bout de ses transferts de poids, autrement dit, jusqu'au bout de son fantasme de tanguera...
 
 
Au tout début

XLVII

Ô Tango mon amour je suis une princesse

 

Avec des inconnus coquins j'ai fait l'amour

L'amour toute la nuit amant voilà que cesse

Va et vient mon tourment les rencontres d'un jour

Des rois sans lendemain ma bouche fatiguait

Ô Tango mon ami je suis devenue gaie.

Au tout début

XLVIII

Je suis devenue femme en faits quand j'ai cessé

 

De vouloir en tout point ressembler à la femme

Partir de ma biologie vers combien d'essais

Pour ajuster mon corps aux vérités de l'âme

Combien d'initiations intimes et de rites

Anciens et acceptés Hermès et Aphrodite.

Au tout début

XLIX

Le jour où mon Bel Amant me fera l'amour

 

Je me ferai belle et envoûtante à peau lisse

Vilaine ou craquante fille obscure et glamour

Des préliminaires au miel de propolis

Un goût de voyage en un ciel gonflé de manne

Que de Lady Plume affables rayons émanent.

 

Le jour où il m'a fait l'amour - Extraits - 50 tableaux plus sombres, 50 nuances de rose, un recueil de 50 poèmes

Au tout début

Commenter cet article