Dernier tango du bal des vampires

Publié le par Fred Milongeroz

 

Pourquoi La Cumparsita est-elle le dernier tango de la milonga?
 
En découvrant cette vidéo, je comprends enfin pour quelle raison précise la cumparsita est le dernier tango du bal... Il nous faut remonter à la coutume du bal des vampires, me semble-t'il.

En effet, pendant fort fort longtemps, enfermé tout en haut du donjon, dans mon château quelque part dans les Carpates, je me suis demandé pourquoi la Cumparsita s'est toujours imposée comme le tango qui clôture les milongas...


3922407441_bbfb32c756.jpg


 

Vampire Tango, vous avez dit vampire?

Nous sommes loin des histoires à l'eau de rose, et les amateurs de Vampire's tango seront déçus. Je leur laisse la lecture Harlequin, en français, de l'écrivaine Michele Hauf, et je vous propose en images convaincantes le tango du vampire, fashion humoristic ritual sacrifice.


Je vous promets la morsure de la passion avec les amants du crépuscule, l'impossible étreinte que comprendra tout danseur de tango, et même s'il n'est jamais allé aussi loin que ce tanguero vampire de cette trempe, je pense qu'il lui est arrivé au moins une fois de ressentir au fond de lui, cette envie irrésistible pendant une milonga, surtout sur la cumparsita, quand on sait que c'est le dernier tango de la soirée, que minuit vient de sonner, que la belle est épuisée d'avoir savourer son tango dans les bras d'une horde de cavaliers tous assoiffés de ce sang qui faire battre les veines, même les plus engourdies, des reines du bal, de croquer le cou de sa partenaire de danse!

Et je m'adresse plus spécialement à vous, chères lectrices, maintenant que je vous ai engourdies par les mots de la passion, si l'aventure nocturne aux confins d'un tango noir & rouge, surtout rouge, vous tente, je propose un stage tango ni argentin, ni urugayen, plutôt grec, un tango slave pour les non initiées, un workshop sans ails, un seminario sans crucifix, un atelier où les talons-aguilles en argent sont formellement interdits... suivi d'un festival de comtes-milongueros, de nuevo-marquis et de prêtres-canyengue, dans la plus belle salle de mon château, où les pierres apparentes ont été nourries au souffre de quelques siècles de bals où j'ai partagé mon expérience de la dent aiguisée! 

4902924098_fdaec1aca6.jpg

En attendant le prochain bal des vampires, voici comment procéder... un avant-goût de sang, pardon, de tango vampire!





Mariana Flores y Eduardo Cappussi dancing to La Cumparsita style Vampire.
 


 Dernier tango à Paris qui a mal tourné :

 

 

Publié dans Tango d'un vampire

Commenter cet article

Alain Suze 13/10/2012 12:05


Deux excellents danseurs et une magnifique prestation. L'homme a vraiment tout du prédateur. 

Fred Milongeroz 13/10/2012 16:17



prédateur? un véritable petit chat de gouttière! miou! qui croque les souris!



Laret 10/10/2012 08:08


Athmosphère tres envôutante,en effet!J'ignorais cette tradition...Merci et tres bonne journée,Jean-Pierre

Fred Milongeroz 10/10/2012 08:28



Les coutumes de la nuit des temps, cher Jean-Pierre! Je t'invite à un stage de tango vampire en mon château!!!!