Arabesque orientale, un gay qui débute la belly dance

Publié le par Violette

Violette par monts et par vaux, il était une fois un serpent qui danse... Belly dance, expression du corps, dessiner des arabesques dans le vide, c'est sans doute mieux que faire des ronds de jambes? Les volutes d'un gay efféminé, arcs de cercle et autres courbes, que tracent mes hanches, mes pieds, mes bras, tu me vois comme un débutant, je le suis... Tanguero qui prend la tangente, tanguera qui prend son pied en dansant, vous allez me dire: "Qu'est-ce que ça vient foutre dans le tango", mais en couple avec une femme, ou dans les bras d'un homme, je veux vibrer, danser, me trémousser, mon arabesque sera orientale, le tanguero sera travesti, et la belle, oui, tu la rendras gaie comme un pinson, folle amoureuse, épanouie. 

On me dit parfois: "C'est bien beau de s'entraîner tout seul, mais est-ce que tu penses au moins à la danseuse?" C'est bien, les gens se soucient de nos tangueras, c'est déjà ça! Mais je ne m'en fais pas pour elles! Le tango ne peut se passer de danseurs talentueux, tant pis si ma danse orientale est si minable, le talent, ce n'est pas avec un balai dans le c... que je vous le servirai, mais bel et bien avec toute l'arabesque de mon âme, les courbes timides de mon corps, l'imperfection d'un milonguero qui a des ovaires dans la tête... Un gay qui débute la belly dance:

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article