Quel genre d'oiseau valse, la mouette ou le goéland?

Publié le par Frédéric Zarod

Vidéo Technique Homme: quel genre d'oiseau valse, la mouette ou le goéland? Qu'en est-il donc de la sensibilité des hommes qui valsent parmi d'autres goélands? Les mouettes sont rieuses, et ce n'est pas nécessairement le vêtement qui fait l'homme - ou la femme. Nous jouons un rôle: quel genre, quel drôle d'oiseau peut se livrer à la valse des aimants, et danser ainsi se jouant bien de la norme hétérosexuée lorsque le tango et sa vitrine affichent l'image obsédante de l'enlacement du costume trois pièces qui fait l'homme, et de la robe échancrée, bien fendue tout du long de la cuisse d'une belle et jeune danseuse?

 

Homme sensible, avec la musique qui me pénètre en profondeur. Aussi ai-je toujours été confronté à ce dilemme: tu seras un homme mon fils, tandis que ma plume est celle d'une mouette, de la mouette qui passe son temps à contempler un lac, peut-être le lac des cygnes, avec cette étrange nostalgie mystique qui me fait courir les bals de la Provence, comme pour fuir en vain une solitude que j'exprime dans cette vidéo tango solo, vidéo pseudo-technique, bien sûr, cela va de soi, puisque que je ne suis ni argentin, ni prof de tango argentin.

Solitude voulue, dansée, une valse argentine que je souhaitais danser en urgence, pour transcender la moitié de ce que je suis... Ou que je ne suis pas? Valse d'une mouette ou d'un goéland?

 

La mouette?... J'ai toujours été en admiration pour une "tchaïka", la mouette d'Anton Tchekhov, avec la sensation d'une vie d'écrivain maudit, un Konstantin follement amoureux, méprisant ce genre de chasseur, de macho qui ne drague que pour collectionner les femmes.

 

Si je danse le tango rioplatense, depuis neuf ans maintenant, c'est parce que j'ai trouvé mon lac. Serein. Je ne sais toujours pas si je suis un vilain petit canard ou bien un cygne qui arrive à maturité. Un goéland à la fleur de l'âge ou une mouette à fleur de peau? Mais ce que je sais, c'est que j'ai comme cette sensation d'avoir repoussé les avances de la naïade Salmacis, tel est le sort d'Hermaphrodite, de milonga en milonga, la nymphe est toujours là, à l'intérieur de mon être, je danse pour dire que je ne suis pas seulement dans un corps d'homme, comme notre société de consommation veut nous le faire croire!

 

Alors oui, j'ai tendance à détester Trigorine le chasseur dans la mouette de Tchekov. Draguer une femme? Cela me fait honte. N'est-ce pas venir avec ses gros sabots, et vomir des mensonges? Comme tu es belle! Ton charme n'a d'égal que la splendeur d'une nuit étoilée... Tout ce cirque pour brandir une carabine, et tuer cette mouette libre au-dessus d'un lac paisible?

 

Mais si j'écris, tant bien que mal, que j'étale des mots pauvres, un vocabulaire redondant, loin de la richesse de notre langue française, ce n'est pas non plus pour draguer le lecteur, charmer la lectrice, c'est parce que je suis déjà amoureux: tel Konstantin, éperdument amoureux d'une Nina, à tel point que... Je n'ai que faire de ce maudit poète, et cet écrivain n'existe plus, n'existe pas. Ils disent comme ça que je suis un artiste. Cela aussi je le vomis.

 

Quel est donc mon statut de danseur? Pendant qu'ils se chamaillent sur les réseaux sociaux, les uns plus royalistes que le roi, los reyes del tango, avec des codes de Buenos Aires jusqu'aux dents, prêts à tuer la mouette que je suis, et les autres réinventant le tango avec toute l'ingénierie qui va avec, j'oscille entre deux rives, car je ne sais toujours pas si je suis une mouette ou un goéland.

Les uns ne m'aiment pas. Leur code de la mirada est un mirador, et c'est en France que ça se passe! Ils parlent de culture argentine comme s'ils y étaient nés, changent leur prénom, le transforment avec un o pour les hommes, un a pour les femmes... S'accrochent à leur âge d'or, se veulent milongueros jusque dans leur tasse de maté, te disent comme ça que le nuevo n'est pas du tango, que le tango ouvert, ce n'est pas l'abrazo, crachent sur les démos de scène, et persistent à dire que le guidage, il vient du coeur, tout est pecho chez eux, ah bien sûr, je perds mes plumes au milieu de ces chasseurs qui traquent le drôle d'oiseau, car chez eux, on ne réinvente pas le tango du Rio de la Plata: il est un musée qu'on ne doit pas dépoussiérer, une vieille horloge avec son pendule qui grince, et dans le sens du bal, il n'y a que le cerrado qui fait l'office, un couloir de couples collés, serrés: ce refuge de mauvais danseurs, comme disait un sud-américain? Rieuse? Moi? Je suis une mouette, je ne sais rien faire d'autre que rire. Mon tango, d'ailleurs, n'est qu'un rire...

Puis il y a les autres... Les techniciens. Et les techniciennes. J'ai dansé avec des femmes qui dansaient bien. Oui. Pas des milongueras, ni des tangueras, non, peut-être des danseuses. Non plus. Des techniciennes. Aucune émotion dans leur danse. Elles dansent en ouvert, et veulent le must, croient que c'est le maestro qui font d'elles des maestras. La mouette arrive. Elles n'en veulent pas. Elles ont peur du drôle d'oiseau: elles n'aiment pas qu'il y ait une âme dans le tango.

Alors je préfère encore revenir vers mes rois et reines de Buenos Aïe-resssss... Car le milonguero et la tanguera, malgré leur endoctrinement, leur attachement à une culture qui n'est pas la leur, à laquelle ils se rattachent pour mieux vivre leur transcendance dans le bal français, ont encore le coeur à danser, le coeur à marcher...

 

Je dis ça, mais rien n'est tout blanc ni tout noir. On va encore tirer sur la mouette rieuse! Comme lorsque je publie le texte "La féministe n'aime pas le tango" ou encore "La jeune et belle et cruelle tanguera". Parce que les gens, ils prennent tout au pied de la lettre. Vous voyez bien, je suis un écrivain maudit! Amoureux et maudit.

Dans le tango, vous devez aussi choisir votre camp: soit l'abrazo ouvert, le tango nuevo... soit l'abrazo cerrado, le style milonguero. Nous courons tous vers les shows des maestros quand ils passent chez nous, nous applaudissons, mais après ça, ne vous amusez pas à danser en ouvert. Eh quoi? Pourquoi des maestros viennent vous apprendre des figures si c'est pour vous interdire de les reproduire dans le bal?

Vous prétextez: ça n'a pas sa place dans une milonga. Le bal bondé, c'est en cerrado. On a même créé l'encuentro pour cela, juste pour danser en fermé, pecho-pecho. Me voilà cataloguer danseur nuevo! Alors que j'adore danser en cerrado! Pire que ça: j'adore danser en cerrado dans un bal bondé!

Mais en attendant, dans cette querelle nuevo/cerrado, tango ouvert/fermé, on ne parle jamais, jamais, du semi-fermé, elegancia y compas, dont fait partie l'école d'Urquiza.

 

Un danseur bipolaire. Je ne suis pas seulement un écrivain maudit. Mais également un danseur maudit, par les deux camps: autrement dit, j'ai un trouble bipolaire. Je danse en ouvert et je danse en fermé.

Pour l'anecdote, j'ai dansé avec une femme; à la fin, elle m'a dit: "J'aime bien danser avec vous aussi, c'est pas pareil, mais de temps en temps j'aime bien aussi le tango nuevo." Je lui ai fait remarquer que pendant toute notre tanda, nous n'avons rien fait d'autre que danser en cerrado... Et sur une musique... de l'âge d'or. Elle a répondu: "Ah oui, c'est vrai!"

 

Franchement, je ne suis pas un danseur normal. Car en plus d'être bipolaire, je suis aussi entre deux rives: je danse le semi-fermé, et ça, ça pardonne pas.

Le juste milieu dans notre société, n'est plus à l'ordre du jour. Regardez comment les gens se taisent en France, quand des enfants, des femmes innocentes et des hommes désarmés se font bombarder. N'en parlez surtout pas. C'est interdit par la loi. Les français ne vivent que dans les extrêmes: soit t'es à l'extrême droite, soit t'es à... l'extrême mensonge. Votre pensée doit être unique. Nos dirigeants veulent nous diviser pour mieux régner. Le pire, c'est que la majorité des français aiment ça! Se faire diviser! Ils en redemandent, mieux que ça: ils préfèrent piétiner les opprimés et continuer à vénérer leurs propres oppresseurs, ça les rassure.

C'est comme l'abrazo: il existe bien trois structures principales d'abrazo en tango rioplatense, l'ouvert, le semi-fermé et le fermé. Mais dans la tête des gens, les trois ne peuvent pas cohabiter. Telle est également la structure réelle de l'être humain: le corps physique, le corps émotionnel et le corps mental ne peuvent pas cohabiter: soit tu agis, soit tu pleures, soit tu penses. Mais tu ne peux pas faire les trois en même temps, hein? Pourtant j'ai dansé en pleurant dans les bras d'une femme, en pensant à mon chagrin d'amour.

Je sais qu'on ne peut pas être en tango nuevo, en style Urquiza et en cerrado exagerado en même temps, mais on peut être capable de faire les trois, et choisir lequel on fait avec telle ou telle danseuse, pour tel ou tel chef d'orchestre, dans tel et tel contexte.

Lorsqu'une personne sait que je danse aussi en bal musette, dans les dancing rétro, et parfois dans les soirées d'école de danse de société, ou soirée toutes danses, elle pense que je ne sais pas danser le tango argentin, ou que je danse le tango argentin façon danse de société, donc là encore, je ne peux pas être, je n'ai pas le droit d'être un milonguero. Voyez-vous: notre société ne prévoit pas que l'on puisse prendre plusieurs formes. Si on te place dans cette case... administrative, tu ne dois pas te trouver dans une autre case... administrative. D'ailleurs... j'ai eu des problèmes avec l'Agence pour la Sécurité du Tango.

 

Je suis un danseur bipolaire, parce que j'aime danser sur la musique, vivre un tango de tout mon être, corps et âme, et en même temps, j'aime la technique. Ceci non plus n'est pas vraiment admis dans le milieu du tango argentin en France. Soit t'es "emocion", donc un milonguero bien cerrado, tu danses avec le coeur. Soit t'es "tecnica", donc un danseur nuevo dansant techniquement.

 

Je suis sans doute une mouette, et j'aime contempler mon lac, sa surface si calme. Car je n'aime pas les étiquettes, celles qui enferment les gens, ces étiquettes qui créent les conflits, puis les guerres...

 

Je danse avec des hommes. En voilà encore une d'étiquette. Quoi? Comment? En plus d'être bipolaire, il est... bipolarité? Si je danse avec un homme, forcément, je suis tango queer. Ah merde, il ne manquait plus que ça. Tango queer? Mais tu es mouette ou goéland?

 

Tango queer, une orientation transhumaine? Du féminin et du masculin dans l'enlacement

Tango queer, une orientation transhumaine? Du féminin et du masculin dans l'enlacement

"Il danse avec un homme! C'est donc une mouette!"

Mon âme en transhumance est rieuse, en tango argentin, on dit "Se dice de mi". Une société binaire condamne les personnes à être bipolaires, les braves gens n'aiment pas qu'on suive un autre chemin qu'eux, faut toujours que ce soit: c'est du lard ou du cochon? Parce qu'on ne peut pas être entre deux rives, le troisième genre fait mauvais genre! Je suis un drôle d'oiseau, c'est pour cela que j'aime le tango queer, son ouverture d'esprit. Qu'importe l'orientation sexuelle, tout être humain est en transition sur terre, et le tango est l'occasion d'inverser les rôles, histoire d'exprimer le féminin en l'homme, le masculin en la femme, et pourquoi pas un abrazo trans... identitaire? Ne pourrait-on pas penser que la fatalité de la transidentité contient toute la richesse d'une double spiritualité, tel est le transgender ou... Two-Spirit.

Je me construis sur les normes hétérosexuées, car telle est la loi de la nature. Je ne suis pas un artiste. Un drôle d'oiseau, sans doute. Je m'épanouis en tant qu'être Lune-Soleil, j'écris comme je danse, je danse comme j'écris. Je danse avec un homme, en cerrado. L'affection entre deux hommes, pendant un tango, ça fait mal au mental de certains hommes, et peut-être même de certaines femmes.

Est-ce moi qui suis mal dans ma peau? Ou eux qui jalousent cette mouette rieuse au-dessus d'un lac, avec cette quiétude dans chaque battement d'aile, cette liberté dansante au bout des plumes?

Ils auraient bien envie de lever leur fusil... Et abattre ce drôle d'oiseau. En France, dans le milieu du tango argentin, comme ailleurs, on n'aime pas les mouettes qui se jouent du prêt-à-penser et de la bienséance de la pensée unique. Mais savent-ils au fond distinguer une mouette d'un goéland? 

 

Avignon, le 21 octobre 2015

 

A lire:

Tanguera, être une femme du tango, se sentir féminine

Une tanguera à Paris, et une mouette qui me fait une scène

Pourquoi je danse le tango argentin?

Cette nuit je suis mort de froid

 

Technique Homme 85, mouette ou goéland? Quel genre d'oiseau valse?

La mouette ou le goéland? Le costume ne fait pas l'homme...

La mouette ou le goéland? Le costume ne fait pas l'homme...

Commenter cet article