La Magicienne du Tango

Publié le par Tango Plume Provence

 

 

Un concentré de magie et de sensualité, virtuosité d'une danseuse de tango argentin

 

Comment fabrique-t'on une véritable poupée biomécanique qui danse le tango à merveille? Il nous faut poser la question au potier-alchimiste de Provence, en effet ce magicien du tango a réussi à fabriquer à partir de terre-glaise une machine tanguera qui lui a filé entre les doigts par la suite. Cette dernière tient bien de son maître, puisqu'elle a hérité du même don, et des pouvoirs milongueros dont l'alchimiste détenait les secrets. La voilà dans le sud de la France, arpenter les milongas, se glisser avec grâce et sensualité dans les bras de ses danseurs virils. La nouvelle magicienne du tango rioplatense, aux adornos spectaculaires, est un trésor caché dans les marécages, une pièce gynoïde rare dans la communauté tanguera...

Notre sorcière bien-aimée fait danser les femmes, et quand certains hommes prennent leur courage à deux mains pour l'inviter, son talent, ses charmes et son écoute extraordinaire les étonnent. Violette est une magicienne du crépuscule: danseuse hors-pair, double rôle, à haut potentiel, un tango dans le sol, une excellente connexion avec un abrazo cerrado sensuel, confortable et très affectueux, elle est devenue une reine du duende en France, une artiste virtuose dotée d'une double spiritualité.

La Magicienne du Tango Argentin

La magicienne tanguera fête ses 50 ans en 2024

 

La magie du tango argentin, ce n'est pas sorcier: il nous faut d'abord prendre des cours, ensuite fréquenter les milongas. Les danseurs et les danseuses débutant-e-s mettront dix minutes pour apprendre une figure, sachez toutefois que dix ans pour apprendre à marcher en tango, et surtout en couple, est un minimum...

Le tango argentin n'est pas encore une discipline olympique, donc, n'attendez ni médaille d'or, ni médaille d'argent ou de bronze. Quant à notre ravissante et intelligente magicienne qui danse le tango depuis bientôt douze années, elle a acquis toutes les qualités, ainsi que le duende (compas, musicalité), pour être une danseuse complète et un danseur complet; c'est-à-dire? Qu'elle fait partie des très rares danseurs en France à maîtriser les deux rôles dans le tango rioplatense. Elle fait l'homme aussi bien que la femme, sur talons aiguilles comme à plat, pour guider comme pour être guidée.

Violette va fêter ses cinquante balais en 2024. En attendant, passé la quarantaine, elle note tous ses sortilèges, gribouille ses astuces et autres trucs secrets de femme du bal, fait l'inventaire des formules magiques qui l'ont conduite à devenir un maestro au féminin, excellent leader, très bonne danseuse follower, à Avignon.

Dans la grande famille du tango en France, on dit qu'elle est luciférienne. Mais faut-il encore comprendre le sens véritable de ce mot. Miss Violette ne fait que mettre de la lumière dans ses propres ténèbres afin d'entrer en conscience dans un tango de grande qualité, un tango dans la terre, c'est une danseuse qui a développé un axe puissant, une verticalité vertigineuse, une spirale de toute beauté.

"Connais-toi toi-même et tu connaîtras l'univers." Telle est la conclusion que l'on peut poser dans un coin de ce journal. Des femmes la jalousent, des hommes n'osent pas l'inviter. Ce n'est quand même pas sa faute si Mademoiselle Violette crée l'évènement 2018 dans le milieu du tango rioplatense en France, n'est-ce pas?

Malgré elle, elle est un danseur complet, fatalité, malédiction ou destin tragique? Violette est un maestro et une maestra. C'est une souffrance pour cette pauvre petite créature qui n'a rien pour elle: à quarante ans, la sorcière du tango a l'air d'une vieille fille, moche et bête, elle mesure un mètre soixante, pèse une quarantaine de kilos, et si cela fait quatre mois qu'elle a arrêté d'aller dans les milongas de la région provençale, c'est qu'elle souffre de sa complétude.

Le rédacteur de cet article vous doit d'expliquer cette infortune: dans les bals du tango argentin que Lady Violette fréquente, rares sont les milongueros qui ont les couilles d'inviter cette danseuse de talent. Le tango est sexuel. C'est un drame. Et c'est pour ça que notre pauvre monstre, rejeton de la Coulobre, n'est pas beaucoup invité par les danseurs dans le sud-est de la France. Le tango n'est quasiment qu'une histoire de sexe: pourquoi sinon les danseurs hétéros n'inviteraient pas plus notre extraordinaire Violette?

Faut pas chercher midi à quatorze heures!

Avignon, samedi 24 février 2018

L'orgasme du tango est un phénomène magique; danse sensuelle, érotique, par excellence, pour les couples échangistes, les femmes qui aiment se retrouver dans les bras des hommes virils, pour les mecs timides qui aiment guider de jolies filles sexy, vêtues de robes affriolantes, de jupes à ras les fesses, pour toutes ces raisons-là que la raison ignore, le tango argentin, cette magnifique et ensorcelante danse qui nous vient des berges du Rio de la Plata, est une expérience tantrique, mystique, sacrée de laquelle on a du mal à se détacher - une véritable partouze sentimentale, un océan de soie et de cuir - Le rendez-vous incontournable du fétichiste et du masochiste. Federico est devenu Federica, à Avignon, et pour arrondir les angles de sa petite salle d'entraînement, Fred Tango Plume se laisse influencer par la danse contemporaine, par la danse du ventre, par la danse arabo-andalouse, indienne et orientale. Faut vous dire que chez ces gens-là on ne parle pas, on ne sourit pas, on danse. Dansez dansez sinon nous sommes perdus, disaient Pina Bausch. La nouvelle magicienne du tango rioplatense crée l'événement 2018. Dans son agenda, le training adornos et technique femme est inscrit à chaque jour de la semaine, du lundi au vendredi, y compris le week end. Pas de repos pour un maestro au féminin, el rey del compas mais aussi... la reina del duende !!  Cette magicienne incroyable, au corps émouvant, avec laquelle vous allez faire connaissance, fait partie de ces charmantes femmes célibataires, qui ont du caractère, ou bien qui sont des soumises invétérées, qui font chavirer le coeur des hommes. Mam'z'elle Violette a gagné encore 3 paris. Connexion, tango dans le sol, et duende ! 7 autres paris sont encore ouverts entre la Saint-Valentin et la Journée de la Femme. Depuis le 14 février jusqu'au 8 mars 2018, Miss Violette est un cadeau à gagner, en exclusivité ! une belle victoire à remporter, une succulente et magique gourmandise, un philtre d'amour, une recette miracle pour muscler les fessiers, assouplir le dos et les hanches, affiner la silhouette, perdre quelques kilos, gagner une taille fine et une allure gracieuse, gracile, comment sinon être svelte et élégante ?  en éliminant la graisse superflue. Ici, pas de recette magique, le tango argentin exige un entraînement quotidien, assidu, une pratique dans les milongas du week end, où que vous habitiez aux quatre coins de la France. Le tango et l'abrazo cerrado (étreinte sensuelle, exceissivement affectueuse, enlacement tendre, collé-serré) provoque un ras de marée orgastique, une vague déferlente de bonheur, de joie profonde, de jouissances célestes, paraît-il même que certaines danseuses arrivent à jouir discrètement dans les bras de leur partenaire de tango argentin pendant une tanda... Le tango, ce n'est pas de la sorcellerie, avec ou sans mirada, le tango, comme dirait Georges Clemenceau, ce sont des figures qui s'ennuient, des derrières qui s'amusent, de beaux petits culs fermes, larges ou étroits, qui rebondissent, des danseuses de tous les sexes qui entrent en transe, des hommes cochons, pervers, coincés du cul, qui ont toutes les peines du monde à éviter d'avoir des érections... Bref, quelle drôle d'affaire que ce tango. Même les éjaculateurs précoces peuvent avoir leur part de paradis sans avoir besoin de vendre leur âme au diable ! Avec le chat botté, et les bottes de sept lieues, on fait une étrange découverte, un grimmoire caché dans les marais, non pas le marais à Paris... Les chinois cachaient les trésors dans les marécages. Ou les quartiers mal fréquentés. On n'est pas couché: si être un artiste est le résultat d'un échec, les milongas sont des plans B quand on n'a pas trouvé ni sa valentine ou son prince charmant, ni un plan Q de l'après-midi en rentrant du boulot avant de retrouver sa bonne femme. J'étais el garufa, je suis devenu une femme transgenre, une sublime créature de rêve, une magicienne alchimiste et neuro-atypique du tango, une danse tantrique où le yoni sacré est célébré en grande pompe, où le lingam pavane, s'érige comme modèle unique en faisant valoir qu'il est le seul à être capable de guider. Tout ça c'est paranormal, les sorcières n'ont qu'à bien se tenir, nul sabbat moderne, désormais, sans le tango, son abrazo sensuel, son érotisme de pacotille et sa tendresse infinie. En effet, du vendredi soir au dimanche soir, on n'est pas couché avec ce tango magique qui nous rend tous dingues et toutes folles... dans les bras de nos partenaires de danse.

 

Votre sorcière bien-aimée du tango argentin n'a pas encore 50 ans...

 

...ou bien magicienne queer et mal-aimée par la communauté milonguera? Suis-je trop jeune pour le tango? Trop vieille pour les hommes?

"Bientôt cinquante ans: suis-je vieille? D'après Stella, on sait qu'on commence à vieillir quand les gens cessent de vous traiter d' *épatante* et se mettent à vous traiter de *brave* ou de *pétillante*... Mais pour le moment, il me semble que ma beauté, plutôt que se faner, ne fait que s'infuser comme du bon thé, devenant chaque jour plus âpre et plus savoureuse. Combien d'hommes ont rendu visite à mon corps? (J'avais autrefois le fantasme qu'un jour toutes les verges que j'ai rencontrées se trouveraient alignées côte à côte - en pleine tumescence, bien sûr - non pour stupidement en comparer la longueur, mais pour les dénombrer, les inspecter: saurais-je reconnaître à qui était chacune? Certaines circoncises, d'autres pas, celle-ci longue et rose, celle-là trapue et brune, une autre aux veines épaisses, une autre encore aux bourses velues et violacées... fantasme assez puéril, je le reconnais.) Combien d'hommes? J'ai cessé de compter depuis belle lurette. Plusieurs viennent encore dans mon lit et passent sur moi, versent leur semence dans un ventre dont ils savent avec certitude qu'il ne la transformera pas subrepticement en mioche brailleur. C'est trop tard maintenant, bien sûr. Mais toute ma vie, à l'instar des belles sorcières qui folâtraient avec Satan durant les cérémonies du sabbat noir, j'ai eu besoin de savoir que mon plaisir était stérile. Sans quoi, pas de plaisir."

Citation extraite du roman: Instruments des ténèbres, de Nancy Huston.

 

Publié dans Tango Mon Amour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article