Un coeur-tango bat sous la banquise

Publié le par Frédéric Zarod

Un coeur-tango bat sous la banquise - La Plume et l'Objectif, ainsi pourrait-on appeler cette rencontre artistique, la rencontre entre un photographe, Jacky Valero, et un écrivain, Frédéric Zarod.


Le point commun entre cette Plume et cet Objectif, qui portent tous les deux un regard sur le monde, est une danse, une danse sociale. Nous nous sommes croisés en effet dans les milongas, ces bals de tango argentin qui sévissent pour notre plus grand bonheur en Provence!

Jacky est un photographe de Marseille pour qui le tango est une grande source d'inspiration. Vous pouvez découvrir ces nombreux albums-photos sur sa page facebook en cliquant sur sa photo.

Nous nous rencontrons au gré des milongas, et tandis qu'il promène son objectif entre les couples et autour d'eux, je marche, je danse : je veux dire que nous avons des appareils différents pour signer notre regard artistique sur le tango argentin.

Jacky utilise son appareil photo pendant l'inspiration, outils qui prolonge son oeil, son corps qui danse à sa façon, il en devient félin, tout comme les danseurs de tango d'ailleurs!


J'utilise ma plume après l'inspiration, mon outils c'est mon corps de danseur, que je promène également, entre les couples et autour d'eux, et comme le photographe, je me fonds dans le décor.

Lui danse avec son objectif, et mon corps accompagne une danseuse, mais... mon corps de danseur aussi à sa façon prend des photos. 


Jacky développe ses clichés avant de vous les offrir, retravaille ses photos, à sa façon, il retouche son écriture; je déroule par les mots la pellicule invisible qui s'est imprégnée pendant mes expériences corporelles et émotionnelles.


Au fond, le photographe et l'écrivain danse un même tango : l'image et les mots, un couple artistique qui vous propose une démo, un petit instant de poésie entre deux bals. Je vous présente :




Un coeur-tango bat sous la banquise
 



Photo Jacky Valero - tous droits réservés, couple danseur
 


    Il a neigé l'autre jour

Mon coeur sous la glace

    Un orphelin de l'amour

Il a pris ma place


Recroquevillé sous la neige

    Mon coeur tango qui s'acharne

Puis se réchauffe à ma haine

M'accroche à son charme


L'espoir en vain, qu'elle est belle

Son âme rieuse

Elle était comme un soleil

C'était ma danseuse


Il a neigé l'autre jour

Et j'ai lâché prise

On ne force pas l'amour 

C'est l'amour qui nous brise 

 

Dans mon igloo de fortune 

A présent j'hiberne 

Elle est ma perte opportune

Mon coeur est en berne


Ma bien-aimée comme enclume

Destin qui martèle

Vomir du passé, l'écume

Grandir, et loin d'elle


    Je me love sous la neige

Fiévreux dans l'attente

Du printemps et son manège

Sa vie enivrante


Il a neigé l'autre jour

Mon coeur sous la glace

Cocon l'abrazo, l'amour

Dieu a pris Sa Place
 


 

  
Deuxième volet :
Le photographe et l'écrivain, un tango d'amour et de braises


Illustration : photo de Jacky Valero, tous droits réservés - image non libre de droits.
Texte : poème de Frédéric Zarod, alias Fred Milongeroz, déposé à la Société des Auteurs.
 

Commenter cet article