Le talent ça n'existe pas en tango ~ Journal rose et gris d'une tafiole

Publié le par Miss Violette

Le talent ça n'existe pas en tango ~ Journal rose et gris d'une tafiole

Le talent, ça n'existe pas dans le tango rioplatense

~ Journal rose et gris d'une tafiole ~

 

Le talent, ça n'existe pas en tango argentin: une belle robe tanguera, une jolie paire de chaussures comme il faut, du rose aux paupières, et yop! L'affaire est torchée.

Quand j'ai pris mon tout premier cours de tango à Bordeaux, en septembre 2006, j'ai senti que ça allait être une grande histoire d'amour, entre Lui et moi. La vie en rose, quoi!


Mais je me suis rendue compte aussi que ça n'allait pas être une mince affaire: 1,60 m pour 45 kg, bien des gens du milieu du tango rioplatense, hommes comme femmes, m'ont fait comprendre que je n'avais rien à faire dans leur cour, qu'il fallait que je retourne à mon bac à sable... Moi mon bac à sable, je m'y sens bien: de toute manière on ne fait rien d'autre que des châteaux de sable, dans le tango comme partout ailleurs... alors autant garder le sourire. Je n'attend pas le bouquet de roses; des roses, j'irai en cueillir lorsque la saison se voudra plus romantique, pour décorer ma table de nuit sur laquelle est posée, entre mon lapin bleu et le radio réveil, le livre du petit Prince, de Saint-Exupéry.

Le talent? ça n'existe pas, seul le costume compte.


Violette Frédérique Françoise Z. alias Mademoiselle Plume,
tafiole, écrivaillonne, et traîne-pied des parquets flottants,

Avignon le 21 avril 2017
 

Des qualités littéraires & Des talents de danseuse ~ Mon joli torchon électronique de tarlouze:
www.tango-plume.com


Parfois ça déprime, j'vais quand même pas me noyer dans un verre d'eau! Et puis.... on n'a jamais vu un ras de marée dans un bac à sable?!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article