Le tango pour les nuls: relâche-toi

Publié le par Frédéric Zarod


LE TANGO POUR LES NULS: relâche-toi dans ta danse


Je tombe des nues, comment ai-je pu me faire autant de noeuds au cerveau pendant mes toutes premières années de tango argentin? Comment ai-je pu faire souffrir abominablement autant de danseuses avec mon absence de sol et en guidant avec la force de mes petits bras musclés pendant mes débuts de danseur tango et toutes danses?

Tango élégance

Un jour d'entraînement, une voix de coach m'a dit :

"Relâche-toi ou prends un laxatif,  keep cool mon gars, respire et ergonomise ton abrazo, tangonifie tes gambettes, arrête l'apné sur toute une tanda, choisis le juste milieu du tango, no nuevo, no encuentro, désextrêmise ton guidage après avoir testé ses extrêmes, ne cherche pas à sauver la vie de ta tanguera, sauve ta peau, ne la manoeuvre pas exagerado comme un tractopelle, fais-la danser, c'est ce qu'elle aime, paraît-il, et... laisse la musique te pénétrer, easy go easy come, en bref, laisse-la te posséder! Enfin : accepte ton triste sort de milonguero, c'est ta vie et ta mort, ton addiction et ta thérapie. Le tango c'est un mariage pour le meilleur et le pire, ton chemin monastique, caminito spirituel, une gymnastique du coeur, un yoga du pecho pour ton couple tantrique. Relâche-toi! Tout s' passera bien..."


mon expérience du tango marseille avignon aix en provence


La science de se déplacer en couple

Le tango, c'est de la génuflexion, du placement corporel, l'art de se tenir correctement debout, une discipline de se mouvoir à deux en conservant notre verticalité, travailler l'équilibre, la simplicité et le bon sens en action, rester naturel, ne pas chercher à faire de l'esthétique, non! C'est BEAUCOUP PLUS SIMPLE QUE CELA!

Où va-t'on chercher midi à 14h?


Le tango, c'est de l'ergonomie pur et dur:
si tu ramasses un objet par terre, ben... tu plies tes jambes... Le tango c'est pareil.

L'intention? La suspension? La connexion? Ce n'est qu'une histoire de pousser dans le sol, voilà. Il n'y a aucune force - aucune - aucune force des bras à mettre, stimule ta/ton partenaire juste du bout des doigts... et ton guidage sera limpide, clair, précis, simple...


Ergonomie, gymnastique scolaire, ainsi en est-il de la vérité du tango: tu respires, tu te décontractes, et qu'on arrête de me dire:

"Arrête de me dire de me décontracter, je n'y arrive paaaaaas
!"


Désolé!

DECONTRACTE-TOI !
RELÂCHE-TOI !

Il y a des tas d'exercices simples pour cela. Le tango argentin, c'est apprendre les lois du travail corporel*, faire de la gymnastique scolaire, de la respiration yogique logique, et de la relaxation debout.


Il n'y a pas 36 solutions. Détends les muscles des bras, des épaules, bref, les fibres musculaires dont tu n'as pas besoin. Basta.

(*) Ouvrir une  nouvelle séance de lecture émotionnelle & technique!

Esprit Tango


Avant, je n'étais pas un bon danseur, ma conscience corporelle était endormie, j'étais loin d'imaginer que les cours et les milongas allaient m'aider à dérouler mon beau serpent de la kundalini; oui, le tango, c'est une forme de méditation... active.
 
Je n'avais pas de sol, je guidais avec la force de mes petits bras musclés. Il y a encore trois/quatre ans de cela, je n' tenais même pas debout... J'ai appliqué aux pieds de la lettre ce que tous mes profs m'ont dit, je ne suis pas doué, ni un athlète de haut niveau, ni un danseur classique ou contemporain.


J'ai fait au plus simple, au plus efficace, au plus clair : ergonomie de médecine du travail, gymnastique de lycée, respiration de DVD d'initiation au yoga, relaxation de bureau, puis j'ai dansé en bal en restant attentif à tout ça...


Le tango argentin, ce n'est pas du slow, ni du tango corse, ni du tango de portes-manteaux, il faut faire des génuflexions, utiliser ses guiboles, et non pas faire des pompes et tractions bras. Le travail des abdominaux est le bienvenu, ainsi qu'un peu de fitness, randonnée, ou natation, pourquoi pas? On danse, on guide, à partir de la puissance du "hara", là, trois doigts sous le nombril, je veux parler - et vous l'aurez très bien deviné - du centre de gravité du corps. Le mot "hara", ce n'est pas sorcier, ça signifie "ventre" en japonais.


Après?

enrosque



La musique?

Comment développer l'écoute et l'interprétation musicale en tango argentin? Cet aspect incontournable de notre belle danse inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, ne peut en aucun cas être détaché de l'étude des mouvements, de la gymnastique, du travail de relaxation, de respiration, de l'énergie du sol et du centre de gravité.
 
C'est du mariage réussi entre la technique et la musique, que pourra naître dans le couple du tango, la figure, les combinaisons de mouvement, la longue chaîne fluide, composée de pas et de pivots, de pauses et d'embellisements.
 
Mon seul conseil, dans l'immédiat: il faut s'identifier à la musique, devenir la musique, laisser descendre chaque note dans le corps. Ok, j'en demande trop...

Tu écoutes déjà les temps forts, et tu travailles ta marche, oui, ta marche, et tu marches en cadence, d'une manière relâchée, comme lorsque tu marchais au pas pendant ton service militaire, mais d'une manière décontractée.

 

Dîtes-donc? Oh que si que j'ai appris le pas cadencé pendant mes 10 mois de service national chez les sapeurs du 21 ième Régiment du Génie, à Besançon: l'Armée française m'a initié au tango argentin, elle m'a appris à utiliser ma jambe d'appui, à frapper dans le sol, à faire de grande enjambées... pendant les nuits de février dans la petite Sibérie!

Mais je me trompe ou pas? Dans une milonga, il n'y a aucun sergent de régiment qui t'aboies dessus,  et tu ne vis pas les grands froids polaires?

Pourquoi te crisper? Pourquoi es-tu si rigide? (D'accord, il y a des fiertés et des égos dans nos milongas qui prennent toute la place... Je te l'accorde - ils ont besoin d'être aimé(e)s!).


Soit tu rééduques ton corps, d'une manière ergonomique (méthode Pilates, Mézières, Feldenkrais, taï chi chuan, yoga des postures, etc...), soit tu entres en massage, ou fais de la sophrologie, relaxation approfondie, méditation zazen, Vipassana, et tu travailles uniquement sur tes émotions. Car nous savons, toi et moi, que l'émotion - la peur et le désir - déclinée sous toutes ses inductions neuro-linguistiques, dans notre existence aux multiples traumatismes, crée des tensions dans le corps:

"J'ai peur de ne pas y arriver / j'ai peur de l'autre / j'ai le désir de plaire / j'ai peur de décevoir / j'ai le désir d'être parfait(e) / j'ai peur que ma danseuse me refuse à cause du contact charnel / j'ai peur que le cavalier s'ennuie avec moi /..."

L'élégance du tango argentin


S'il y a bien une chose à accepter pour apprendre à danser le tango, c'est ce que l'apprentissage du tango peut réveiller en terme d'émotions, de vieilles blessures qui se soulèvent au contact de l'autre, des habitudes ergonomiques ainsi que psycho-affectives qui ont façonné votre squelette via les nerfs, la contraction involontaire de muscles antagonistes.  

C'est pour cette raison que j'insiste tant sur la conscience corporelle. Je suis d'accord avec vous : vous n'allez pas refaire votre monde intérieur en un jour!


Peut-être que vous ne parviendrez jamais à dénouer des régions de votre squelette vouées à demeurer dans la contraction éternelle?

La sophrologie, le yoga des postures, l'osthéopathie, le taï chi chuan, et pourqoi pas le lying, autant de disciplines et de solutions, pouvant vous aider à vous installer confortablement dans votre corps du quotidien comme dans celui de votre tango. N'oubliez pas surtout de travailler l'instant présent!



A défaut d'entamer ce genre de travail, thérapeutique ou de loisirs, retenez quelques principes de bon sens:

Restez naturellement debout, marcher comme si vous vous promeniez sur le sentier d'une forêt ou faisiez vos courses (après, et seulement après, vous pourrez commencer à vous soucier de votre esthétique de milonguero ou de tanguera!), marcher d'abord comme vous le faîtes dans la rue, utilisez les articulations de vos pieds, chevilles, genoux, bassin.

 
Le tango & les animaux

Faîtes vous grand(e) comme une girafe, lourd(e) comme un éléphant, amortissez votre marche tel un félin, travaillez votre jambe d'appui comme le héron, soyez l'aigle qui déploie ses ailes dans le ciel, déployez votre cage thoracique, utilisez votre dissociation naturelle car votre colonne vertabrale est un serpent, enfin : exprimez également votre animal totem, votre signe chinois, ou astrologique (faîtes danser votre gémeau, votre bélier, votre lion, votre scorpion, votre poisson ou votre vierge!).


Relâchez-vous! Hé! Je n'ai jamais dit : affalez-vous! Votre partenaire n'est pas un porte-manteau...

champions du monde escenario videos 2 x tango



Le tango, tout le monde peut y arriver. Je ne suis ni excellent, ni doué, ni magicien : j'ai simplement danser la musette, avec les mamies, vite vite lent polka, rumba, java, et cie... Une excellente école de danse!


Puis j'ai fait de l'ergonomie, de la gymnastique de collège, j'ai  dit un million de fois à mon corps :

" ... relâche toi relâche toi relâche ... "

Ne vous affaissez pas pour autant, apprenez à dissocier les muscles de votre corps, ce dont vous avez vraiment besoin pour un tango fluide, confortable, clair, précis, efficace.

Apprenez à dissocier votre gauche de votre droite : travaillez l'axe de votre jambe d'appui!

Apprenez à dissocier le haut du bas: utilisez votre pierna ancrée au sol, relâchez l'autre jambe ainsi que votre buste. Faîtes travailler vos guiboles, mais s'il vous plaît, n'imposez pas une sortie de jambe outrancière comme le fait ma jeune et belle et cruelle tanguera .



Vous avez deux jambes, un nombril, une tête pour penser, et deux bras, maintenant, foncez! Vous êtes tous des maestros, toutes des maestras, jetez vos idées reçues, vos fantasmes, vos barrières de la compétition, ET AMUSEZ-VOUS avec CONSCIENCE CORPORELLE!
 
 
Article  rédigé & publié pour la première fois le 5 novembre 2013 - retravaillé ce jour, à Avignon, le 3 septembre 2015
 
Le tango pour les nuls: relâche-toi

Si ce texte vous a plu, partagez-le dans votre liste d'e-mails, sur vos réseaux sociaux, par le bouche-à-oreille, que les fruits de mon travail de danseur et d'écrivain, soient utiles et agréables à toutes les personnes de bonne volonté qui vivent notre passion commune. En vous remerciant sincèrement.

Abrazo fuerte!

Fred Tango Plume

Commenter cet article

Leclerc 24/03/2016 13:23

Bonjour, je viens de m'abonner à votre blog et je suis déjà abonnée à votre chaîne YouTube. Je vous suis, vous lis et vous regarde avec intérêt depuis un certain temps maintenant (depuis le Mystère Victor je crois). Je ne suis pas une adepte du tango mais trouve votre démarche, votre réflexion, votre écriture et votre travail en général remarquables. Merci

Frédéric Zarod 24/03/2016 13:31

Merci pour votre commentaire qui fait chaud au coeur, c'est un bel encouragement pour ma démarche, réflexion & écriture, et je suis touché aussi par votre naturelle fidélité qui remonte à si loin, au temps du Mystère Victor! En vous souhaitant une belle journée, Frédéric