Petite littérature tanguera de la rentrée 2016

Publié le par Frédéric Zarod ~ Mademoiselle Plume

Une plume française du tango argentin

Une plume française du tango argentin

Comment commencer la nouvelle saison en beauté? Je prépare ma rentrée Tango Plume 11e édition: et hop! un petit coup de barre... classique! Extrait d'une improvisation:

La petite littérature tanguera de l'été 2016 ~ les textes inédits de la rentrée ~ rétrospective des récits poétiques d'une plume féminine du sud-est de la France:

 

Les textes inédits de la rentrée: Fred prépare sa onzième saison de tango

Te prendre dans mes bras ~ L'étreinte du tango

Frédéric danseur de tango cherche partenaire Rhône Provence

 

Une plume productive malgré elle, inlassablement transie de passion sulfureuse: j'avais beaucoup à dire, et à défaut de me confier, j'ai écrit, tel est le lot de l'écrivain, du forcené façon Balzac, avec le génie en moins, mais en conservant l'esprit de la comédie humaine, la mienne, car je suis une égocentrique qui a soif de scène, armée narcissiquement de mon tango fantasia, une poétesse solitaire, luciférienne jusqu'au bout des ongles!

Pour récapituler, d'abord, mon premier stage technique individuelle femme en décembre 2015; entre Noël et Nouvel An, mes premières improvisations féminines, et la création d'une nouvelle catégorie de récits dans mon blog, l'oeuvre modeste de Lady Plume...

Naissance de Mademoiselle Plume au mois de mars 2016: ça a commencé avec un drap de bain rose autour de la taille en guise de jupe, puis le dimanche 13 mars, est née Frédérique, ou si vous préférez, Federica, une danseuse de tango débutante et travailleuse qui enfile pour la première fois des talons hauts...

 

Une tanguera d'un genre particulier, confessions et témoignages sur ma transition... Je vous laisse découvrir la suite... J'écris comme je danse, je danse ce que j'écris!

 

Une saison estivale chaude et riche en évènements, la transition d'un tango au féminin, une production littéraire pleine de romantisme et de mystères, saupoudrée d'humour et d'auto-dérision

La magicienne du crépuscule

Il était une fois une danseuse de tango

Un garçon manqué, malédiction et castration

Des pratiques hivernales aux bals festifs de l'été

Mon festival des fioritures à Avignon

Sans contre-façon je suis un garçon

Hystérie, chasteté et tantrisme d'une horodatrice bipède

Rituels d'une danseuse luciférienne

Une perle rare du tango rioplatense en France

Aller à Buenos Aires...

Nouveauté pour préparer la rentrée, une improvisation aux mules roses

 

Oui, une écrivaine dilettante, mais pas si paresseuse qu'elle n'y paraît! Je m'entraîne avec ce que j'ai aux pieds! Un tango de loisirs, une technique compensée par des semelles faites pour la saison chaude.

L'extravagance d'une tanguera (pas) comme les autres. Un avant-goût en teaser. Vous allez retrouver les neufs improvisations ici: La Tanguera aux Mules Roses

Performance Tango Technique Femme

Une élève particulièrement scolaire... Pas de secret, pas de génie: du travail, de l'assiduité, beaucoup de pratique et une recherche personnelle

 

Si j'ai complètement abandonné mes études en lettres modernes, à 28 ans, que j'ai cessé de me pencher sur les secrets d'une confection littéraire (me contentant d'une pièce de théâtre disponible dans mon blog, à télécharger gratuitement sous forme d'un format PDF), en tant que danseuse classique et contemporaine de tango rioplatense, j'aime être toujours aussi studieuse, ça canalise mon énergie, une tanguera appliquée qui observe les trois lois pédagogiques favorables à l'évolution technique et à l'épanouissement dans ma danse.

La solitude est le creuset de mes progrès en tango argentin.... Telle est la troisième loi pour améliorer mes compétences dans la danse de couple.

Loi 1: suivre des cours, être corrigé(e) et supervisé(e) par un(e) enseignant(e)

Loi 2: l'expérience, la pratique du bal

Loi 3: l'entraînement toute seule, la recherche personnelle, face à soi, on place sa conscience dans son corps, son centre de gravité.

 

Graine de maestra? Tout dépend dans quelle terre la graine a été plantée, si le terrain est propice à sa croissance, si elle pourra germer sous des conditions favorables, un bon ensoleillement, espérant profiter des meilleures pluies pendant la saison idéale...

Graine de maestra... une histoire d'environnement, la question, c'est d'être bien entourée... Dans quel terreau me suis-je mise pour éclore telle une rose? Suis-je tombée dans le meilleur des creusets? Vais-je rencontrer l'alchimiste de mon coeur? L'avenir détient les réponses!

Nouvelle saison, nouvelle paire de chaussures de tango!

 

Snif... adieu mes belles chaussures rouges et brillantes, celles qui m'ont fait couler beaucoup d'encre, qui ont rempli mes textes de blonde... ma première paire avec des talons de dix centimètres.

Ah! Je m'en souviendrai de mes premières chaussures! La rentrée approche, et il me faudrait penser à l'achat de mes prochaines! De vraies chaussures pour le tango, cette fois-ci, car celles que j'ai aux pieds depuis le début n'en étaient pas... Ce n'était que du premier prix, elles n'avaient pas le confort des chaussures adaptées spécialement pour le tango, et pour danser en milonga.

Je peux encore les mettre... J'ai cassé, lors d'un entraînement, une bride, que j'ai rafistolée comme j'ai pu... Malgré tout, c'est avec elles que j'ai enfin dansé mes premiers tangos en milonga, à Nyons, à Serre-Chevalier, à Caromb et à Aubais.

Chaussures Rouges Technique Femme

Une rentrée chargée, pleine de belles surprises, de nouvelles tenues ~ Je fête en septembre mes 10 ans de tango, et les 5 ans de mon blog

 

Une rentrée scolaire bien chargée en perspective, je ne sais pas si j'aurais encore le temps d'écrire au même rythme... De belles surprises m'attendent dans ma danse, que je vais partager avec vous, qui me suivez depuis le début, ou depuis peu.

 

De nouvelles tenues vestimentaires de tanguera vont surprendre ceux et celles, parmi mes abonnés, certains internautes curieux, et mes amis qui aiment ma démarche artistique de blogueuse-artiste-danseuse-écrivaine!

Je continue ma transition à petit pas, à tâtons, sans vraiment reculer, mais sans hormones, ni projet de réassignation de genre, après une longue réflexion qui aura soulevé de vieilles émotions!

 

Septembre 2006, je prenais mon premier cours de tango argentin du côté de Bordeaux, en tant que cavalier (leader dancer).

Septembre 2016, je fête donc mes dix années de danse de couple, et je repars cette fois-ci à la découverte, ma nouvelle vie de "femme du tango" dans nos milongas du sud-est de la France.

Vous l'avez compris: je fête la fin d'un cycle, ma période de danseur débutant-inter-avancé, et... la naissance d'un nouveau parcours, celle d'une danseuse débutante: d'une follower dancer en milonga, et si possible, en talons.

 

En septembre 2011, j'écrivais mes premiers articles sur le tango, dans ce blog. Voilà cinq ans qu'existe ce dernier. Cinq années de travail d'écriture, de corrections, de mises en page fastidieuses, et c'est encore le chantier dans certaines rubriques!

Je danse ce que j'écris, j'écris comme je danse: une rétrospective impro jeu théâtral et pratique technique femme ~ collection non exhaustive "Printemps d'une danseuse gothique" dans le midi de la France:

Commenter cet article