La mirada et les dangers du cabeceo

Publié le par Frédéric Zarod

  
Mirada et cabeceo

La mirada pendant une milonga (bal de tango argentin), c'est l'invitation par le regard entre la danseuse et le cavalier, qui se fait généralement au début d'une nouvelle tanda. L'homme qui invite peut faire un signe de la tête (cabeceo) pour confirmer l'invitation silencieuse qui s'est préparée entre la femme et l'homme pendant leur échange de regard.

mirada-invitation-par-le-regard-cabeceo-milonga-apprendre a danser le tango facilement


Les dangers du cabeceo:

Le cabeceo est un signe de la tête, et c'est un coup à prendre! Risque de torticolis... Il est évident que le cabeceo est fortement déconseillé à l'homme qui porte une minerve.

Le cabeceo, en principe ne doit pas être utilisé avant une mirada.

Ce serait prendre au dépourvu la danseuse qu'on souhaite inviter. Je veux dire que si vous vous approchez d'une danseuse avec une légère rotation de la tête que vous inclinez par la même occasion, tout en envoyant le regard vers le plafond, il y a  fort à parier qu'elle vous prenne pour un schyzophrène avec des TOCs pendant une crise de délirium tremens, et qu'elle imagine déjà que vous lui proposez la danse de Saint-Guy adaptée au rythme d'un tango, tant il est vrai par ailleurs que la folie ça se danse, et que la psychose, ça se transmet viralement par la sueur de l'abrazo... 

Vous pouvez en début de milonga, vous échauffer le cou, par des mouvements de rotation  de la tête (à faire de préférence dans les vestiaires!).



Plusieurs types de cabeceo peuvent être envisagés, mais un seul sera retenu:


Cabeceo "je penche la tête sur le côté" RAPIDE est un cabeceo plutôt agressif, qui aurait tendance à mettre mal à l'aise la danseuse invitée : c'est le type de mouvement de la tête qui dit "Eh chérie, tu montes dans ma caisse?!".


Cabeceo "je penche la tête sur le côté" très LENTEMENT, contrairement au même mouvement fait avec rapidité, est une invitation tendre, mais prenons garde qu'il ne soit pas accompagné d'un regard "de chien battu" ou d'une mou... A tester devant votre miroir!


Cabeceo "je lève la tête", celui-ci est fort prétentieux. C'est un cabeceo qui prolonge la mirada en la transformant en un ordre impérieux de la part du cavalier. Le menton se lève, la mirada en devient presque hautaine.

Pour peu que le cavalier soit debout et la danseuse assise, c'est inévitable, ça fait le danseur qui prend de haut la femme qu'il vient d'inviter...
   
Si d'aventure, le mouvement de la tête vers le haut se fait d'une manière brusque, on peut interpréter ce cabeceo ainsi : "Qu'est-ce t'as? Comme ça tu veux vraiment danser avec moi? J'vais t'montrer un peu!"


Cabeceo "j'incline la tête vers le bas". Je pense que c'est le plus humble des signes de la tête. Attention à ne pas faire trop fleur bleue, car il y a une population tanguera qui veut de l'homme, du vrai, du fier, et à trop pencher la tête, on peut essuyer un désistement soudain de la danseuse qu'on venait d'inviter par une belle mirada.

Si d'aventure, votre inclination de la tête se fait, ici aussi, trop rapidement, cela peut prendre une tournure  de petit garçon qui vient de se rendre compte qu'il ne sera peut-être pas à la hauteur de sa proposition à danser sur ce tango...


Cabeceo à privilégier : serait un léger signe de la tête vers le bas en faisant prendre au menton une légère direction vers l'épaule.

Mais... Restez naturel, et rien ne vous empêche aussi d'exprimer une émotion avec votre cabeceo rempli d'un sourire, ou d'un regard expressif!


A propos de l'invitation par la main : on peut inviter par un signe de la main, avec mirada.

Sacrilège! Oui, car c'est très très mal vu! Ah bon?

Pourtant, tendre la main doucement, la paume vers le haut, est un beau geste, tendre, qui propose - la main ouverte étant une cordiale invitation. La femme dispose, ainsi la danseuse a tout loisir d'accepter ou de refuser. Là-dessus, quand une danseuse me refuse une invitation par la main, je la place immédiatement sur mon coeur et je continue mon chemin, sans honte, ni regret, car... pourquoi chercher à cacher toujours des prises de risques dans la discrétion d'une mirada? Ce n'est jamais ici la danseuse qui prend le risque si elle refuse. Ceci dit, le geste élégant de la main doit être accompagné du regard, bien sûr... 


Voici un cabeceo qui a mal tourné :

  
 
   
 
Avignon, le 23 octobre 2013

Publié dans Tango argentin

Commenter cet article

Laret 24/08/2013 08:15


Bonjour et merci pour l'article...Je suis(provisoirement??)revenu sur ma planète "blog",apres bien des avatars!Amitiés,Jean-Pierre

Fred Milongeroz 24/08/2013 13:45



Au plaisir Jean-Pierre - en espérant que tes avatars t'ont permi de te ressourcer - bon week end



Nina Padilha 23/08/2013 13:37


Avec joie !
Entraîne-moi, fais-moi tourner, fais-moi rêver...
Il y a si longtemps que je ne glisse plus sur la musique !

Fred Milongeroz 23/08/2013 16:35






 Danse danse! Nina!



Nina Padilha 23/08/2013 13:30


J'aime bien l'invitation charmeuse, avec la main tendue...
Bisous, Fred !

Fred Milongeroz 23/08/2013 13:33



Tapes là, alors! dans la main!  Bisous Nina