Mon initiation à la danse contemporaine

Publié le par Violette

Mon doux secret de danseuse virtuose de tango traditionnel à Avignon, mes premiers pas de deux sur demi pointes, rituel initiatique et ludique: mon entraînement perso à la maison, dans mon alcôve de gay efféminé. J'étudie les paramètres de ma taille fine et de mon programme de danse contemporaine. Ma taille de blondinet bi passif est légèrement inférieure à la taille moyenne des femmes françaises. C'est tout gentiment que je me plie aux règles exigeantes d'un régime riche en fibres végétales, légumes et fruits sans pesticides, huile essentielle, matière grasse insaturée, glucide sucres lents, protéines soja, noisettes, etc... Je pèse quarante-trois kilos cet hiver, mon poids devrait augmenter en février. Danseuse et auteure contemporaine française, j'entretiens une correspondance épistolaire avec des prétendants, beaux hommes, matures. Violette, ou l'homosexualité entre parenthèse. Mes lettres d'amour au sein de mon carnet intimiste et poétique, racontent mon parcours fabuleux de danseuse, de jeune prodige qui, passé la quarantaine, se recycle dans des danses moins techniques, surtout moins sportives, chargées d'une émotion que j'ai envie de partager avec mon public. A 45 ans, que faire avec mon niveau de danse ? Cette année 2018 j'ai mis de côté l'ambition et la pédagogie, j'ai arrêté tous mes cours de tango argentin, stages et pratique régulière, pour me consacrer à de nouveaux projets. Remise en forme nécessaire. Les critiques sont sévères, la jalousie et la frustration sont présentes dans notre milieu artistique, comme dans les autres secteurs d'activités de la société française. Nouveau projet à l'horizon 2019 et 2020. Sinon je garde au chaud mes compétences en danse du ventre, en danse arabo-andalouse, et contemporaine, car la saison 2018/2019 promet d'être riche en événements. J'annonce cela dans mes prochains articles, courant avril mai et juin au plus tard. Reste à terminer mon bujo gay (bullet journal), pour fignoler le cadre, et la forme finale de mon nouvel avatar. Initiation bisexuelle et homosexuelle: rencontre sérieuse dans le Vaucluse: petit travesti gracile, menu, fétichiste candauliste avec tendances masochiste et trioliste, dispo pour jeux bdsm pour couple dominant, soumis pour Monsieur et Madame. Fait d'hiver et impros: loin des danses en couple, mademoiselle Violette dans son décor banal à pleurer ou à rire, de l'autre côté du miroir, aux pays des merveilles, des cigales et des olives, se pose 10 questions et obtient toujours la même réponse énigmatique. Frédéric devient une demoiselle d'Avignon sous les rafales du mistral qui souffle à 120 km/h environs cent vingt journées par année, voyage astral et écriture inclusive entre Lesbos et Sodme. Federico, un maestro du tango rioplatense: quand un grand danseur génial, petit par la taille, ouvert d'esprit, devient un mec passif encore étroit, pris en sandwitch entre l'envie d'accomplir des gestes de la vie quotidienne, lutte contre la procrastination, le repli, la solitude, le besoin de danser, d'écrire (mais qui a arrêté d'aller en milonga), de jouer le rôle qui appartient au sexe opposé, sur scène comme sur la piste de danse, entre la volonté farouche d'arriver  en bas résille, jupe à ras le cul, en haut du jardin remarquable et admirable telle la Salambô de Flaubert, et le désir d'une rencontre réelle, d'un plan entre hommes, avec cette insistance amoureuse, une union sentimentale, avec un homme. Dans mon jardin secret, côté cour, voici tout un gala, mon premier bal de princesse victorienne et interlope, ma première fois avec un homme viril, musclé, aux épaules larges, aux biceps énormes, qui me rassure, contre lequel je peux me blottir. Mes contemporains ont oublié que le tango argentin est une danse traitionnelle toujours nouvelle, à savoir, qui se redéfinit et reprends sens, vigueur et vie, dans le contexte vivant d'une scène érotique, d'un bal en plein air, des milongas aux quatre coins du monde. Comme Alice au pays des merveilles, de l'autre côté de mon miroir, mise en quarantaine car la traversée du désert est douloureuse, difficile à vivre, reste que la débutante de danse du ventre, de danse orientale arabo indienne, cherche les secrets pour des mouvements très féminins avec une musculature et ossature d'homme très fine et gracile. La fibre de la danse, le rythme dans la peau, j'ai dansé dans une robe rouge dans un spectacle bizarre qui reprenait la musique de Stravinsky: le sacre du printemps où ce sont les spectateurs qui jouaient les actes, quatre saisons, aucune mise en scène, jeu aléatoire, improvisation, j'étais Juliette ou Justine, mon Roméo me donne rendez-vous pour la Saint-Valentin, offrande et histoire d'une française qui fait des choses bizarres avec ses pieds, grâce à ses neurones miroirs. Mon homme m'a fait mal en me faisant l'amour: j'ai chorégraphié mon existence, je prends mon balai et ma serpillère, entreprends le grand ménage du printemps avant l'heure. Les solitudes hivernales sur le lac des cygnes, quand le vilain petit canard s'est rendu compte qu'il était en vérité un beau cygne blanc. Conte initiatique ou roman ésotérique. Erotisme, sensualité et grivoiserie. Initiation au bord d'une Sorgue de laquelle jaillit l'effroyable coulobre. Bon ok ! c'est pas le yéti non plus ! Fontaine je ne boirai jamais de ton eau. Même si la critique n'a pas validé ses accents talentueux et magnifiques prouesses, la danseuse Violette s'en sort avec humilité modestie et force, car comme l'écrivait Antoine de Saint-Exupéry: l'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur (ça c'était dans le petit prince). Vois le dieu qui m'a faite qui m'a fait courber la tête, dit mon amie la rose. Je suis comme une cloche, pauvre gourde entre douze mecs bien membrés qui sortent leur gros matos pour me ramoner jusqu'à m'épuiser sexuellement. Fetish Lifestyle et Slim Little Gay Body Slave, performance de danse contemporaine pour la nouvelle saison, une année étrange où mon corps émouvant se dénude, belles fesses et corps gracieux, androgyne maigre, ou hermaphrodite très mince, danse sensuelle et féminin sacré d'une femme transgenre sans hormones ni opération de castration / reconstruction génitale. Yoni homosexuel recherche son lingam. Le théâtre de Violette est le journal intime d'un homme-fleur sensible. Lire ma pièce de théâtre: Le Mystère Victor pièce en 4 actes, en téléchargement gratuit sur mon blog. Un format PDF à lire, qui contient 86 pages. Mes lectrices et lecteurs fidèles peuvent télécharger mon texte dramatique gratuitement. Les arcanes de l'hiver nous préparent le printemps et ses belles roses rouges du tango argentin et de la danse contemporaine. Danseuse débutante cherche partenaire homme ou femme, hétéro, gay ou lesbienne. Dansez dansez sinon nous sommes perdus. Citation de Pina Bausch. Mes neurones miroirs en action quand les bourses de mon copain sont aussi en action, petit anus exigu se fait dilater au maximum. Je couine, je gémis. Verticale pénétration et jouissance explosive. Il n'y a pas que la danse dans la vie, il y a aussi le cul. Mon initiation secrète à une danse qui se nourrit du BDSM et des codes fetish.

 

Le Sacre de l'Automne:

mon initiation à la danse contemporaine

 

Je n'ai jamais pris de cours de danse contemporaine. Excellente danseuse de tango argentin, c'est dans mon atelier d'alchimiste autodidacte et curieux que j'ai voulu expérimenter d'autres façon d'exprimer mes émotions d'être sensible, androgyne et lunaire, ma sensualité, ainsi que ma féminité.

Pina Bausch nous l'aurait dit: "Dansez, dansez, sinon nous sommes perdus."

 

Depuis que je danse à Avignon, je me suis perfectionnée dans les deux rôles en tango de piste, et me suis initiée également à la danse en solo, une découverte de l'expression corporelle sans partenaires, loin des danses de couple, mais aussi de mon rôle de femme.

Ainsi auriez-vous l'occasion de découvrir ma pratique initiatique de danse contemporaine... C'est une improvisation. Une performance. Le Sacre de l'Automne date de l'hiver dernier déjà, un hommage à Lilith, déesse du mystère et de la nuit. Quand la robe rouge est au coeur de la création dans le Sacre du Printemps, le vêtement noir lui se prête au jeu de mon initiation à travers un rituel de danse sensuelle, tantrique.

En ces minutes hivernales qui durent toute une éternité, un corps émouvant, chaud comme de la braise jetée sur une épaisse couche de neige, se tord, se cambre, et tangue, désarticulé, cherche entre le ciel et la terre, enfin, entre le carrelage et le plafond, une connexion avec Lilith, par exemple, ou bien avec Bedhraj Mata, ce qui me plairait encore plus, et pourquoi pas avec Sainte Blandine, Patronne des servantes?

Loin des citations et de mon corps mental, au plus près de mes tripes, devant mon coeur mis à nu, vous pourriez assister à mes premiers pas. Ma première fois.

Avignon, lundi 29 janvier 2018

Danse contemporaine, ma première fois, Le Sacre de l'Automne, performance sur talons hauts

 

J'ai porté la robe rouge dans le Sacre du Printemps,

les confessions troublantes et attendrissantes d'un danseur avignonnais frêle et fragile

 

On m'a vêtu de la robe rouge dans un spectacle de danse contemporaine, il y a quelques années, à Aix-en-Provence, une initiation particulière, originale, à laquelle je ne m'attendais absolument pas. J'étais censée faire partie des spectateurs pour ce Sacre du Printemps atypique. Pas étonnant alors que la robe rouge soit revenue comme un élément essentiel dans mon initiation au travestissement public, qui lui a eu lieu en d'autres lieux, à une autre époque, dans des circonstances encore différentes.

Mais comment pourrais-je vous expliquer cette accumulation invraisemblable de coïncidences sur mon parcours de danseur, d'un tel concours de circonstances, extraordinaire à mes yeux de petite danseuse travestie et novice au pays des cigales, des olives et du mistral?

La robe rouge ~ confessions d'une danseuse

 

Publié dans Le lac des cygnes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article