Aura d'Obacon

Publié par Lady Violette, maîtresse et soubrette du tango rioplatense en France, loligay transgenre quadragénaire

Sensuel aura d'obacon rorikonesque, l'esprit du Rio de la Plata plane sur mes remparts

 

Belle lolita obacon femme transgenre, cougar transsexuelle, tigresse de 40 ans, avignonnaise pour quinquagénaire

Maîtresse sur talons aiguilles, laconiquement je me désarticule dans tes bras d'homme. Lolita interlope entre tes mains, je cherche de la tendresse masculine, tu dis que j'ai triché, mais dans le feutre noir de mes nuits tangueras, je t'ai annoncé l'obacon, celle qui agrandit son regard à grand coup d'eyeliner, celle qui enfile des jupes ultra-courtes, et dans les interstices de ma confidence, je t'ai rencontré alors que pour toi, je n'étais encore qu'un rêve.

 

Encuentro con una bailarina de tango argentino en el sur de Francia, danse du Rio de la Plata, maestro maestra xxy

Ô Maestro! Voilà que ton pantalon se gonfle d'une ardeur qui me fait rougir. Je ne veux pas de ton abrazo, je veux de ton ardent baiser, que tes caresses mettent le feu à ma chair. Je suis bientôt nue. Tu sais, ta milonguera est une soubrette lolikonesque.

 

Transsexuel lolipopesque du Vaucluse, sans hormones féminisantes, jolies fesses taille fine d'un-e esclave gothique

Lolipop et jolie fesse qui se déboite sur un ocho cortado, je suce une chupa chups. Dehors, un ciel dégagé apaise mon esprit confus. Les étoiles aussi sont des lolitas qui sont à des années-lumières de penser que sur ce tango, tu serais allé jusqu'à glisser tes doigts dans ma culotte. Je m'accroupis derrière un bosquet, une grosse envie de faire pipi, obligée de m'asseoir depuis que le chirurgien a passé son scalpel entre mes jambes de blond-e, depuis ce jour étrange où il a décortiqué entre mes cuisses de grenouille, l'appareil qui encombrait ma vie.

 

Ma rentrée littéraire entre le Rhône et la Durance: plume tangothique romanesque que Buenos Aires inspire

Sur la rive du Rio de la Plata, je me suis assise et j'ai pleuré. Si tu ne me forces pas, je m'en vais. Mais je pleure, pauvre vieille créature que je suis, ni homme, ni femme. Tu m'as forcée à faire l'amour avec toi. Je pleure encore. Parce que le chirurgien a tout sectionné, en me laissant un lambeau, juste de quoi avoir une petite jouissance au lit, tu te permets d'abuser de mon coeur.

 

Noire & Blanche: entre Buenos Aires et Montevideo, entre ciel et terre, culture tanguera art milonguero littérature tango

Transversal obacon au milieu des remparts, dans la rue du bon martinet, je me suis mise à courir. L'égrégore du tango rioplatense, cette nuit-là, a déposé dans mes entrailles des secrets qu'il faut taire sur les pistes de danse. Petite graine de maestra, petite reine de milonga, au bord de la Durance, je me suis assise et j'ai chialé, comme chialent les femmes de mauvaise vie, j'ai murmuré, et prié Sainte Blandine, patronne des servantes, prié la vierge Marie, mère de l'Enfant Jésus, et encore prié la déesse Bedhraj Mata à qui, ainsi l'ont fait des générations d'hijras, j'ai dédié mon émasculation pour devenir cet obacon... lolipopesque.

 

Bel aura d'obacon sous l'azur de la Provence,

ou l'esprit tango d'une soubrette qui est devenue un maestro féminin malgré elle

 

Culture obaconique Art rorikonesque photographie d'une lolita quadragénaire, ma rentrée littéraire, septembre noir

Cette vidéo tangothique, dans laquelle règne l'esprit du Rio de la Plata, ainsi qu'une atmosphère digne de ses quartiers mal fréquentés et faubourgs de la fin du XIXème siècle, contient un concentré obaconesque et loliconique de mon talent de danseuse lolipop, contemporaine et traditionnelle, vauclusive, gothiste et douée, de tango argentin dans le Midi de la France.

Pendant que sous le ciel de Paris, les milongueros cherchent la perle rare, la pierre précieuse, elle, brille telle une étoile dans l'azur provençal. Un soleil noir que bercent les cigales, un mois de juillet qui cherche novembre au coeur d'une soubrette. La revoilà fragile, docile. L'avignonnaise esclave du huit arrière, du huit avant, qui adore se déhancher sur son ocho cortado. Milonguera égayée parmi les danseurs qui pensent trouver minuit à quatorze heures. Démon de midi venant subrepticement harceler cette petite chienne enragée, chassée des trottoirs de Paris, de Toulouse ou d'ailleurs, c'est son choix, disent-ils, c'est ma vie, rétorque-t'elle. Pauvre fille, que les marseillais ont carrément cataloguée de longue date et qu'ils ont laissée là. Comme il faut des souffres-douleurs dans le tango, et c'est partout pareil, la fille de joies et de peines se défend sur ses talons aiguilles. Le talent ne s'explique pas. La douleur non plus. Transsexuel aura d'une graine de maestra, belle âme qui se meut aux confins de la danse contemporaine, entre un sacre du printemps et des violettes qui colorent vos chemises:

Performance Danse contemporaine & Tango argentin ~ Transsexuel Aura d'Obacon Lolita Tanguera Sans Lendemain ~ Federica's Lifestyle ~ THS 0 mois 0 jour 0 heure transition sous le ciel de Provence

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :