C'est de l'encens

Publié le par Frédéric Zarod

C'est de l'encens

C'est de l'encens - En plein désert C'est un enfant Un homme sans armure Une étincelle Donnant vie aux murmures Qu'osée soit celle Qui pourtant l'apprivoise C'est un perdant Riche de huit cents toises Des qualités Il en a à revendre De toutes sortes Des...

Lire la suite

En plein désert

Publié le par Frédéric Zarod

En plein désert

En plein désert - L'amoureux et sa bien-aimée C'est un enfant Une huître sans coquille Un masochiste Sur la place une quille Et ne résiste Pas même aux bulles d'air C'est de l'encens Qui brûle en plein désert Un attaché Aux paroles des femmes Quand il...

Lire la suite

Mon cauchemar à poil

Publié le par Frédéric Zarod

Mon cauchemar à poil

J'ai fait un cauchemar... à poil, cette nuit, oh là là si vous saviez! C'était un drôl' de cauchemar. Le voici : J'étais bien las De c' tralala Pas à ma place Mais vraiment pas Voilà l'impasse Qui m'arrête là Que ça m' dépasse Dans c' trou à rats Qu'est-c'...

Lire la suite

Amant Maîtresse

Publié le par Frédéric Zarod

Amant Maîtresse

Amant Maîtresse Après l'amour, l'amité Tant bien que mal si l'on s'ouvre Avec effort sans moitié De l'animal que l'on couvre Ami amant, sois actrice Maîtresse et moi confident A tour de rôle que l'on glisse Des vieilles peaux au levant S'ouvrir à l'autre...

Lire la suite

Papillon de nuit

Publié le par Frédéric Zarod

Papillon de nuit

Papillon de nuit, les battements de ton coeur Papillon de nuit De joies un déluge Et trouver refuge Par delà l'ennui Tes nuits papillon Mon coeur sans tourment Et tes battements Au chant des grillons Envol à minuit A l'aube caresses Nuptiale paresse Ton...

Lire la suite

Il a neigé...

Publié le par Frédéric Zarod

Il a neigé...

Mon coeur sous la neige... Il a neigé l'autre jour Il a neigé l'autre jour Mon coeur sous la glace Moi l'orphelin d'un amour Il a pris ma place Recroquevillé sous la neige Perdu je m'acharne Je me réchauffe avec haine M'accroche à son charme L'espoir...

Lire la suite

Sous la neige, un coeur fait son igloo

Publié le par Frédéric Zarod

Sous la neige, un coeur fait son igloo

Sous la neige, un coeur fait son igloo Sous les flocons, un coeur sanglote Sur la glace, une âme attend le printemps Sous la neige, un coeur fait son igloo Dans mon igloo de fortune A présent j'hiberne Elle est ma perte opportune Mon coeur est en berne...

Lire la suite

Apprendre le tango, c'est facile

Publié le par Frédéric Zarod

Apprendre le tango, c'est facile

LE TANGO POUR LES NULS : apprendre le tango, c'est facile J'adore Chicho, Gustavo, Sebastian, 1 & 2, Juan Carlos, Aoniken, et bien d'autres maestros, ainsi que leur partenaire de danse respective, bien sûr (voir les liens vidéos démos à la fin de l'article)....

Lire la suite

Dernière rose

Publié le par Frédéric Zarod

Dernière rose

On veut être aimé Plus fort que l'être qu'on aime Devenir un met Et se donner en carême Le faible est au fort Ce que la coupe est au vin La caresse un renfort Quand on sait qu'on aime en vain Quand l'amour s'éloigne C'est au plus fort que s'imposent Des...

Lire la suite

Ton prénom

Publié le par Frédéric Zarod

Ton prénom

Ton Prénom Ton corps ton âme et dedans Ton prénom de deux syllabes Joli coeur entre mes dents De Bizet en baobab Voyage au fil de mes jours Jusqu'aux vendredis qui dansent Pousse et grandit dans ma cour Rose trémière à ma panse Rose qui s'ouvre à l'année...

Lire la suite

Le slam du célibataire

Publié le par Celibat'man feat mOnAstik Life

Le slam du célibataire

Comment être célibataire avec humour et poésie (intro version français moderne & slam rap poésie) A tous les keums célibataires, Les cloques de la main droite, Kiffez la life même sans les meufs! Je suis célibataire : ça fait 4 siècles que je n'ai pas...

Lire la suite

Le conte du vilain petit canard

Publié le par Violette Frédéric

Le conte du vilain petit canard

Le conte du vilain petit canard, révélation tango danse Avignon 2018 Un vilain petit canard était rejeté partout où il essayait de se rendre utile, toute la basse-cour le vilipendait. Que ce soit les poules et leur coq, les dindons, les pigeons, ou les...

Lire la suite

En l'homme, coeur de pierre

Publié le par Frédéric Zarod

En l'homme, coeur de pierre

En l'homme, coeur de pierre Un gobelet de pierres Carcasse modelée L'homme n'est que barrières Linceuil de barbelets Voici l'un sans armure L'autre bardé de pointes Etouffé par murmures Ou sans arrêt qui suinte Nous sommes dépendants De ce que l'on possède...

Lire la suite

Le vilain petit canard devant le lac des cygnes

Publié le par Frédéric Zarod

Le vilain petit canard devant le lac des cygnes

L’encre de ma plume coulera tant que la vulnérabilité ne sera pas moins choquante que la violence. Dans un moment de ma vie, je me suis arrêté sur mon chemin, me suis lové dans un cocon, refuge de mes rêves et de mes espérances. Mon alcôve. J’entends...

Lire la suite

Jardins secrets, nos remparts de végétaux

Publié le par Frédéric Zarod

Jardins secrets, nos remparts de végétaux

Nos jardins secrets, un mur végétal autour de notre coeur Des remparts de végétaux pour protéger les coeurs fragiles: les jardins d'orties, de ronces et de buissons sont faits pour repousser les visiteurs, les curieux, les rôdeurs, sont faits de mille...

Lire la suite

Le vampire

Publié le par Violette Frédéric

Le vampire

Rituels, habitudes et psychologie des vampires Bien qu'il soit assoiffé de sang, le vampire cultive la patience Le vampire possède ses rituels, car il ne peut agir au grand jour. Il n'est pas la violence : l'agressivité exprimée brutalement est un acte...

Lire la suite

La Rose d'un Tango

Publié le par Frédéric Zarod

La Rose d'un Tango

Rose femme dans mes bras le temps d'un tango En l'homme vivant je suis vrai en te guidant Puis au-dessus de tes bas prêtresse aiguisant Tes épines dans mon lit tendre virago Rose mon âme au printemps la fleur qui éclot Cueillir de tes douces mains l'intime...

Lire la suite

Mourir, c'est grandir - Au-delà du temps

Publié le par Frédéric Zarod

Mourir, c'est grandir - Au-delà du temps

Au-delà du temps, mourir, c'est grandir Me voilà contraint A la solitude Disparaissent les trains De nos servitudes Seul face à moi-même Cesse d'être en joug De ceux qui nous aiment Je m'efface à vous Tristes circonstances En ce nouveau lieu D'abord la...

Lire la suite

<< < 10 11 12