Une perle rare du tango

Publié le par Miss Violette

Une perle rare du tango
 
Une perle rare du tango argentin

 

Loin des festivals, des milongas gigantesques et des folles nuits tangueras, bien en retrait des encuentros et des marathons, des rendez-vous milonguero-mirada à l'abrazo cerrado exagerado très fortement conseillé, elle danse quelques tangos, une milonga par-ci, une valse par-là, entre un fleuve et une montagne, au milieu d'une prairie, dans le creux d'une vallée, généreuse et sentimentale, une perle rare du tango rioplatense...

La nouvelle tanguera française est arrivée!

 

De quoi dépoussiérer les vieux meubles, remettre le sens de la musicalité, du rythme, de l'amour de la danse avant toute chose, au milieu de la piste, en écartant toutes les théories, les beaux discours et les épilogues ennuyeux, les prétentions techniques affichées sur les réseaux sociaux.

 

Non, elle ne donne pas de cours, ni  de stages, n'anime aucune conférence, elle dit ce qu'elle fait, elle fait ce qu'elle écrit, avec l'honnêteté telle une figure de proue, tétons vainqueurs, vaincues mille fois par les jugements et les critiques du milieu du tango argentin en France, mais encore debout, ses nuits et ses fiertés, gothique et féminine jusqu'au bout des ongles, avec sa marche féline, ses festivals empiriques, ses folies tangueras, son marathon de tricoteuse de mots, de brodeuse de récits poétiques.

Elle n'en finit pas de renaître, la belle, la bête, la créature tanguera issue des traditions ancestrales de ses soeurs de Thaïlande, de l'Inde, du Mexique, du Brésil, de Chine, de l'Amérique du Nord ou de Tahiti, la revoilà rebelle, soumise, amoureuse, valseuse de Magic City, coincée entre Fred Astaire et Coccinelle, enjouée, nerveuse, provocatrice, ange ou diablesse, douce, hystérique, capricieuse, suicidaire, une perle rare, une élégie et ses fioritures, une paresseuse, un papillon de nuit et ses mystères, parce que les trésors sont cachés dans les marécages, fermée comme une huître, ouverte à n'en plus finir, à la vie, à ses futilités aussi, ouverte d'esprit,  orageuse, aguicheuse, authentique, jusqu'à devenir sulfureuse, mais jamais suffisante, une activiste passive, une meneuse, une soubrette, une garufa, yira ira pas, la tendresse à fleur de peau, romantique aux lèvres caressantes, une Roxane déviante, une émasculée conception, une princesse, parfois hystérique, une fleur des champs qu'on adore, qu'on piétine en même temps, formidable, forte et minable, et ses chaussures de tango qu'elle est si fière d'exhiber, des talons aiguilles comme un piedestal, fragile, courageuse et vulnérable, inconsciente et masculine, mais une exquise et vilaine danseuse, qui devient somptueuse lorsque le bandonéon se met à ronfler, une danseuse qui valse, une valseuse qui danse, saute de joie, s'enlace de tristesse, et marque le temps des grands changements dans l'histoire et des révolutions de la conscience collective!

Une tanguera talentueuse, valseuse romantique,

 

très prometteuse, à l'écoute de ses cavaliers d'une manière déjà fort étonnante, et avant cette nouvelle vie de danseuse folle amoureuse de l'abrazo et des embellissements au féminin, un excellent danseur de tango argentin, complet, doté d'un grand potentiel, d'une riche expérience des milongas et autres soirées dansantes, capable de marquer le rythme sur n'importe quelle musique, au jeu de jambes et maîtrise corporelle qui le mettent à l'aise avec n'importe quelle danseuse de bal.

 

Mes compétences de leader & follower dancer, qualités et acquis:

 

Sol, ancrage

+ transfert de poids, suspension et amortissement de la marche, remarquables

+ guidage précis, clair, efficace, varié

+ grande aisance à être guidé(e)

+ connexion confortable

+ abrazo tendre, fluide ou un peu plus ferme selon le niveau de la danseuse, en tango ouvert/semi-ouvert/fermé

+ sens profond de la musicalité

+ fioritures marquage des notes accentuées h/f

+ rythme dans la peau

+ conscience aiguisée de l'axe de ses partenaires de tango

+ pierna libre homme (enrosque, lapiz, etc...) et femme (adornos, boleos)

+ belle capacité d'improvisation

+ l'émotion à fleur de peau

+ belle expression corporelle avec les tripes, le cœur

+ très bon danseur de rock, et accessoirement bon danseur de valse musette, valse viennoise, polka, java, fox trot, merengue, salsa cubaine, etc...

+ une tanguera sensuelle, exigeante et têtue!

 
Perle rare et précieuse ridicule, mission accomplie, un défi relevé dans le milieu du tango argentin:

 

sans chercher à conquérir le Tout Paris ou un Buenos Aires qui échappe carrément à mes bras trop maigres, folle de tango et de danse en couple, amoureuse de Fred Astaire et de Coccinelle, je ne savais pas qui choisir comme modèle, pour chemin de vie, alors j'ai décidé d'être ce que je suis, femme délicieusement confinée entre mes remparts, près de ma Sorgue apaisante! Mademoiselle Violette Fred Tango Plume, pour vous servir!

 

Petite graine de maestra, petite reine de milonga, je me contrefiche de mal ou bien danser: il est de toute manière impossible de progresser sans faire des erreurs, sans rencontrer des échecs, sans tomber pour mieux se relever... L'essentiel est que mon mental, mon cœur et mon corps soient connectés, autrement dit que ce que je pense et écris dans mon tango corresponde aux émotions que je ressens dans les milongas, et à ce que fait réellement mon corps; aligner l'intelligence des neurones avec l'intelligence du cœur et celle du ventre, tel s'est constitué l'axe vivifiant d'une perle rare et précieuse ridicule sur la planète tango dans le sud-est de la France!

Publié dans milongas, récit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article