Abstinente princesse du bal

Publié par Violette, écrivaine et danseuse avignonnaise

Tango argentin Reine des danses rives du Rio de la Plata, texte impro d'une princesse de milonga maîtresse maestro

 

Abstinente princesse du bal et maîtresse de tango argentin cherche son maestro pour former couple tantrique sur la piste de danse

 

Altière et aguicheuse, sans jamais offenser ni corrompre le danseur français, je me fais princesse du bal. Son altesse ghostée, assise sur la chaise, jambes croisées, attend. A quoi peut bien servir cette foutue mirada en France?

Dans les milongas, certains hommes m'invitent. Pas toujours. Tu regardes, tu invites avec les yeux. J'ai de beaux yeux bleus. Ce soir, aucun milonguero, aucun mâle, ne veut s'aventurer dans l'abrazo que leur propose la maestra avignonnaise? Ont-ils peur d'une maîtresse du troisième genre? On ne sait jamais, dans mes bras de danseuse tantrique, on peut finir bi. Le tango argentin est né dans les bordels de Buenos Aires, aïe! ce n'est plus ce que c'était! Le tango, ça se danse avec le coeur, avec les tripes, avec les pieds.

Je cherche mon maestro. Abstinente et adorable reine de la nuit, le regard charbonneux, j'aguiche mais ne cours pas après les hommes mariés. Sage et disposée à offrir mes talents de maîtresse tanguera, je me suis mise en route pour chercher celui que mon coeur aime...

 

Beaux yeux bleus, comment inviter un homme avec le regard pour danser le tango, faire la mirada en milonga

 

Maestro, dans quel recoin sombre du bal te caches-tu? Notre couple sera tantrique ou ne le sera pas. Tu oublierais que nous sommes déjà au début du troisième millénaire depuis la naissance de Jésus?

Ô Cantique des arts tantriques, ô tantrique Reine des danses, ô Tango mon amour, tu sais toi et toi seulement que je suis une authentique fille des milongas provinciales, petite princesse sans royaume, danseuse diaphane assise sur la chaise, bel aura diapré aux couleurs tièdes, aux colères paresseuses, endimanchée d'une joie sans pareille.

Chaste et narcissique, je sais les choses secrètes sur la manière de danser le tango. C'est la raison pour laquelle ce matin à l'aube je me suis mise en route, pour faire le tour de la ville, et dans les rues, et sur les places publiques, j'ai cherché celui que mon coeur aime, j'ai cherché mon maestro d'un tango qui nous vient des rives du Rio de la Plata, je l'ai cherché, sans le trouver...

Avignon, mercredi 6 septembre 2017

La melodia de nuestro adios, Rafaël Canaro:

épisode n°1 ~ Je me suis mise en route

Son Altesse ghostée des milongas du sud-est de la France,

maestra de l'embellissement, reine du pivot, et soubrette de l'étreinte masculine

 

Par un beau matin de septembre, après avoir bu un café Dominguez, soigné mon épilation, pris une douche bien chaude, étalé du rose et du violet sur mes paupières, je me suis mise en route pour faire le tour de la ville.

Le sac à main au coude, des escarpins bleu marine aux pieds, l'allure altière, petite princesse avignonnaise remonte cahin-caha l'avenue en direction des remparts. Non, madame ne promène pas son cul sur les remparts d'Avignon. Loligay noyée au milieu des lolitas, obacon égarée parmi les cougars et autres vieilles filles de la ville, je ne suis qu'une ombre de plus, une fille qui tangue dans sa robe droite, étroite, longue et fendue jusqu'au genou.

Je dois passer à la mercerie, acheter deux mètres de tissu, je cherche du coton uni, couleur fuchsia, avec un beau tomber, afin de confectionner une robe de tango. Le patron, c'est une autre robe qui me va comme un gant, qu'une amie m'a donnée; je vais donc rester sur ce modèle: je me suis exercée sur mes pantalons, couturière débutante, me suis fait la main avec les ourlets. Qui vivra verra. Je ne cherche pas à faire de la haute-couture, simplement vivre mes activités féminines, me débrouiller comme une vraie petite bonne femme, célibataire, et le coeur à prendre.

 

Mon beau prince cesse de m'inviter pour aller danser le tango, danseuse ghostée cherche partenaire cple queer

 

Je me demande comment la reine invisible du bal trouve encore la force morale, la motivation, de s'habiller, de se faire belle, pour aller danser. Sa Majesté Milonguera ne fréquente plus les milongas depuis un mois.

Cet été, j'ai vécu trop de soirées à moitié dansantes; bien sûr, comme j'ai appris à danser le tango argentin quand je me travestissais en homme, que je cumule onze années d'expérience extrême dans le rôle de guide (leader dancer, en anglais), j'ai invité les danseuses, avec mes talons aiguilles; l'étreinte du tango avec les femmes n'est pas déplaisante, suis une fille très affectueuse, en manque d'affection, alors ça tombe toujours bien, sinon à quoi servirait-il, notre tango du Rio de la Plata? Entre filles, on se réconforte, et ça fait du bien au moral.

 

Cherche complicité cple entre f shopping cuisine bio couture bispirituel efféminé candau chaste tailleXS/34 femme 24/7

 

Mais Son Altesse Tanguera est trop souvent ghostée: je ne compte pas les soirs où pas un seul homme ne m'a invitée. Parfois, un ou deux cavaliers se sont aventurés. Mais un ou deux danseurs, c'est encore trop peu.

Je suis une princesse du tango argentin dans le sud-est de la France, suis célèbre, moi. Et suis connue jusqu'à Paris, Frankfort, Genève, Bruxelles, Rome, et peut-être bien Buenos Aires. Des lectrices tangueras suivent mon blogue romantique, drôle et coquin, depuis les Dom-Tom (je leur fais d'ailleurs un gros bisous!). Aux Etats-Unis, des danseuses apprécient mes improvisations fioritures et technique femme. Quant aux personnalités rencontrées du milieu du tango, maestras et maestros, des argentins surtout, je préfère garder cela pour moi, car il est des rencontres et des tandas qui ne doivent demeurer qu'en mon coeur tels les secrets d'une vierge. Dois-je en être fière?

 

Rencontre sérieuse entre h. Bi passif candau chaste efféminé très mince petite taille cherche maître cple domi

 

Je rentre dans mon petit appartement. Je me dépêche, car je repars pour une séance d'épilation au laser. Suis contente, bientôt imberbe du visage. Fini la pilosité masculine! ah la barbe! Encore quelques mois à me serrer la ceinture, et mes joues, et mes lèvres, menton et cou, auront la douceur attendue chez une femme.

A midi, c'est repas de midinette! Deux tomates, bio, un peu de sel de Guérande, de l'huile d'olive, également bio, vierge extra et extraite à froid, avec de l'oignon, de l'ail et du gingembre, coupés finement, issus encore de l'agriculture biologique, une association de condiments, qui décuple leur effet anti-inflammatoire. Son Altesse du Troisième Genre ne digère plus les légumes aux pesticides et les aliments sans goût, sans saveur, dont la texture ressemble à des compartiments en plastique remplis de flotte javellisée.

Ce soir, il y a une milonga à trois-quart d'heure de route de chez moi. Je suis ressortie de ma séance le visage rouge pivoine, les poils cramés. Comment garder le moral et avoir l'envie de s'apprêter en se demandant si les hommes m'inviteront à danser cette fois-ci? Ce soir, la reine du bal n'a pas le coeur à aller danser avec de la tristesse dans son tango.

Quitte à être une danseuse gothique et ghostée, autant l'être en restant bien au chaud dans mon alcôve de blogueuse transgenre. Dois-je en être fière?

 

La reine du bal danse contemporaine tango argentin danseuse Avignon show impro démo performance gay queer

 

Des dizaines de milliers de mots agencés, rangés soigneusement dans des centaines de pages, des séances photos, des centaines d'improvisations filmées, performances et embellissements au féminin, technique du tango et jeux de jambes, de pieds, de hanches, une discipline d'écrivaine qui manie la plume plusieurs heures par jour, une persévérance de rédactrice qui passe beaucoup de temps entre la mise-en-page et les corrections, un effort quotidien depuis un an et demi pour mener à bien une transition au féminin avec test de vie réelle, sociale, comme le recommandent les psychiatres chez qui les femmes transgenres vont pour obtenir l'autorisation de se faire hormoner, un training sur talons hauts, régulier, sans compter mes deux dernières années de cours assidus et de stages collectifs de tango argentin dans la région provençale, voilà le travail que contient mon univers artistique et littéraire de princesse tantrique de la danse en couple, dont la notoriété va et vient entre les cavaliers homophobes, transphobes, les gens tolérants, les personnes ouvertes d'esprit, et les danseurs, danseuses, qui m'accueillent à bras grand ouverts.

Vous avez la possibilité encore de télécharger gratuitement ma pièce de théâtre Le Mystère Victor en format PDF (86 pages).

Qu'importe si je suis célèbre ou non; qu'est-ce que ça peut changer dans mes heures quotidiennes ointes de solitude et d'espérance, où, assise devant mon ordinateur, je vous rédige des confessions transsexuelles, des témoignages de danseuse diaphane, des fantasmes de travestie chaste et bien trop sentimentale pour des hétéros et bisexuels bien trop curieux, parfois de beaux récits, des textes dont la qualité littéraire est fort appréciée par mes lecteurs et lectrices fidèles.

Je suis une reine du pivot, une experte du guidage et une artiste gaie qui évolue dans les milongas cisgenres où l'hétéro-normalité est naturellement prépondérante. Dans la région provençale, point de tango queer. Dois-je m'en enorgueillir?

 

Rencontre littéraire et artistique avec la reine du bal show plein air danse princesse travestie secret de star talent

 

Je me suis mise en route cette nuit, habillée en soubrette, pour faire le tour d'une épaule musclée, d'un biceps huilé. J'ai cherché le maestro de mes rêves, j'ai rêvé d'un abrazo sulfureux.

Je me suis mise en route, et sur le chemin des roses, dans les nues et sur les plaques d'égouts, entre la lune et ma lampe de chevet, j'ai trompé le tantrisme avec de houleuses projections mentales, j'ai tronqué ma chasteté en me fourvoyant avec des maîtres incubes.

La princesse des bals s'est faite luciférienne, serais-je encore une maîtresse du tango argentin sans mes talons aiguilles? Suis-je un corps frêle, de petite taille, à la cambrure des reins particulièrement prononcée, toute une biologie dominée par de la testostérone, un squelette masculin aux os très fins, dans une âme de femme? Ou alors, suis-je un homme possédé par une succube?

 

Petite taille fine xs/34 soubrette masculine travestie gaie gracile bi-spirituelle célibataire Vaucluse entre h f cple

 

Je me suis mise en chemin pour faire le tour du monde onirique; à quoi me sert-il de faire tantôt le tour à gauche, tantôt le tour à droite, autour d'un maestro, qu'il soit porteño ou milonguero européen, un génie de la salida ou un dieu des entrées sur ochos atras y adelante de la danseuse, si je n'ai pas fait une seule fois le tour de mes ténèbres?

Dans les lits et sur les sofas, au milieu des coussins de velours ou enchaînée aux colonnes doriques, j'étais une maîtresse allongée à moitié nue entre Emma Bovary et Salammbô, une muse du dix-neuvième siècle qui a fait couler l'encre d'une myriade de poètes inconnus. Peu s'en était fallu pour que Sappho eût été ma maîtresse, et moi, pauvre de moi, son indigente souveraine...

Avignon, jeudi 7 septembre 2017

Café Dominguez, Angel d'Agostino, par Hyperion Ensemble:

épisode n°2 ~ ...pour faire le tour de la ville

Les reines du bal n'aiment pas le travelo,

tandis que la soubrette du tango cherche son maître pour prendre une direction un peu plus tantrique dans le couple désorienté

 

Yo soy Maria de Buenos Aires, de Buenos Aires Maria, vous ne voyez pas qui je suis? Maria tango, Maria del arrabal, Maria noche, Maria pasiòn fatal! Mais je ne suis que Violette de Provence. Yo soy Violetta, una bailarina francesa, yo soy Federica, una maestra de tango argentino al sur de Francia, una mujer transgénero, sous l'azur, Violette, à l'approche de l'automne, ladyboy vauclusienne, comme un hijra, comme un berdache, vous ne voyez donc toujours pas qui je suis? Violette tango, exilée en banlieue, princesse de la nuit, danseuse aux beaux yeux bleus, une maîtresse ghostée, une soubrette inattendue. Dois-je en être fière?

 

Yo soy una maestra de tango argentino bailarina francesa adorno Violetta pierna de transgénero sur de Francia

 

J'avais le choix de devenir un invétéré gynarchiste en découvrant que la femme moderne est l'avenir de l'homme, même si Jacques Brel n'en était pas sûr, ou un fieffé masochiste dans la tradition d'un Leopold von Sacher-Masoch, mais sur le chemin des roses et des plantes carnivores, je me suis aperçue que la femme sans scrupules, selon le contexte, aime dominer le larbin, piétiner l'homme soumis, tout comme elle se soumet aisément à l'homme fortuné, doté d'une belle plastique, qui tient un discours rassurant, et dont l'abrazo (enlacement du couple dans le tango rioplatense) répond aux préceptes de la milonga édulcorée et façonnée de telle manière que ce n'est plus la maîtrise et le génie d'une danse qui se doit de prévaloir sur l'uniforme social, mais la conjugaison d'un copinage avec des enjeux orgueilleux et inconscients de classes socio-professionnelles, qui préside à la constitution interlope d'un élitisme devant lequel on s'incline afin d'entériner le ghosting de toutes les formes talentueuses et forces créatrices émergentes dans notre si beau royaume du tango, en France. Saluons au passage l'héritage de la Reine des danses qui nous émeut depuis 1880, année prétendue de sa naissance officielle.

 

débardeur court rose fuchsia princesse du bal danse latine kiz salsa tango legging blond efféminé taille xs 1m60 45kg

 

Au lieu de ça, j'ai préféré me mettre en chemin pour traverser le miroir, et une fois de l'autre côté, expérimenter les vertus et les vices que l'on prête à la gente féminine, ainsi me suis-je mise en route pour faire le tour de ma féminité, dans une jupe et sur des talons hauts, afin de chercher ce que mon coeur aime et déteste chez l'homme que j'aurais pu continuer d'être.

Mais c'est un voyage sans retour pour lequel il n'est pas facile de prévoir une destination heureuse, ni d'établir un parcours sans embûches. Mon écriture se veut féminine, parfois inclusive, rarement féministe, je m'habille comme une femme, mais dans les rues et sur les places publiques, avec cantique des cantiques, intention tantrique, ou sans transition par la méthode quantique, n'est-ce pas une travestie 24/7, plus ou moins bien dans ses chaussures, plus ou moins mâle sous son maquillage, que les gens veulent bien voir?

 

Petite travestie 24sur7 transgenre célibataire très mince 1m60 44kg hors-milieu sud-est homo efféminé vie réelle

 

Le chemin idéal pour devenir une femme, je l'ai cherché, sans le trouver. J'ai rencontré les féministes qui patrouillent autour de la cité assiégée. "N'auriez-vous pas vu celui que mon coeur aime?" Faute de réponses, je me suis remise en route; à tant tourner autour des remparts, les féministes ont pointé en ma direction leurs lances, j'ai dit: "Quels beaux phallus aiguisés! Témoigneriez-vous à mon égard d'autant de virilité si j'étais réellement une femme?"

- Tu n'es qu'un artéfact de la femme! Vilain! Le travelo n'est qu'une réplique infirme des dieux machistes! s'est exclamée l'une des gardiennes de la cité de Vénus;

- Mais je suis un corps d'homme dans une âme de femme. Ne me reconnaissez-vous point? Laissez-moi entrer, je vous en supplie, de l'autre côté de ces murailles se trouve ma place.

- Un homme déguisé en femme. Voilà ce que tu es, insipide fruit du démon!

- Vous et moi, nous toutes, avons été un homme, une femme, dans nos vies antérieures. Reconnaissez au moins cela. Sinon suivez les sages conseils de Mâ Anandamayî qui vous expliquait qu'en chaque homme est contenue une femme, et en chaque femme un homme. Vous le savez maintenant, c'est une des tâches les plus importantes de la femme que de reconnaître l'homme en elle-même.

- Ah! si Olympe de Gouges entendait tes inepties, petit morveux!...

- Marie de Gournay me défendrait! N'est-ce pas étrange si les premières vagues françaises féministes coïncident avec la naissance du tango argentin?

- Vous entendez ça, les filles! Mais quel rapport avec la choucroute?

- Quantique florilège de ma sottise, je sais que vous toutes ici n'êtes pas de vraies féministes!

- Laisse donc les féministes là où elles sont! Elles défendent nos droits!

- Vos droits. Et toi qui m'interdis l'accès de cette cité, toi la féministe qui n'aime pas le tango, dis-moi qui sont tes dieux qui t'ont octroyé le droit de fustiger la femme qui s'éveille en moi? Te détestes-tu au point de vouloir tuer la poule qui chaque jour pond un oeuf d'or?

- Il se prend pour une poule de luxe maintenant! vous entendez les filles! à mourir de rire! Raison de plus pour t'empêcher d'entrer! Tu es un cheval de Troie, mais tu ne parviendras jamais à nous tromper avec ton accoutrement de folle! Tu singes la femme, pensant leurrer les plus naïves d'entre nous, et après? Une fois admis parmi nous, tu ne ferais rien d'autre que de déballer ta sexualité de mec pour nous arroser de ta liqueur infâme!

- Qu'en savez-vous? Je suis peut-être une lesbienne! Oui, c'est ça, riez!

- Si c'est pour aimer les femmes, les désirer, alors retourne chez les hommes. Ta planète, c'est Mars. Retourne là d'où tu viens, toi qui veux faire la femme, il y a plein de mecs qui ne pensent qu'à ça, qui seront tout contents d'avoir un travelo sous la main!"

 

Le Roi du Bal transversalité des arts littérature danse théâtre photographie portrait danseur travelo maestro tango

 

Je me suis remise en route pour faire le tour de la question, dans les clichés et sur les idées reçues, afin de chercher la clef qui déverrouille la porte placée entre l'homme et la femme, je l'ai cherchée, sans la trouver.

Si les projections mentales ne sont pas admises dans une séance de tantrisme, les rêveries et les espérances d'un homme qui s'habille comme une femme sont-elles les bienvenues dans une milonga non-binaire? J'ai repris ma route afin de chercher le maître que mon coeur pourra aimer.

Avignon, vendredi 8 septembre 2017

Maria de Buenos Aires: Yo soy Maria, album Paris Days Berlin Nights, Uta Lemper, actrice et chanteuse allemande, sous la direction de Stefan Malzew:

épisode n°3 ~ dans les rues et sur les places publiques

Ode à la reine du bal,

projections mentales sur un couple tantrique qui a oublié le tango derrière lui

¿Por qué me miras así, si no me sacas a bailar? Dios, ¿no puedes ver que soy una reina del tango?

 

Je me suis mise toute nue.

Odyssée astrale sur l'écran pourpre de mes paupières. Âme indigo, violine et terre de sienne, plume romantique d'une odalisque, mon écriture est une persienne: quand Phébus frappe à ma fenêtre, je m'empresse de plonger mon alcôve dans un soleil feutré, façon David Hamilton. Quand mon amant cogne à ma porte, froisse ma robe, frappe mes fesses, avide métronome, sous lequel je ne suis plus qu'une clef de sol, je murmure tout bas pour que les murs n'entendent pas, je suffoque et cela encourage mon maître qui me dit que je vais devenir pédé comme un phoque, qui me dit encore que le tango n'est pas fait pour moi.

Audacieuse et obstinée créature, ni homme ni femme, je me suis mise toute nue pour faire le tour de mon homme. Devant l'objectif, je me prélasse. Reine déballée en plein chantier. Phébus est tombé à l'horizon. Je cherche un crépuscule auquel me raccrocher, ne trouve que le rideau; demain est un autre jour, mon Jules me coince encore, nouvelle balade nuptiale pour une poupée qui se rêve émasculée; demain sera comme aujourd'hui, une obacon éreintée.

J'ai tout mon temps tandis que les ressorts grincent. Abstinente et odieuse chair qui restera molle jusqu'à la fin des temps, voilà ce que j'offre à mon bel ami, à mon diable d'homme, et les cuisses opalines, et le corps béant, je lui donne mes derniers espoirs, mon ode au temps qu'il fait, piercings foreskin, tuck, anneaux et gaff, et le bas-ventre glabre, et le satin dénoué, mon ode entre les lèvres fardées aux couleurs du tango retentit d'une manière aiguë, étouffée et langoureuse.

 

Soubrette gothique cherche maître gay Vaucluse. Travesti sissy tuck/gaff Projet Piercing Prépuce. Complicité cple h

 

"J'aimerais t'apprendre à danser le tango.

- Tes activités de bonne femme, je te les laisse. J'ai d'autres chats à fouetter.

- Tu ne veux pas danser avec moi?

- Ecoute ma princesse, estime-toi heureuse que je te laisse danser, je sais que ça te fait du bien quand vous vous enlacez entre filles. C'est très affectueux tout ça, mais non merci, c'est pas pour moi! mais toi, je sais que tu es très affectueuse, c'est quelque chose que je ne peux pas te donner, prends tout ce qu'il te faut sur vos vieux tangos qui grésillent, tu me reviens chaque fois tendre et câline, il y a toute cette docilité dans tes yeux bleus, et ça, j'aime bien.

- Il y a des hommes qui m'invitent parfois, tu sais...

- De toute façon, ils sont tous hétéros, non? Tu veux me rendre jaloux?

- Pas du tout, mon amour. Juste pour te dire qu'on ne danse pas qu'entre femmes dans nos milongas. En vérité, je suis quasiment la seule à danser entre filles. Forcément, tu comprends?

- C'est bien, continue à danser. Mais ne m'emmerde plus avec ton tango. Je n'ai jamais dansé, c'est pas toi qui vas me...

- T'es allé en dancing, t'as bien dansé des slows ou du zouk avec des copines!

- Oui, ça c'est quand j'étais jeune, elles se frottaient à moi en pensant que j'allais me mettre à aimer les femmes, mais les boîtes de nuit, ça n'a jamais été ma tasse de thé. Puis fais pas chier. La danse, c'est pour les gonzesses. Moi je te fais danser autrement, sur un pied par exemple, et au moins, ça t'envoie en l'air. Et ça c'est le tango que j'aime.

- Je comprends maintenant pourquoi ils disent tous que le tango c'est l'expression verticale d'un désir horizontal...

- Assis-toi sur mon expression verticale, que je te fasse voyager à l'horizontal, ma princesse du tango! Mais avant, ça te dérange pas qu'on vire ta musique d'un autre siècle, et qu'on mette Queen? Comme ça, tu couines au diapason!

- Sur Love of my life, oh oui, fais-moi l'amour, mon king of the night!"

 

Mirada milonga maestra bailarina de tango argentino técnica para la mujer adorno transgénero al sur de Francia queer

 

"Sólo un silencio profundo y grave lloraba en mi corazón."

Grave et profond, un silence seulement pleurait en mon coeur...

Virgilio San Clemente, extrait des paroles du tango El adiós, 1937 (Edgardo Donato, Horacio Lagos)

 

¿No ven quién soy yo? Chica infiel de tango argentino, siempre feliz. Yo soy una mirada maestra al sur de Francia

 

¿No ven quién soy yo? Cuando escucho uno tango, soy siempre feliz. Cuando escucho Por una cabeza de Carlos Gardel, El adiós de Edgardo Donato, Milonga criolla de Francisco Canaro, Ave Maria de Astor Piazzolla, Que nadie sepa mi sufrir de Alberto Castillo, me siento enamorada.

 

¿Cómo enamorar a un hombre? Mirada de un homosexual que baila el tango al sur de Francia. Maestro bailarín francés

 

¿No ven quién soy yo? Yo soy Violetta Federica Pluma, una maestra de tango argentino. Yo soy una bailarina francesa, un homosexual, un transgénero que baila el tango al sur de Francia. Mi técnica para la mujer es muy bella. Mis movimientos de baile son elegantes. Con mis tacones altos, tengo del talento.

 

Un hombre que baila el tango al sur de Francia no es un chico ordinario. Adorno y mirada de una mujer transgénero

 

Mi mirada es sólo para ti. Amor de mis amores.

¿Me sacas a bailar? Yo soy cómoda en mis tacones de aguja, mi corset victoriano y apretado, y mi cinta para pezones. Pero te advierto. Sabes que nunca me verás sin mis adornos.

Yo soy una reina del tango. Una mariposa en la noche.

 

¿Quién soy yo? Soy una reina del tango argentino bailarina maestra francesa fotografía mariposa noche pasión fatal

 

J'étais une fantasmeuse avant lui. Maintenant que je suis mariée, mes projections mentales se sont évanouies, qu'importe la diatribe des incubes qui me venaient du XIXe siècle, je suis l'épouse d'un seul homme, sa succube; mes rêves du prince charmant, d'un maestro qui aurait fait de moi la reine du bal, la plus belle des danseuses des milongas de France, de Mytilène et de Gomorrhe, mes rêves les plus glamour, ces rêves aussi, j'ai fini par les abandonner.

 

"Mieux vaut une loi mauvaise que l'absence de loi; car cette absence est la plus mauvaise des lois."

Citation de Lanza del Vasto, Pour éviter la fin du monde

 

J'ai troqué mes projections astrales contre un mariage gay. J'ai extorqué à mon bas-ventre les ressources tantriques,  détourné les flux de mes voies génitales, pour ne plus obéir aux attentes de la jouissance masculine, j'ai laissé les spasmes voyager dans mon corps, au gré des secousses de mon mari, renonçant à mon propre plaisir, découvrant d'autres espaces orgastiques ailleurs que dans la zone du pubis, m'engageant ainsi sur le chemin de la chasteté homosexuelle. Prépuce stretché jusqu'au cadenas, eunuque, sans la barbarie des siècles anciens, celle de l'émasculation.

M'identifier à l'homme m'a rendue malheureuse, quel que soit le modèle masculin auquel j'ai essayé vainement de m'identifier; mon coeur cette année s'épanouit telle une rose qui éclot à travers le processus de mon identification à la femme. Mes constructions mentales au féminin s'effondrent en permanence; quel est mon ressenti, lorsque je m'habille, me parfume, me maquille comme une femme, lorsque je danse sur des talons hauts? Comment expliquer que j'avais toujours l'impression, alors que je m'évertuais à faire l'homme, que j'étais vu-e dans l'espace social comme une proie, comme si chaque homme que je croisais était un prédateur?

Aujourd'hui, je suis peut-être envisagée comme une fille à draguer, cela ne me pose plus problème, hormis le fait que je préfèrerais être vue comme une vraie femme au lieu d'être dévisagée comme un travesti. Depuis que mon compagnon m'a épousée, au milieu de nos scènes de ménage, j'explore le couple tantrique; mon mari me suivra-t'il?

Mon roi, l'homme qui gouverne mon coeur de femme transgenre, aime mon corps au masculin, intégralement épilé, ma silhouette fluette de mec efféminé, ou de loligay, ma façon hystérique que j'ai de porter le soutien-gorge pour dissimuler une poitrine désespérément plate que lui seul à le privilège d'apprécier, de caresser. Il ne veut pas que je me fasse hormoner. C'est un petit gay passif, docile, mignon et complètement fol, qu'il veut, pas un transsexuel.

Mais sa voix grave, sa façon de poser sur mon corps nu ses yeux enfouis sous d'épais sourcils, ses longs silences qui sont ceux des hommes endurcis, me rendent plus amoureuse chaque jour. Mon époux a la clé. Je n'ai jamais été aussi sentimentale qu'aujourd'hui.

Avignon, samedi 9 septembre 2017

El adios, tango, Edgardo Donato et Horacio Lagos:

épisode n°4 ~ ...afin de chercher celui que mon coeur aime

Soubrette de la reine des danses, servante du tango,

a trouvé les secrets du guidage et de la connexion en se soumettant aux lois du squelette, de ses tendons, muscles et articulations

 

La leçon de tango n°1:

 

"J'ai vu les Païens respecter l'insecte et le serpent, sentant là, comme ailleurs, avec grand frisson, la présence de Dieu. J'ai vu les Païens s'incliner devant un arbre où, de toute évidence, une âme habite. J'ai vu les Païens se garder de tendre les pieds vers la flamme de peur d'offenser le Feu. J'ai vu les Païens honorer leur hôte du seul bol de riz qui fût dans la maison, parce que Dieu lui-même les visitait, habillé en pauvre..."

Citation de Lanza del Vasto, Les Quatre Fléaux

 

La leçon de tango n°2:

 

Ne juges pas une personne sans avoir vécu sa vie, et endossé sa solitude, ses échecs, ses angoisses, ses traversées du désert, ses efforts et ses heures éreintantes de travail, ses doutes, désespoirs et effondrements.

 

La leçon de tango n°3:

 

Dans l'abrazo cerrado, danse comme si tu voulais que les battements de ton coeur fassent partie des instruments qui jouent le tango que tu partages avec ta partenaire, danse comme si ta respiration, et chacune de tes inspirations, et chacun de tes souffles, obéissait à la souplesse de l'articulation des chevilles, des genoux, des hanches et des épaules de la princesse que tu serres pourtant si fort dans tes bras d'homme.

 

La leçon de tango n°4:

 

"Tout ce que fait un Indien est dans un cercle, et c'est parce que le Pouvoir du Monde opère toujours en cercle; tout essaie d'être rond. Tout ce que fait le Pouvoir du Monde est en forme de cercle. Le ciel est rond, et j'ai entendu dire que la terre est ronde comme une balle, et ainsi sont toutes les étoiles. Le vent, dans sa grande puissance, tourbillonne. Les oiseaux font leurs nids en rond, car leur religion est la même que la nôtre. [...] Nos tentes étaient rondes comme les nids des oiseaux, et elles étaient toujours disposées en cercle."

Parole de Héhaka Sapa, Elan Noir parle

 

La leçon de tango n°5:

 

Si tu as mal au dos, danse avec les pieds, si tu as mal aux orteils, danse avec tes neurones-miroirs, si tu as la migraine, danse avec le coeur, si enfin tu as mal au coeur, danse avec ta/ton partenaire.

 

La leçon de tango n°6:

 

"Avoir un but est une maladie de l'esprit. Vous n'avez pas besoin d'avoir un but si, ici et maintenant, vous vous concentrez sur ce que vous faites. Ouvrez les mains, et vous recevrez tout, même les biens matériels."

Sagesse de Taïsen Deshimaru, Questions à un maître zen

 

La leçon de tango n°7:

 

Pendant tes premières années d'apprentissage du tango argentin, danse comme si tu n'avais qu'une seule jambe. Ainsi tu seras un débutant avec une excellente base. Au niveau intermédiaire, pendant les années suivantes, tu devras danser comme si tu avais quatre jambes. Une fois que tu seras plus avancé, après une dizaine d'années, le danseur devra faire comme s'il n'existait pas, seule ta danseuse sera présente à l'esprit et dans ton coeur.

Pour accéder à la maîtrise du tango rioplatense, il te faudra encore franchir une nouvelle étape, la plus difficile: dans ton abrazo, qu'il soit ouvert ou fermé, avec ta partenaire, tu danseras tout seul, comme si cette dernière était absente, elle sera là, bien sûr, mais tu seras seul sur la piste, seul face à toi-même. Il te faudra encore patienter quelques années, avant de réussir à danser comme si tu te trouvais à la place de ta danseuse. Après cela, et seulement après cela, le tango t'appartiendra: il n'aura plus aucun secret pour toi.

Mais il sera nécessaire, afin de te sentir libre dans ton abrazo, de danser encore, pendant quelques années, comme si tu n'avais pas de jambes. Sans cette dernière étape, ton apprentissage n'aura été que vain, il te faudra recommencer comme un débutant.

 

La leçon de tango n°8:

 

"Si tu pouvais voir où je suis

Dans la Toute Sainte Présence

Tu me verras seul, et nul autre.

Mais la Vérité d'un voile m'a vêtu,

Et tes regards ne peuvent pas m'atteindre.

Tu me vois, sans me voir, d'un regard négligent.

Aiguise l'oeil de ta foi et regarde

Par un acte de pure vision.

Si ta foi devient certitude,

Il se peut que tu me découvres."

Extrait d'un poème mystique de Sheik Ahmad Al-Alawî, Dîwân

 

La leçon de tango n°9:

 

Le squelette humain a inventé une danse en couple, qui nous vient des rives du Rio de la Plata. Ton squelette d'homme ou de femme sait danser le tango rioplatense.

Pour apprendre à danser, il te suffit de faire confiance aux articulations de ton bassin, à tes genoux, tes chevilles, aux ligaments, muscles et tendons, qui t'offre le tango sur un plateau d'argent.

Chercheur d'or, où cours-tu ainsi? Pourquoi aller à l'autre bout du monde, ton squelette sera-t'il différent lorsque tu seras revenu de Buenos Aires ou de Montevideo? Comment apprendre à marcher sur un tango de l'âge d'or juste avec le coeur, pecho contre pecho, pourquoi dis-tu que le tango argentin se guide avec le coeur, ne se danse qu'avec la poitrine? Comment peux-tu être capable de vivre juste avec une cage thoracique suspendue dans les airs? Que fais-tu de ton métatarse? Pourquoi refuses-tu d'inviter tes rotules à rentrer dans le couple, que ce dernier soit tantrique, érotique, amical ou conjugal, comment peux-tu essayer de te mouvoir comme si dans toute l'histoire du tango il n'existait que des bustes, el corazón y la mirada? Pourquoi as-tu oublié ta pierna en cours de route? Le col du fémur est-il une zone si méprisable à tes yeux de milonguero pour le ghoster à ce point?

As-tu compté le nombre de vertèbres qui constituent ta colonne vertébrale, ton Arbre de Vie?

 

La leçon de tango n°10

 

"Je vise à me maintenir dans la contemplation vivante de la nature et des images psychiques. je ne veux être débarrassé ni des hommes, ni de la nature, car tout cela représente à mes yeux une merveille indescriptible."

Carl Gustav Jung, extrait de Ma vie

 

La leçon de tango n°11:

 

La mirada n'est qu'une règle parmi tant d'autres que l'on t'impose dans les milongas, que des gens veulent faire valoir car ils cherchent encore le tango là où il ne peut se trouver. L'invitation par le regard est un leurre, prends garde de ne pas tomber dans les pièges du malin qui veut te ramener dans le troupeau.

Regarde comme la vierge dont le coeur est ému. Considère que l'essentiel se place là où les danseurs ne l'attendent pas, inviter est une chose, être invité(e), une toute autre chose; si tu perçois dans les yeux de l'être qui s'en va l'essence du tango, si ton regard s'émerveille en abandonnant au dernier moment la danseuse qui était au-dessus de tout, si enfin, la mirada devient cet outils pertinent qui faire circuler le tantrisme jusqu'à la chasse d'eau que tu tires, jusqu'au frein à main que tu desserres, tu comprendras que la mirada n'a jamais existé, que l'on n'invite pas avec des yeux posés dans le vide, ni par un regard oblique, ni sous couvert d'une franchise visuelle, et que la seule fenêtre vers le monde extérieur ne se trouve point dans la différence entre avoir des paupières fermées et des yeux grand ouverts, mais qu'elle ne peut être ouverte ou fermée que si ton coeur s'aligne sous ton cerveau et sur ton bas-ventre: l'invitation par le regard dans le bal n'a jamais été ce que la mirada a pu te faire entendre, toucher, goûter, voir et sentir.

Un mot vomit par des lèvres qui veulent dévorer ta liberté de danseur, n'est pas une invitation: faut savoir danser déjà avant de poser le moindre regard sur une illusion que l'on t'impose comme une réalité: la mirada n'est qu'une règle de plus pour bannir les honnêtes et petites gens...

Vois qu'il n'y a pas de chemin. La mirada n'est pas; la clairière, oui.

 

Avignon, jeudi 14 septembre 2017

Jeux interdits, Piano-Bar:

épisode n°5 ~ je l'ai cherché sans le trouver

Solitude et soliloque d'une princesse du bal

maestra sans maestro

 

Esseulée et chaste, princesse ghostée des milongas françaises cherche le prince charmant. Le tango? C'est si facile à danser qu'il n'y a rien à faire, juste être pénétrée par la musique. Nous parlons bien de tango argentin, n'est-ce pas?


Je suis un maestro sans maestra, une maestra sans maestro.


Je ne suis pas la reine du bal, je laisse cela au théâtre et au cinéma. Les décors en carton se dressent, la danse de couple s'érige loin du tantrisme, quelques fioritures, trois petites tours et puis s'en vont, ainsi font font font les mensonges du bal, porte le masque, enfile une armure, et défile au pas militaire. Non merci. Petit bout de femme cherche l'homme de sa vie. Je suis une orpheline du tango rioplatense. Une valseuse quadragénaire, molle et ballante, au squelette fier, à la silhouette toute entière vouée à la déesse Bedhraj Mata ainsi qu'à l'égrégore de la Reine des danses.

 

Princesse travelo 1m60 servante maîtresse du balai cherche son mari bi gay rencontre amicale amoureuse cple 84

 

Je ne sais pas quelle étrange force me tire encore parfois vers une milonga. Petit gay efféminé, maigrichon, cherche son bel avignonnais de la cinquantaine. Les secrets du guidage et de la connexion ont été déposés dans mes entrailles. Il n'y a aucune fierté à avoir. Le tango c'est simple.

C'est normal.

Il suffit de se laisser pénétrer par la musique. D'écouter son coeur. Pas de cinéma, pas de théorie, pas de mirada qu'on t'impose à coup de matraque, pas de chichi, ni d'abrazo comme-ci ni d'abrazo comme-ça, pas de milonga traditionnelle, ni de néo-tango, pas de queer, ni de totally, ou bien alors tout cela à la fois, avec de l'encuentro à la violette, du marathon de Paris à New York, en passant par Istanbul, saupoudré d'abrazo milonguero, et moi, moi qui suis restée plus royaliste que le roi, leader follower female dancer,  la travestie tanguera, l'exilée exagerada de votre planète et de ses paradis-tangos, je reste coi, mais la bouche en cul-de-poule, on multiplie les reines du bal, elles s'accouplent avec de nouveaux suzerains, couple cherche tangente, danseur vassal, coude en l'air, tête guillotinée, se glisse dans le scaphandre d'un style espinozien à la mode, jeune femme réapparait de temps à autre dans une milonga, dès qu'elle apprend qu'il y aurait un argentin de passage et disponible, la reine est morte, vive le dauphin, les sept fous tiennent leur diagonal, et la huitième folle entre le Rhône et le Rio de la Plata, perchée sur ses talons aiguilles, déhanche en faisant les cent pas. Le duc est cocu, le saviez-vous?

 

Balade soirée amicale avec une princesse mature "eunuque" qui cherche relation sérieuse avec maître du sud-est

 

La duchesse prend sa douche avec un gueux, on ne badine pas avec l'amour, mais ce ne sont que des derrières qui s'amusent, tandis que mon petit cul cherche un vauclusien qui n'aime pas les femmes, ouvre ta calebasse pour voir si le chat s'y trouve encore, mais voyons, ne la faisons point attendre, la calèche est au perron, si Son Altesse Royale souhaite bien descendre, cherche donc une pensée plus triste que le tango, et invite au hasard des siècles un sein blanc à sortir de son balcon, abscons le chemin tantrique qui mène à l'instant présent, quelle conne je fais! et caduque la loi du ocho cortado, n'avez-vous pas vu que c'est un O, ni à Cuba, ni à Montevideo, qui fait toute une histoire sans fin, quand la belle esclave prend l'avion à Orly, ils sont plus de deux mille, et je m'envoie en l'air, chevauchée par un sir dont j'ai ciré les bottes tôt ce matin, secouée à cru, parce que nous avons troqué la boîte de capote contre un mariage entre hommes, qui l'eût cru, ma bouche en cul-de-poule une fois de plus, Son Altesse Royale s'est absentée du carrosse pour aller faire pipi derrière un vieux chêne, dans mon altière posture je me fais encore cabosser le giron, un pis-aller au milieu de mes chaînes, un peu de discipline, je vous en prie, apprendre le tango argentin est une partie de plaisir à côté du bal qui vous attend, la milonga, reflet de la société?

 

Petit homo maigre bientôt imberbe du visage travesti épilé passif  la quarantaine cherche h f cple dom dans Vaucluse

 

Son Altesse Royale est remontée en voiture. Le pipi s'est-il bien passé, Votre Majesté? Un mètre soixante pour quarante-deux kilos l'année dernière, peut-être quarante-six pour cette rentrée de septembre toute en beauté, en littérature, et sans rature, une rencontre ésotérique, une poésie en prose, comment explorer une transversalité des arts aux confins  des homosexualités alternatives et des transsexualités contemporaines?

Au pire la travestie ne sera que la raclure d'un master qui manie la corde aussi bien que la psychologie appliquée à une sissy gothique et mignonne, le collier ras-de-cou, le double piercing génital est réussi, la peau cicatrisée, le prépuce cadenassé, et l'entrecuisse tucké, et dire qu'il y aurait entre 40.000 et 50.000 hommes et femmes transgenres en France, vous parlez d'une minorité, Madame? Si les sept fous sont à l'Argentine ce que Zola est à la France, alors la huitième folle est bel et bien une maestra du tango rioplatense, femme éparpillée, trans écartelée, dans la région du sud-est, une danseuse de folie, une vraie tuerie, dont on n'évoquera même plus la virtuosité, qui cherche son maître loin d'un tango de piste, petite nature, maigre pâture, mais le gibier ne cherche pas de prédateurs, le mors ajusté, lui faire faire un tour de cirque, avant que la pouliche ne se fasse saillir, ils sont plus de deux mille et je ne m'en veux qu'à moi-même si hier soir mon tantrique Dom m'a engrossée.

 

Little thin lovely loli gay 43 years old in south-eastern France fetish mistress looks for master. Queen tango dancer

 

Les milongas s'en vont, les milongas s'en viennent, non merci, pas d'alcool pour moi, ni drogue, ni poppers, je répugne aux choses inutiles et préjudiciables à la tendresse masculine, pas de tourments artificiels, ni alcool fort, ni drogue douce, seulement la cravache, ma pudibonderie d'eunuque avignonnais se conjugue au raffinement d'un conjoint dominant, mes cuisses de grenouille pour un plan subaquatique, rencontre à dominante sérieuse entre la Sorgue et la Durance, que l'annonce de notre mariage soit gaie au possible, sur un lit de cailloux blancs, Monsieur! voilà une créature loliconesque et affectueuse, meeting with a queen of tango in south-eastern France! quand je bois ses mots, petite et jolie rose égayée s'enivre aisément, loin des berges du Rhône, ne serait-ce point ici, qui espère beaucoup du futur proche, la relation éthérée entre un homme-fleur et un mâle viril, dont l'effervescence inscrira ses pointillés, traits d'union et astérisques, au sein d'un mariage homosexuel apaisant, tant pis si mon nom de jeune fille restera au masculin, ô ma fierté! Joli transgenre de la quarantaine cherche un Jules, son ami et son maître, mon maître et mon ami. Madame Violette [nom de mon époux], écrivaine française et danseuse travestie aura cherché échange tendre et vasodilatateur, dopage à l'ocytocine, dansera-t'il le tango, mon beau monarque?

Les milongas s'en vont, les milongas s'en viennent, et entre deux bals, solitude et soliloque d'une princesse encore malheureuse, peu importent les rencontres milongueras coincées entre les parenthèses du week end, il y a toute une monarchie obaconique et concentrée dans mon tango yoplatense, ne crache pas dedans!

 

Fetish princesse sissy goth-T-girl gynarchiste cherche gynécée training alter-life-style maître-sse. Cple bi-tantrique

 

Héraldique: une gueule de bois surmontée d'un ossement de perdrix, deux ailes violettes, et mon dragon chéri qui agite une énorme queue safran, en-dessous, un drôle d'oiseau, beau cul rougi et emblématique d'une croisade sur matelas à ressorts, entre deux pattes d'ours, donjon doré, discipline et chasteté d'un ordre dont l'armoirie témoigne d'un après-midi pluvieux, et moi, moi qui me prends encore pour la reine du bal, il s'en est fallu de peu pour que Sappho me fasse un petit pussy-poussa, et que le marquis de Sade m'embroche de sa plume, car triomphe, meurtre et monstre ne riment avec rien, lorsque les midinettes ont des rêves de princesses, avec ses quatorze, quinze gros centimètres, mon souverain fait rimer mes larmes avec mon rimel, tandis qu'en levrette, prépuce stretché et tuck sous cadenas, la coulobre tente de noyer ses cris dans une fontaine de jouvence, ne serai-je donc jamais la poupée des songes d'un dominateur soft et scrupuleux? Fontaine, je ne boirai jamais de ton eau...

 

Poupée sissy soubrette 1m60 45kg taille 34/xs pointure femme 37 cherche fetish training mariage alter-cple maître(se)

 

Mon maître ne le regrette point, poupée, je le suis à ses yeux et dans son coeur, quand il m'impose le tantrisme au bout d'une laisse, à défaut de mieux, mon émasculée conception est déjà ça, et l'option pinky girly gothic en plus, parce qu'on ne peut pas faire rimer une pauvre soubrette avec une idée si simple, ni un eunuque ligoté par un goinfre de mari avec la larve qui a oublié d'astiquer le cuir de ses chaussures tôt ce matin,  ne reste plus qu'à faire rimer le mot belge, dernier mot de ma liste en ce lieu mystique, s'en vouloir vous faire faux bond, Sir, nous avons délaissé le tantrisme aux oubliettes, et dans ce donjon de fortune, et au fond d'un cachot qu'il a construit de ses propres mains, je médite, créature nue, les menottes aux poignets, le fer aux chevilles, le collier en acier, sur mon émasculation accessoirisée donc provisoire, faute de mieux, on ne se jette pas tête bêche dans une hormonothérapie féminisante pour se faire ôter les parties au scalpel, sans réflexion approfondie, ni une certaine maturité, quand bien même il me deviendrait insupportable de ressembler davantage à un travelo qu'à un petit bout de femme d'1,60 mètre pour une bonne quarantaine de kilos, ladyboy in the City of the popes looks for master, pour grimper au rideau.

Si au moins maturité pouvait déjà survenir à mes glandes mammaires, échange gynarchie contre gynécomastie, devenir la belle esclave transsexuelle qui apprend la manucure, la pédicure, le makeup, l'esthétique, les soins et beauté du corps et du visage, la cuisine végétarienne, la couture, le tricot, la broderie, l'espagnol et l'anglais, le massage suédois et thaïlandais, aphrodisiaque et ayurvédique, le solfège, le chant et le piano, les règles de la versification, l'art de composer un poème, ô féminine existence, prier la déesse Bedhraj Mata, lui demander qu'elle me donne la forme gynoïde d'une padmini, ô mon gynécée, apprendre par coeur l'histoire des mouvements féministes depuis la Révolution française, Son Altesse Sérénissime est annoncée, jouez musiciens! qu'un noble couple ouvre le bal, et que le festin commence, une marquise est invitée par un baron milonguero, valse argentine, caviar et champagne, et moi, moi qui suis pas plus fière que moi, l'avignonnaise tanguera, je danse devant mon mur, avec mon mur, contre mon mur, parce que je suis une orpheline du tango rioplatense, un maestro français sans maestra, une maestra avignonnaise sans maestro, une princesse du bal qui cherche à se raccrocher au rideau.

 

Ladyboy gothique cherche master théâtre Marquis de Sade jeux histoire d'Ô mode de vie alternatif sissy travestie

 

Le clou du spectacle? Je l'ai tordu pas plus tard que l'instant d'avant qui suit la vingt-cinquième heure. Rideau bleu, rideau rouge, rides au coin des yeux et couleur tango à mes lèvres.

¿No ven quién soy yo? Cuando escucho cuatro tangos, tres valses y tres milongas, soy siempre feliz. Mi técnica de tango para la mujer es muy bella. Yo soy una bailarina de tango argentino. Sabéis que nunca me veréis sin mis adornos.  Soy una maestra francesa. Mis movimientos de baile son elegantes. Con mis tacones altos, tengo del talento. ¿No ven quién soy yo? Sobre las piedras blancas que lame el río, cuando escucho La Retirada de Juan Carlos Cáceres, Alfonsina y el mar de Ariel Ramírez y Mercedes Sosa,  El violín de Becho de Alfredo Zitarrosa, La melodía de nuestro adiós de Rafael Canaro (cantando en francés),  me siento enamorada. ¿Quién soy yo? Soy una mujer transgénero que baila el tango al sur de Francia. Yo soy Violetta...

Maestra vauclusienne sans maestro. Maestro égayé sans maestra. Je vous abandonne là, sur... "tendre et discrète comme un aveu, qui nous trouble toujours un peu, la mélodie de notre adieu." Pensez à fermer le rideau en partant.

Avignon, dimanche 10 septembre 2017

Merceditas, par Ariel Ramirez, album La Historia

épisode n°6 ~ J'ai rencontré les gardes qui patrouillent autour de la ville

Sans mirada, sans encuentro, sans amour et sans marathon...

Juste le tango rioplatense,

sa misère, ses affres, sa milonga et son couple loin des mastersclasses du tantrisme

Violette, princesse chaste et exilée

 

Invite qui pourra et rencontre sans lendemain, un peu d'amour dans le lit conjugal, le prologue et beaucoup d'endurance. Le tango, juste le tango, battements du coeur, des rives du Rio de la Plata aux eaux du Rhône, dépouillé de ses emballages, étiquettes, menus à la carte. Sur la piste, le tango ne peut être que tantrique. Ne me donne pas de cours et fais-moi danser.

Même dans vos milongas je me sens seule, pourtant affectueuse que je suis j'y trouve encore un peu d'abrazo afectuoso, comment vivre ma sensibilité de femme avec cette maudite testostérone qui repousse les danseurs? Guider, toujours guider, et quand serai-je donc guidée à mon tour? Princesse ghostée du bal.

 

Mistress Violette goth-T-girl looks for master, meeting with french-language author tango pinky dancer south of France

 

Un talent de maîtresse, le rythme dans la peau, la féminité dans la cuisse maigre et nerveuse, toute cette aisance naturelle de mon tango... à quoi me sert-il de me trouver sur le chemin des danseurs et danseuses virtuoses quand je me sens exilée de plus en plus chaque jour?

Abstinente princesse du bal? Ce n'est pas un roman, c'est la littérature la plus épouvantable et affreuse de mon univers de travelo, sublimes heures quand ma plume danse, il y a des prix à payer, des sacrifices qu'on ignore, des lauréates oubliées. Avec ou sans cosmétique, le poil rasé ou pas, mes facultés exceptionnelles de maestra tanguera n'ont pas été achetées.

Aux chiottes la rentrée littéraire, je suis le tango, et ça c'est ma plus émouvante, désespérante, profonde et humaine écriture. Belle Violette, même si vous ne voyez pas que je suis assise sur cette chaise, belle plume française et une maîtresse de septembre sur un dancefloor de désolation, parce que je danse comme j'écris, parce que j'écris ce que je danse, la beauté et la sensibilité comme étendard. Maîtresse ghostée.

Abstinente princesse du bal, mais la chasteté n'est rien quand on a cherché le tantrisme dans les bras d'un maître qui ne sait même pas danser. Maestra sans maestro. Travestie maso cherchait sadiste, transsexuelle sans hormones ni silicone a trouvé des accommodations et emprunté des voies transversales. Le tantrisme, est-ce faire l'amour dans l'instant présent?

 

French-language author, french nationality prolific writer, transgender woman literature, meeting with Lady Violette

 

Female dancer cherche master pour  training. Le tantrisme, deux corps, nus, allongés l'un à côté de l'autre, sans désir de faire quoi que ce soit? Sans volonté d'aller à la jouissance, sans forcer l'union charnelle? Je m'identifie au corps d'une padmini, je me souviens lorsque mes mains huilées ont commencé à masser les larges épaules d'un homme étendu nu sur ma table de massage, j'ai su ainsi, bien avant ma transition mtF sans hormones, que mon corps se trouvait dans l'âme d'une femme, comment expliquer une vie transversale loin du tantrisme et pourtant sans l'intention de faire la femelle? Mistress Violetta Federica, little thin follower transvestite transgender gay dancer looks for a man who dances the Argentine tango in the south of France, el hombre que baila, un maestro de tango argentino, por favor. Meeting with a french-language author blogger. Privée de mes projections mentales, est-ce que je vais tomber dans le tantrisme gay?

Avignon, lundi 11 septembre 2017

Tango Mi dolor, Los Solistas, Homenaje a Juan d'Arienzo, Vol.2

épisode n°7 ~ N'auriez-vous pas vu celui que mon coeur aime? RUSH

Mon coeur de princesse obacon balance entre un maestro du tango rioplatense et un maître qui m'emprisonne dans une cage dorée

Les ballottements d'une femme transgenre asexuelle et neuro-atypique

 

Entre la rive gauche et la rive droite du Rhône, quand le mistral commence à sévir dans l'arrière-pays provençal, que les nuits se rallongent sensiblement, tandis que la rentrée littéraire et artistique en France est passée une fois de plus à côté de la virtuosité d'une danseuse remarquable et lolipopesque ainsi que du talent d'une auteure française, prolifique et obaconique, la princesse lithromantique du tango rioplatense, qui remonte pieds nus le lit de la Durance, dont le coeur oscille sans cesse d'une homosexualité transversale sous fort courant continu à une transsexualité alternative, romancée et dansée, que les affres issues d'une dysphorie génitale, d'une aboulie sévère et d'une agoraphobie imprévisible, ont tendance à éloigner de plus en plus des événements et festivals de tango argentin de la région, rencontre une fois de plus les vicissitudes de la solitude.

 

Belle plume écrivain français Violette femme de lettres texte de qualité nouveauté septembre-octobre rentrée littéraire

 

Je rêve d'un mariage gay, d'une rencontre banale dans le Vaucluse, un tantinet sérieuse, avec un homme qui ne m'aime pas seulement mon petit cul de princesse docile, mais également pour ma personnalité, ma fragilité, ma façon de porter et d'habiter mes tenues féminines, pour mon écriture et tout ce qu'elle contient, pour ma silhouette gracile, mes qualités de maîtresse, mes failles de soubrette, pour cette argile molle et prête à être façonnée, cette vocation de me prêter au jeu d'une discipline conjugale, dans la joie, la compréhension mutuelle, le partage d'un même regard, l'enrichissement de nos divergences.

Je me vois, le soir quand je m'endors, entre les mains d'un époux, prisonnière en sa demeure, victime consentante de ses désirs, reine de ses fantasmes, servante tendrement soumise à la chasteté et à de la discipline, demandant l'autorisation à mon Jules d'aller danser toute seule les soirs où mon coeur étouffera dans ma nouvelle cage dorée.

Il sera mon maître, qui m'éloignera du tango rioplatense? Violette, ne préfères-tu pas rester attachée aux bals, te trouver un maestro, tant pis si tes nuits continueront à être sans saveur, tu vivras tes amours platoniques d'homosexuel efféminé, de travestie fluette et de lesbienne moitié fem moitié butch, sur la baldosa, mettras en scène tes émotions et sentiments, seras affectueuse dans l'abrazo cerrado.

 

Princesse neuro-atypique 43ans reine trans bon chic beau genre loli-gay du Vaucluse prison cage dorée cple tantrique

 

Devenir une maîtresse travestie et talentueuse du tango, un maestro au féminin, c'est un peu comme une punition: le chemin vers l'excellence me conduit à une forme d'exclusion. La reine du bal sera ghostée au fur et à mesure que ses talents s'affirmeront, il n'y a point de génie sans exil, ni de progrès techniques fulgurants sans sacrifice: le training solo et le silence sont-ils mes seuls alliés?

Mon coeur de travesti asexuel balance entre du shopping sur la terre féminine et une complicité entre hommes, ballotte encore entre la liberté que procure l'abrazo sur les pistes de danse, et la prison dorée que me propose mon futur mari que je n'ai toujours pas rencontré.

Balancement de mon âme aussi tel que peut le transpirer mon journal de femme: comment savoir si je suis simplement un homosexuel efféminé à qui une relation sentimentale avec un homme viril et gentil ferait du bien, ou un travesti 100% transsexuel dans sa tête qui aspire à basculer totalement, irréversiblement, dans le camp des femmes?

 

Femme transgenre avignonnaise ma transition mtF test vie réelle comment avoir un passing sans THS? Isolement affres

 

Suis-je une candidate aux oestrogènes? A vrai dire, depuis l'été 2015, période où j'ai découvert sur le net l'hormonothérapie, la transition mtF, la dysphorie de genre, ce en quoi consiste une opération de réassignation/reconstruction génitale avec néo-clito et vaginoplastie, je pense presque tous les jours au THS. Un peu moins à la chirurgie esthétique et aux implants mammaires.

 

Princesse transgenre neuro-atypique transition mtF test de vie réelle sans hormones passing témoignage Avignon

 

Comment avoir un passing correct sans hormones féminisantes? Pourrai-je continuer à vivre une vie sociale et affective équilibrée dans le "travestissement", parce que j'ai beau me dire qu'avant, je me travestissais en homme, et qu'aujourd'hui mes vêtements féminins correspondent à mon genre, à mon âme de femme, il y a toujours des regards dans la rue qui se posent sur le "travesti", regards interrogatifs, et des commerçants, certaines vendeuses, qui me disent "Bonjour Monsieur, au revoir Monsieur", ce qui ne facilite pas mon intégration au féminin.

Bien sûr, quand je pète la forme, que j'ai confiance en moi, je m'affirme telle que je suis, j'assume, mais d'autres jours sont moins faciles, moins gais.

 

Petit travesti fluet la quarantaine rêve du prince charmant cherche son mari couple fidélité arrière-pays provençal

 

Mon ouverture d'esprit fait que je me sens en vérité très éloignée de toutes ces étiquettes: travestie, transsexuelle, transgenre, féministe, gay, etc... Si je connais une amie un peu obèse, est-ce que je vais la qualifier de "grosse" en longueur de temps? Notre société est une broyeuse d'âmes: elle ne te laisse pas souvent, ni trop longtemps, en dehors d'une norme établie, restrictive, exclusive, sans te mettre dans la case des rebuts, des monstres, des minorités inutiles et privées donc de crédibilité: toutes les pommes dans le rayon fruits & légumes doivent avoir le même calibre, la même couleur, la même forme, sinon... on jette.

L'unique étiquette qui me correspond est le prénom féminin que j'ai choisi: Violette. Et loin de toutes ces dénominations qui nous enferment dans une boîte, ce qui m'importe, ce sont mes actes, ce que je fais quotidiennement, m'habiller, me maquiller comme une femme, danser devant mon mur ou dans une milonga, écrire, mettre en page un nouvel article de mon blog, préparer des repas bio, coudre un peu.

Les étiquettes, je les aime bien dans la littérature, aux côtés des clichés, là elles deviennent intéressantes pour mettre en scène des personnages, des formes et des couleurs astrales, créer des contrastes, des oppositions, nourrir l'intrigue. Sinon dans mon quotidien d'homme-fleur, de ladyboy, de personne bispirituelle, qu'est-ce que ça peut me foutre d'être considérée comme une femme trans, un homosexuel, ou un travelo? Je ne peux que constater avec désarroi la solitude de la jolie princesse transidentitaire, neuro-atypique et aboulique, de l'être lithromantique et asexuel.

 

Portrait autobiographique danseur écrivain talentueux témoignage transgenre en France petit prince maestro de tango

 

Comment accepter ce no man's land, le désert sentimental, les angoisses de l'isolement social, l'absence des caresses d'une main masculine, ou de l'affection bon enfant d'une copine avec qui j'aimerais tant faire du lèche-vitrine, des balades, boire un café en ville, manger à la cafèt, échanger des trucs de filles, des astuces makeup, beauté et séduction... même pour rire.

 

Trucs astuces shopping réunion entre femmes activités féminines makeup couture cuisine bio transgenre Avignon

 

L'aboulie est un manque général de volonté, qui engendre une perte de confiance à terme, par conséquent, finit par devenir un manque d'intérêt aussi bien pour les contingences du quotidien que pour les tâches redondantes, ordinaires et triviales. L'abolie rend difficile une vie sociale et professionnelle: l'action devient facilement éprouvante, on procrastine, on a l'impression de se noyer rapidement dans un verre d'eau. C'est d'autant plus douloureux que l'on se sent impuissant et conscient devant cette incapacité évidente. Oui, c'est un handicap. Un trouble mental?

On est submergé par des pensées et des émotions vives, qu'on n'explique pas, qui s'opposent directement à l'action que l'on avait décidé d'entreprendre. On se sent dépossédé de ses actes: on éprouve alors de la culpabilité, sans compter que la société voit d'un mauvais oeil l'expression de toute féminité, de toute passivité, elle a horreur des temps morts, parce qu'ils ne rapportent pas d'argent; la contemplation, le repos (ou lâcher-prise) et le respect du cycle des saisons, font obstacle à notre société hyper-virilisée, atrophiée cérébralement, qui rationalise tous les aspects de notre vie, afin d'y trouver une rentabilité, un profit, d'y mettre un prix, et pour laquelle l'écoute, l'accueil, la réflexion, ne sont plus à l'ordre du jour.

L'aboulie, c'est mettre un temps fou pour se réveiller, émerger, et se mettre en mouvement, être du coup en retard pour des rendez-vous, tout devient pénible. La procrastination n'est pas une paresse, mais un défaut de volonté, elle brise le goût de l'effort, demande une énergie nerveuse et morale considérable pour une seule action que l'on doit faire malgré tout, qu'on fera à la dernière minute, on se sent déprimé, on culpabilise, et l'on lutte psychiquement contre cette impuissance à agir, cela nous conduit à de la fatigue récurrente, voire à l'épuisement. Une forme de dépression s'installe: la procrastination, et dans son aspect global et plus profond, l'abolie, finissent par anéantir l'estime que l'on avait pour soi.

 

Dysphorie génitale, de genre, femme trans sans THS, transition mtF abolie procrastination agoraphobie recherche

 

Y a-t'il un lien entre mon abolie (ou procrastination), mon agoraphobie et ma dysphorie génitale et de genre? Depuis que je vis ma féminité au grand jour, les choses s'améliorent sensiblement. Surtout depuis que j'ai changé mon alimentation en me tournant vers des produits issus de l'agriculture biologique. Je mange mieux, et me sent mieux aussi.

Le traitement hormonal de substitution comme thérapie médicale pour la personne transgenre que je suis est-elle la seule solution? Une fatalité? Des femmes dans les milongas et hors milieu du tango, pourtant m'ont accueillie à bras grand ouverts, et les hommes sont plutôt très tolérants, certains m'invitent même à danser, voyons, cela ne me suffit-il point?

Journal d'un bal incessant, jour et nuit, tourment d'une princesse transgenre encombrée par le poids de ses parties génitales, reine quadragénaire qui voudrait grandement s'alléger, recherche de solutions, comment trouver un équilibre, comprendre l'identité de genre... j'avais besoin d'exprimer mes états d'âme, questionnements, doutes et espérances.

 

Le Sacre du Printemps victime choisie mystère de la robe rouge, histoire vraie, scène réelle d'une reine vierge du bal

Ma première fois dans une robe rouge:

j'ai été la victime choisie et consentente dans le Sacre du Printemps

 

Etrange coïncidence dans les Bouches-du-Rhône ou petite prophétie qui a traversé ma vie d'homosexuel neuro-atypique? Incroyable rituel inséré par la divinité Bahuchara Mata dans une soirée banale peu avant que j'aille refaire ma vie dans le Vaucluse? J'ai été la victime choisie dans le Sacre du Printemps, cette soirée remonte à 2011 ou 2012, où pour la première fois de ma vie, je me suis trouvée revêtue en public d'une robe rouge; histoire vraie, il s'agissait d'un spectacle de danse contemporaine; la troupe de danseurs ou de comédiens que nous attendions n'est jamais arrivée; scène irréaliste, il n'y avait aucun gradin, ni fauteuils, ni chaises, quand le public dont je faisais partie, a pénétré dans la salle; ce fut une expérience réelle et troublante, touchante et  assez extraordinaire pour moi, - et un ami du tango pourra en témoigner! - puisque nous jouions des rôles répartis par petits groupes, nous nous déplacions, effectuions des mouvements sur la musique de Stravinsky selon les ordres que nous donnait un casque qu'on nous avait remis à chacun(e) à l'entrée.

Arriva le moment où la voix dans le casque me demanda de ramasser la robe rouge qui était apparue entre deux mouvements. Je l'ai donnée à une personne de sexe féminin qui me l'a enfilée aussitôt par la tête. Elle aussi avait reçu une injonction, bien que nous n'étions soumises évidemment à aucune menace, ni punition! Comme quoi, rien n'arrive par hasard! Ainsi ai-je été la victime choisie, la victime aléatoire, consentante même, dans cet étrange et original Sacre du Printemps qui avait eu lieu à Aix-en-Provence, dans un théâtre et salle de concert du Jas de Bouffan.

 

La victime choisie consentante du Sacre du Printemps version gay danse contemporaine tango défloration princesse

 

Moi qui m'étais déjà travesti(e) en secret, pendant ces moments de souffrance, de tiraillements psychiques, de violence intérieure caractéristique des personnes transgenres qui présentent des troubles de l'identité sexuelle, une dysphorie génitale ou de genre, me voilà confrontée publiquement à une expérience quasi-thérapeutique, vécue fortuitement, demeurant invraisemblable à mes yeux: j'en garde un excellent souvenir. Ce fut un événement libérateur.

Cette année 2017, je ne compte même plus le nombre de fois que j'ai mis l'une de mes trois robes rouges pour aller danser en milonga dans la région provençale!

 

Le Sacre du Printemps The Chosen Victim la robe rouge portée en public histoire vécue expérience réelle de "victime"

 

Danse du sacrifice qui me renvoie à l'année dernière, octobre 2016, où pour la deuxième fois j'ai revêtu une robe rouge en public: c'était une soirée de tango argentin, ma première milonga en robe! Mais cette fois-ci, c'est moi qui avais choisi le vêtement et la couleur, alors que j'en étais au tout début de ma transition mtF sans thérapie hormonale substitutive. J'y ai consacré d'ailleurs un article: La Robe Rouge ~ Confessions d'une danseuse

Etais-je une reine du bal comme les autres? Ou ai-je joué inconsciemment le sacre de l'automne, mis en scène sans m'en rendre compte la mort de l'homme? Une danse sacrificielle, une "émasculation symbolique" en l'honneur de Bedhraj Mata, déesse des Hijras? Mystère! L'égrégore du tango rioplatense a sa mystique qui nous échappe! Si la vie parfois nous joue des mauvais tours, elle nous envoie également des signes qui ne trompent pas, sans doute des signes d'encouragements: cette histoire réelle est encore plus surprenante compte tenu d'une troisième coïncidence qui vient carrément ficeler l'intrigue en reliant le Sacre du Printemps de Pina Bausch au tango argentin; mais... je garde cela en mon coeur.

Avignon, samedi 16 septembre 2017

Le Sacre du Printemps, Igor Stravinsky, Danse du Sacrifice, La Victime Choisie

The Rite of Spring, Sacrificial Dance, The Chosen Victim

******* TANGO ARGENTIN & DANSE CONTEMPORAINE ******* Le Sacre de l'Automne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :