Reines du tango, un bal au château

Publié le par Monsieur le Baron Victor

Le tango argentin est la Reine des danses, inscrite comme patrimoine mondial sur la liste de l'UNESCO. Pas étonnant! Car le tango est un château de velours et de satin, un palace où les talons-aiguilles tricotent des cottes de mailles pour les cavaliers fervents en costume du dimanche, où les reines du bal y trouvent leur club social, et l'abrazo (enlacement/embrace), une forteresse impénétrable au sein de laquelle leurs émotions demeurent privées. C'est toujours dimanche quand je suis dans les bras d'une tanguera!

 

Issue principalement de la habanera et du candombe, c'est une musique sud-américaine qui vient des bas-fonds du Rio de la Plata, une danse née des bordels de Buenos Aires et de Montevideo (prostibulos). Entre ses légendes populaires et son histoire ténébreuse, depuis 1880 paraît-il, cette danse n'a jamais fini de prendre ses lettres de noblesse, nous offrant périodiquement ses reines du tango: la Reina del tango de Carlos Gardel, la Reina de saba de Francisco Canaro, par exemple (écouter ci-dessous, extraits).

 

En salon privé ou dans ses clubs sociaux, de la milonga plein-air à l'encuentro, il y a toujours une Reine pour se déhancher sur la baldosa avec... el Rey del Compas. Sur la scène ou la piste, les reines du tango sont un mystère de toute beauté, c'est pour cela qu'on se fait du tango, une bien étrange thérapie addictive et addiction thérapeutique!

Avignon, le 5 septembre 2015

La Reina del Tango, Carlos Gardel

Reina de Saba, Francisco Canaro - The Roots of Tango


9269018698_e0dd2c92a1.jpg


A Beaucaire se trouve un lieu majestueux pour toutes les danses de salon, club privé qui accueille une milonga dominicale, pour du tango social réservé aux cavaliers et princesses, sous des voûtes en pierre de taille, le bal de château où la noblesse de nos pas se conjugue avec la simplicité altière de nos retrouvailles en famille milonguera.


Cela vous dit? Un petit Beaucaire pour ce dimanche soir, une vie d' château, à 30 minutes d'Avignon?


Pas envie de faire des kilomètres, plutôt manger un bon steak frites sur place, accompagné de Madame la Marquise, le petit verre de vin rouge qui va avec, et mon café allongé (pas sur la marquise, bien sûr) avant d'enfiler mes chaussures de tango argentin.

 


19h à 2h, danser, tanguer, faire valser la châtelaine, dans un lieu féérique, où l'on peut marcher, trotter, terminer son week end en club milonguero, sur un parquet royal...

Marcher avec sa danseuse préférée, une duchesse enchantée, hanté par le souci de lui plaire, mais n'allons pas chercher carosse à minuit, c'est d'une romantique calèche, que nous vient cet étrange bercement de l'abrazo, un réconfort plus royaliste que la reine, une sérénité de Seigneur que toute l'Argentine nous apporte sur un plateau musical.


Telle est la règle  stricte du club, les lions prennent le temps de vivre leur tango, une danse sociale couronnée par les amitiés dansantes dont se félicitent les courtisanes.
 


Un dimanche simple et reposant qui vaut son Louis d'or.


Premier et dernier dimanches du mois, pour cette saison 2013-2014 (milonga reconduite à la rentrée 2014 et 2015) - entrée gratuite, dans le magnifique château de Privat, le Club Privé situé au 1058 route du Mas des Cailloux, 30 300 Beaucaire

 

La vie de château, le même tango

Buena vista social club

Malena, Batacazo Tango - La Reina del Festin

Une Reine sur talons hauts et à la robe de soirée somptueuse vous invite à partager ce billet doux dans votre liste d'e-mails, sur vos réseaux sociaux et par le bouche à oreille! ~~~ Beaux princes et ravissantes princesses du tango, abrazo fuerte

Une Reine sur talons hauts et à la robe de soirée somptueuse vous invite à partager ce billet doux dans votre liste d'e-mails, sur vos réseaux sociaux et par le bouche à oreille! ~~~ Beaux princes et ravissantes princesses du tango, abrazo fuerte

Commenter cet article

Nina Padilha 10/11/2013 06:36


Dimanche musical et soirée automnale.
Bisous, Fred !

Fred Milongeroz 10/11/2013 08:26



Pas à Beaucaire aujourd'hui, à Carpentras! Je sais, j'ai publié des articles après l'heure, après la date.... mon côté Retour dans le futur!


Bisous Nina!