Sur la pointe des pieds - Lady Plume 5

Publié le par Lady Plume

Lady Plume sur la pointe des pieds, au milieu des reines du tango argentin

Lady Plume sur la pointe des pieds, au milieu des reines du tango argentin

 

Sur la pointe des pieds, au milieu des reines du tango, je ne suis qu'une lady avec une jambe libre et hystérique. J'ai des fourmis dans les pieds, tant j'ai hâte de répandre dans l'espace musical, des fioritures et des arabesques. Je me découvre bien plus vivante que je ne le pensais: entre les pulsions de vie et de mort, l'amour du tango est le plus fort.

 

Si c'est une danse pour les couples, éphémères ou éternels, où c'est l'homme qui guide, les reines ont leur mot à dire, c'est un peu comme une partie d'échecs, la dame est la pièce puissante du jeu, et le roi, non content d'être limité dans ses actions, se voit bien obligé de s'entourer de ses tours, piliers des 64 cases, de ses cavaliers qui sautent au-dessus de la baldosa, de ses deux fous, le noir et le blanc, avec leur tendance à prendre les diagonales comme d'autres prennent la tangeante, puis enfin sa rangée de pions dont la chaîne constitue un rempart imprenable.

 

Pendant que les reines de la milonga font les yeux doux aux danseurs, sur la pointe des pieds, Lady Plume ne fait que passer. Les plus beaux embellissements ne sont-ils pas ceux que l'on vit de l'intérieur, cette beauté du coeur portée par l'énergie de notre centre de gravité, lorsque le tango est prétexte à explorer son corps de danseuse avec conscience?

Lady Plume Tango 5

Privée des talons aiguilles du tango, loin de la fierté des reines, et de leur marche féline et majestueuse, reste ma façon queer d'expérimenter l'énergie féminine dans ma danse...

Privée des talons aiguilles du tango, loin de la fierté des reines, et de leur marche féline et majestueuse, reste ma façon queer d'expérimenter l'énergie féminine dans ma danse...

 

Sur la pointe des pieds, à pas de félin, quelques sauts de chat et enjambées de fox trot, Lady Plume ne fait que passer. Je ne serai jamais une reine, encore moins la Reina de Buenos Aires. Au milieu de l'échiquier, de quel bois suis-je fait, folle et cavalière, garufa ou tanguera, au milieu de toutes ces reines du tango, dans quelle case, blanche, noire, va-t'on encore m'étiqueter?

 

Vindicatrice comme si j'étais sortie du Marais, pourtant sans revendication aucune de me retrouver au beau milieu d'une gay pride, ni quelconque vocation de me vêtir en drag queen, simplement dans la forme queer de la milonga, avec l'esprit tango, expérimenter l'énergie féminine sur la pointe des pieds, à la barre classique, ou dans les bras d'une personne qui me guide, homme ou femme, qu'importe, pourvu que mon leader dancer me guide avec un minimum de sol, sans trop me manoeuvrer tel l'apprenti qui essaie de se servir pour la première fois de son outils, et cela me suffit, je fais alors la danseuse qui donne du fil à retordre à mon cavalier, voulant placer un adorno à chaque pas, jouer du pied, faire onduler ma jambe tel un fouet, fougueuse et aventurière, pour tester mes limites de danseuse, impertinente pour verser toute mon énergie féminine dans un cadre bien défini, une structure de danse que je vois comme une contrée où il y a encore tout à découvrir.

Dire que j'en ai voulu à la jeune et belle et si cruelle tanguera, avec sa jambe-piston, ses sorties de pierna qui ont brisé mes reins, mis à terrible épreuve, au temps jadis où au milieu du bal, j'essayais encore de faire l'homme!

 

Au milieu des talons-aiguilles du tango, des tissus de satin, du pli soyeux des robes et des jupes qui virevoltent sur la baldosa, des bretelles qui se croisent sur des peaux ondulantes dont les parfums troublent jusqu'à l'ivresse, j'ai oublié ce qu'était le juste milieu de l'homme. Entre médiumnité et féminité, les rivières de l'âme charrient bien des confusions qui font toute la beauté et les mystères de ce tango qui nous vient des berges du Rio de la Plata.

 

A quel milieu me vouer, quand mon couple enlacé vient de se fondre tout en un, quand l'abrazo devient une osmose où deux coeurs vibrent d'une même émotion? En quel milieu mon centre de gravité peut encore s'épanouir en élançant ma jambe libre, et mon coeur être contenté?

 

Au milieu des reines du bal, toutes posées sur leurs talons hauts, avec cette fierté dans le regard, je ne fais que passer, la marche légère, le pas de velours, en prenant bien soin de me mettre sur la pointe des pieds pour faire le moins de bruit possible.

Il y a des bienséances qu'il ne faut pas froisser, et des apparences trompeuses quand on juge à la hâte les adornos de Lady Plume...

 

Avignon, le 4 janvier 2016

Je me demande parfois si le tango est une partie de jambes en l'air ou bien une partie d'échecs. Se vouloir macho ou misogyne dans le bal, c'est jouer le jeu dangereux où la dame sera de toute façon gagnante: le cavalier n'a pas d'autre choix que de se plier aux règles de la baldosa. La reine nous met à l'épreuve, même si le cavalier donne l'air d'avoir un coup d'avance, je crois surtout que la milonga rend fou - qu'il faille bien choisir sa folie! S'il y a une case départ au tango, mieux vaut savoir qu'il n'y a pas d'arrivée: comme sur l'échiquier, il est préférable de rester au milieu que sur les côtés, pour toutes les pièces du jeu, sauf pour le roi, qui doit choisir de se retrancher derrière son petit rock. Il semblerait que la seule promotion possible, c'est celle du pion, et la meilleure à laquelle il peut prétendre, celle de se transformer en dame.

Je me demande parfois si le tango est une partie de jambes en l'air ou bien une partie d'échecs. Se vouloir macho ou misogyne dans le bal, c'est jouer le jeu dangereux où la dame sera de toute façon gagnante: le cavalier n'a pas d'autre choix que de se plier aux règles de la baldosa. La reine nous met à l'épreuve, même si le cavalier donne l'air d'avoir un coup d'avance, je crois surtout que la milonga rend fou - qu'il faille bien choisir sa folie! S'il y a une case départ au tango, mieux vaut savoir qu'il n'y a pas d'arrivée: comme sur l'échiquier, il est préférable de rester au milieu que sur les côtés, pour toutes les pièces du jeu, sauf pour le roi, qui doit choisir de se retrancher derrière son petit rock. Il semblerait que la seule promotion possible, c'est celle du pion, et la meilleure à laquelle il peut prétendre, celle de se transformer en dame.

 

"Mon compagnon regarda dans cette direction et sourit: "Vous avez à bord un oiseau rare: Czentovic." Et, comme je n'avais pas vraiment l'air de comprendre ce qu'il voulait dire, il ajouta en guise d'explication: "Mirko Czentovic, le champion mondial des échecs. Il a traversé les Etats-Unis d'est en ouest, sortant vainqueur de tous les tournois, et maintenant il s'en va cueillir de nouveaux lauriers en Argentine." "

 

"Mais, si dépourvues de matière qu'elles paraissent, les pensées aussi ont besoin d'un point d'appui, faute de quoi elles se mettent à tourner sur elles-mêmes dans une ronde folle."

 

Le Joueur d'Echecs, Stefan Zweig - extrait/citation

 

Sur la pointe des pieds, quand le doute assaille

Que ce soit un fox trot ou une milonga, un canyengue ou une valse argentine, ma danse est un rire perpétuel offert aux reines du tango. Comme de la cuisse de Jupiter, Lady Plume est née d'un adorno de trop! Si vous aimez les embellissements de ma plume, partagez-les sur votre réseau social préféré et par e-mail ~~~ abrazo fuerte ~~~

Que ce soit un fox trot ou une milonga, un canyengue ou une valse argentine, ma danse est un rire perpétuel offert aux reines du tango. Comme de la cuisse de Jupiter, Lady Plume est née d'un adorno de trop! Si vous aimez les embellissements de ma plume, partagez-les sur votre réseau social préféré et par e-mail ~~~ abrazo fuerte ~~~

Commenter cet article