Comme un taureau, dans l'arène de la vie

Publié le par Frédéric Zarod

La dure loi de la manutention / La femme du torero / Ma virginité / Anti-tour de France et mariage gay / Moi je suis tango / ... et ce sera déjà pas mal.

Je me suis levé un matin et j'ai entendu à la radio La corrida, célèbre chanson de Francis Cabrel. Voilà comment ça commence:

Comme un taureau, dans l'arène de la vie


Tu es comme un taureau dans l'arène


 Puis je suis allé travailler.

7 heures, préparer le camion, le charger de sacs de ciment, de poutres, d'échaffaudage, j'ai mal aux lombaires.

En plein mois de février, soulever des charges lourdes de bon matin, les mains gelées, on ne peut pas dire que ça remonte le moral. Mais faut bien travailler. Si je ne paie pas mon loyer, mon proprio me fout à la porte. Je suis comme ce taureau dans l'arène.

"Tu as mal au dos, le patron t'aboie dessus, comme autant de pointes lancées dans ton échine. Tu devras tenir le coup pendant 40 ans! Tu es dans l'arène et ça ne dure pas 2 heures!"

8h15, on décharge le camion, la douleur à mon épaule droite me reprend. "La maçonnerie, c'est pas un boulot de pédé! Montre voir que tu es un homme, un vrai." Est-ce que ce chef d'entreprise est sérieux? 

Et mon patron de rire. Je vais à ma glacière, je prends un efferalgan. "Où es-tu passé encore, bordel!" Faut que je me dépêche. Le reste de la journée, ça coule de source, ça forge un homme, ça muscle mes petits bras, une vingtaine de bétonnières, des centaines de coups de pelles, de la grave, des sacs de ciment à verser dedans, la poussière du ciment qui attaque les narines, les brouettes de béton ou de mortier à faire passer sur des planches en travers les fondations. Envoyer les sceaux par la corde, envoyer sur les échaffaudages des centaines de parpaings pendant que mon patron et son collègue montent les murs.

Il faut que je me dépêche, ils avancent vite. Je rentre chez moi, je m'enfile des kilos de viande et de pâte, je ne peux pas me permettre d'être végétarien.

A 20 heures je tombe dans mon  lit. Je pleure en silence. Elle s'est barrée avec un autre mec. Qu'est-ce que tu veux, dans l'arène de la vie, c'est la loi de l'homme qui gagne le plus d'argent.


Est-ce que ce monde est sérieux?

Je m'endors. Mon sommeil est agité.

J'ai mal au dos, et encore à l'épaule droite. Je me lève en pleine nuit pour prendre un efferalgan. J'espère me rendormir assez vite, car le réveil sonne à 5 heures. Je sais ce qui m'attend de nouveau ce mardi matin : même menu, bétonnières, parpaings, brouettes, sacs de ciment. Tenir de 8 heures à 18 heures. J'ai beaucoup de mal à me rendormir.

La chanson de Francis Cabrel me revient dans la tête :

 "Depuis le temps que je patiente dans cette chambre noire
J'entends qu'on s'amuse et qu'on chante au bout du couloir"


Les paroles de La Corrida me calment.
Je suis cette bête au milieu de toutes ces poupées qui s'amusent avec ma vie, qui me piquent de leurs aiguilles, je suis condamné à mort, je m'en prends à tout ce qui bouge, la haine monte en moi, je me débats, dans cette arène, je sais maintenant que je vais mourir. J'ai peur de la mort. Cauchemar. Soudain le réveil sonne.


Dans les premiers moments, j'ai cru simplement qu'il fallait se défendre

Je reçois des e-mails, des PPS contre la tauromachie. Je vais sur facebook, on en rajoute une couche : CONTRE la tauromachie. Mais qu'elle mouche les a piqués donc! C'est quoi cette secte?

Pendant ce temps, je découvre des vidéos horribles, cette vidéo d'une adolescente lapidée en pleine rue : des dizaines d'hommes lui balancent des cailloux, des parpaings. Elle finit effondrée par terre. S'agite. Un dernier parpaing est jeté sur son crâne. Elle ne bouge plus, le visage baigne dans une marre de sang.

 


Est-ce que ce monde est sérieux?

Je vais sur facebook: qu'est-ce que je fais? Je partage cette vidéo youtube ou pas? Et là, vlan! Les endoctrinés de l'anti-corrida rebalancent leur slogan. Ce soir là je découvre avec horreur des vidéos sur youtube qui montre le visage qu'on nous cache du monde, je découvre encore des vidéos de lapidation, d'immolation, de décapitation, une rangée d'hommes menottés sont abattus froidement d'une balle dans la nuque.

Je découvre également le combat d'une africaine qui fait un discours à l'ONU pour attirer l'attention sur la pratique barbare de l'excision. Les lèvres vaginales de milliers de femme sont aussi cousues pour assurer leur virginité. Des vies brisées, infections qui conduisent au décès, sans compter l'état psychologique de ces personnes.

Un jeune qui se tire une balle dans la tête. Trucage ou non? Choquant. Des vachettes et de jeunes toros sont lâchés dans les rues des villes espagnoles. Puis moi égoïstement - parce qu'il y a une intuition bizarre - qui suis contre la tauromachie, parce qu'on m'a toujours dit que les taureaux étaient dopés et drogués, et parce que je me suis identifié à la bête prise au piège au milieu d'une foule qui acclame le Matador, oui, contre la tauromachie... à force d'écouter la chanson de Francis Cabrel, "ils sortent d'où ces acrobates avec leur costume de papier?"

J'ai l'idée de taper dans google "mort d'un torreador" et je tombe sur des vidéos où je découvre en effet pour la première fois des hommes qui se font encornés, certains périssent.

Comment des hommes peuvent-ils grandir et faire ce métier pour lequel ils savent très bien que certains de leurs frères parfois perdent le combat contre le taureau? Perdre contre le taureau, ce n'est pas compliqué : on ne se relève pas.

"Sentir le sable sur ma tête, c'est fou comme ça peut faire du bien"

Combien de fois ai-je répété cette phrase de La Corrida de Cabrel? Allongé par terre dans ce mobilhome, pleurant, épuisé, égaré, isolé.


Et là sur internet, encore une couche d'anti-corrida, d'anti-tauromachie. Mais qu'est-ce qu'ils ont tous, c'est une mode où quoi? On ne voit bientôt plus que ça : anti-tauromachie.

Et aussi : anti-mariage gay. 


Est-ce que ce monde est sérieux?

Je me lève le matin dans une ville quelconque de France, et subitement, j'ouvre la fenêtre et je crie:

 


"Je suis contre la tauromachie!"

Je me jette sur facebook, et je partage tous les posts contre la tauromachie. Et en passant, je n'oublie pas non plus de partager des posts contre les gens qui sont contre le mariage gay.

Depuis un certain temps, un virus circule, ce n'est pas la vache folle, ce n'est pas la grippe aviaire, non! C'est une horde de soldats qui envahissent facebook, pour remplir le fil d'actualité d'anti-tauromachie et de contre anti-mariage gay.

C'est vrai que je n'ai pas la télévision depuis 6 ans, donc, je ne suis plus vraiment au courant des informations diffusées par les journaux télévisés.

J'essaie d'être présent dans les choses qui m'entourent et je ne m'intéresse pas spécialement aux actualités "à chaud". Je m'aperçois du coup que le monde tourne encore, et que mon absence en tant que spectateur du journal TV de 20 heures n'a pas perturbé l'actualité française, ni mondiale. Ouf, soulagement! On peut vivre sans être au courant de ce que les médias français veulent bien nous montrer.


Au fait, et la femme du Torero, comment va-t'elle?

De ce fait, j'ai raté un épisode. Il s'est donc passé un évènement international, d'une importance capitale, et d'une extrême gravité.

"Quoi! Tu n'étais pas au courant? Mais maintenant, les gens sont anti-tauromachie! T'es pas anti-tauromachie? Tu déconnes!"
   
Y avait-il un formulaire à remplir? Je coche donc la case : "anti-tauromachie". Quoi? Cette case aussi? C'est quoi? C'est la case POUR le mariage gay. On est obligé? Moi? Non non, je m'en fiche, s'ils veulent se marier. Ah bon, je suis obligé de cocher quand-même cette case. Mais si je ne veux pas cocher? Ah bon, moi? Anti-gay? Ben non... pas que je sache.
   
Alors maintenant, je vais me tenir au courant! Tous les jours je surveille internet, pour savoir quand va être lancé le programme "Contre le divorce gay". Je ne voudrais pas être le dernier des imbéciles à être au courant, vous comprenez?

Quelqu'un a des nouvelles de la femme du Torero? Quoi? Elle s'est mariée avec une lesbienne?


Ma virginité : "Ils ont eu peur que je recule"

Mais laissez-les tranquilles ces taureaux! Ils sont piqués avec des épingles à nourrice, oui, ça pisse le sang.

Faudrait peut-être lancer le programme anti-défloraison! Une vierge qu'on dépucelle, ça pisse le sang aussi. Elle peut en souffrir! Maintenant, les matelas sont aussi des arènes. Chères vierges, luttez contre votre défloraison!

Essayez de discuter avec un anti-machin, un anti-tauromachie! Mais non... ce ne sont tout de même pas des extrêmistes ces gens-là!

Un homme descend dans l'arène et affronte au péril de sa vie le taureau. Oui mais, le taureau est dopé, heu pardon, il est drogué, affaibli.

 


Tiens donc?

Chers français, chères françaises, cela vous plairait-il qu'une horde d'espagnols descende les champs Elysées en brandissant des banderoles anti-tour de France, anti-match de footbal?

Ben oui, nos athlètes sont surgonflés, dopés, drogués aussi! Quoi? Ils n'affrontent pas la mort? Pourtant ça leur arrive de tomber, de se briser un tibia, on en voit des fractures ouvertes, et ça pisse le sang aussi. Des footballeurs qui tombent d'une crise cardiaque sur le terrain... au beau milieu de l'arène : est-ce pour cela qu'il faut interdire les match de foot? Le cyclisme en France? N'oubliez pas non plus d'être anti-boxe anglaise, par la même occasion : ça pisse le sang aussi, ça laisse des séquelles au cerveau. Certains meurent aussi sur un ring.


Les gens sont tellement sensibles quand ils voient un taureau pisser le sang dans une arène. Mais ont-ils seulement mis une seule fois les pieds dans une arène, pendant une corrida?

Et un coureur cycliste qui vient de s'éclater le genou au bord de la route, ça pisse pas le sang? Ce sont les risques du métier... Me dira-t'on. Mais moi j'ai jamais demandé qu'on bloque mon quartier l'été parce que quelques cyclistes ont décidé de brandir l'étendard sanglant de la compétition à outrance, sponsorisée par les plus grosses marques.


Essaie une seule fois d'être anti-tour de France en France

Contre le Tour de France....non non! Tu risques de te faire tabasser. C'est beaucoup moins dangereux d'être anti-tauromachie, on s'en fout, anti-corrida, ça ne se passe pas chez nous, sauf à Nîmes, peut-être...

Il y a un Matador avec son courage, qui affronte un taureau une fois par mois, ou par semaine, heu pardon, un taureau courageux qui affronte un homme habillé comme une poupée, et c'est tous les jours que sur mon fil d'actualité je dois m'entraîner à lire entre les posts anti-tauromachie.

Il y a une femme qui se fait violée toutes les 8 minutes ici sur notre territoire français, et pas un seul anti-viol. Il y aurait autant d'enfants victimes d'agressions sexuelles, également sur notre territoire français, et rien sur facebook. Sauf, le 25 novembre journée contre les violences faites contre les femmes, et le 8 mars journée pour le droit de la femme.

Soyez anti-excision, anti-lapidation, anti-guerre économique aussi.


Il n'y a pas que la tauromachie dans la vie

Regardez autour de vous, le nombre de parents qui le soir fatigués aboient sur leurs enfants, n'y prêtent même pas attention, ne prennent même pas le temps de leur conter une histoire!

"Si tu vas te coucher tu auras un bonbon....... Oh ça suffit les gosses, je vais distribuer une paire de claques....... Si tu n'arrêtes pas de crier, tu seras privé de Mac Do....."

Et il y a des milliers de sentances débiles qui sont répétées et même inventées par des milliers de parents ici sur notre territoire français, qui ne prennent pas le temps, qui sont prêts à arracher le bras de leur gamin si d'aventure il a le malheur de s'arrêter dans la rue, le visage plein d'admiration pour un homme qui joue du violon. Putain, laissez-le observer, contempler les choses de la vie, au lieu de vous dépêcher de rentrer chez vous pour le coller devant la télé, un DVD ou la playstation... et vous précipitez sur facebook pour affirmer votre dictature anti-tauromachie!


Anti-tauromachie VS anti-mariage gay

Faisons entrer dans une arène les endoctrinés de l'anti-corrida et les endoctrinés de l'anti-mariage gay, voyons, vont-ils s'entretuer? Cela ne m'étonnerait guère!


Comment fuir cette arène?

Vendredi. Dernier jour. Je pense que je vais démissionner. Je suis épuisé. Mais j'ai un loyer à payer. Je vais chez le toubib quelques jours plus tard. Je n'en peux plus. Il me colle des anti-dépresseurs...

Quoi? Anti? Vous me prenez pour quoi?

J'ai une overdose d'anti-tauromachie et d'anti-mariage gay, et vous ajoutez à ma perfusion d'anti-bidule et de contre-truc, encore un anti... anti quoi? Anti-dépresseur... et des anti-inflammatoires pour mon épaule droite, ou contre mon épaule droite, et des anxiolytiques? Ben voyons! Et des somnifères? Pourquoi pas encore! Veut-on m'endormir? Me plonger dans l'inconscience?

Je me retrouve en arrêt-maladie. Oui. Si dans cette société tu refuses d'être contre et anti, on te met aux arrêts.

Je démissionne ou pas? Je quitte les arènes ou non? Je m'encorne une de ses danseuses ridicules? Si oui...c'est le chômage. Ou encore la manutention ailleurs... On en réclame des gens qui frôlent la précarité pour faire ce que la majorité des gens refuseraient de faire ne serait-ce qu'une seule journée, ces mêmes gens qui sont contre ceci et contre cela, anti-truc, et anti-machin, et qui défilent par milliers pour se sentir moins seuls...

L'anti-tauromachie, c'est un truc qui permet d'avoir la sensation de se sentir moins isolé entre ces quatre murs, quand on n'a pas un petit-ami ou une copine à ses côtés, pour se sentir... aimer.


Se sentir aimer dans l'arène du tango argentin

Pendant des années, pour me sentir aimer, je ne perdais pas mon temps à défiler contre la tauromachie, je descendais dans l'arène : mon arène à moi, c'était la piste de danse.

Qu'un endoctriné essaie de brandir une seule  banderole anti-tango, et vous allez voir de quel bois je me chauffe... Je m'en fiche : soyez contre le tango! Après l'Espagne, l'Argentine.

Je ne suis pas contre Buenos Aires. Je suis plutôt pour la Provence. Je vis dans ma Provence, je me contente de... plus rien.

J'espère que la boîte d'intérim va m'appeler. Quoi? Le tango du transpalette longue-fourche? Pour une tanda de "vocale" (le casque sur les oreilles et la voix informatisée de la Matrice pour vous dicter le nombre de colis à ranger soigneusement sur la palette CHEP)? Et pas de cortina pendant 4 heures 30?

Je n'étais pas dans les arènes ce week end, ni à Tablango, ni à Marseille, ni à Martigues, ni à Salon-de-Provence.

J'étais anti-déplacement, anti-gaspillage de gazole, anti-sous, tout-va-bien-je-vais-bien, dopé à la caféine et à la nicotine, anti-brouillard et CONTRE la montre, j'essayais d'être dans l'instant présent, POUR le pouvoir du moment présent...

Oui! Moi aussi j'ai le droit d'être anti : anti-mental. Mon gourou à moi c'est Eckhart Tolle. Comment ça? J'ai le droit de choisir mon endoctrinement quand-même? Vous avez le droit d'être anti-corrida et contre les anti-mariage gay, et moi j'ai le droit d'être contre le passé et contre le futur. Pour l'instant présent!

Je m'y suis préparé à cet instant présent!

A force de chercher l'amour sur les pistes de danse, j'ai fini par ressentir le pouvoir du moment présent en apprenant le tango argentin.


La milonga, c'est l'arène du tanguero

Je vous garantis que lorsqu'on rentre pour la première fois dans cette arène, le Torero que vous êtes à intérêt à croire en son étoile!

J'ai appris à devenir un Matador en tango : essayez de lutter contre la jeune et belle et cruelle tanguera (cf mon article: La jeune et belle et cruelle tanguera)!

Vous n'êtes pas dans l'instant présent ni dans votre sol, et vlan, qu'elle vous enfonce ses deux cornes dans la cuisse ou la fesse... oui, on appelle cela les talons-aguilles...

Anti-féministe, moi? On dit misogyne, ici, point de contre pas d'anti. C'est plus simple. Et non, je ne pense pas être contre les femmes, je les aime tellement. D'ailleurs c'est pour cela que depuis 6 ans, je descends souvent dans les arènes de la salsa, de la musette et du tango, pour trouver un peu d'amour.

Là, je suis d'accord, je suis CONTRE, et j'aime cet abrazo, me trouver tout contre ma danseuse, ça fait chaud au coeur, ça fait tout plein de sensations de tendresse. Je ne suis pas contre un peu d'affection.


Revenons à nos anti-loup

Anti-corrida, anti-tauromachie, c'est bien finalement. Oui. C'est un public qu'on peut cibler. C'est bien pour les marketeurs : qu'est-ce que vous croyez, pourquoi vous manipule-t'on?

C'est un nouveau procédé marketing, les anti-machins et les anti-bidules.

Le capitaliste a besoin de créer la division, l'opposition, ainsi il maîtrise mieux les champs de force et d'inconscience de la population consommatrice. Il provoque une polémique, s'associe à certains médias, et voilà, il a créé un nouveau profil de consommateur qu'il peut enfin mieux cibler :

L'anti-tauromachie - Un végétarien, un pro-tibétain, un ami des homosexuels et de la gay pride, un grand consommateur de produits bio et d'ouvrages sur l'écologie, le développement personnel, ainsi qu'un amoureux des animaux (qui a donc des animaux, et qui va dépenser de l'argent pour son confort et sa protection).

Je pousse le bouchon? C'est une caricature. Ah, bon. Vous êtes aussi anti-lolanterie, anti-comique, anti-deuxième degré? 


Est-ce que ce monde est sérieux?  

Cessez donc de vouloir décider au fond de votre village en France ou aux Etats-Unis ce qui est bon ou pas bon pour les espagnols. Arrêtez donc de regarder la paille dans l'oeil de votre pays voisin, et intéressez-vous à la poutre qui se trouve dans votre oeil!

Soyez dans votre corps, et non dans le corps d'un taureau.


Cela ne vous suffit pas d'être dans l'arène de l'existence quotidienne?

Personnellement je suffoque dans mon arène. Je n'ai pas le temps ni l'énergie d'être contre ou anti j'n'sais pas quoi. J'ai bien affaire comme ça contre moi-même pour encore porter le deuil d'un taureau qui s'effondre dans le sable d'Andalousie.

Comment pouvez-vous vous permettre de dire ce que ressent un taureau, et de condamner un homme qui est né dans la culture de la corrida?

Qui en fait son métier, pour gagner comme vous sa vie? 

Mieux vaut un homme qui affronte une bête que tout le monde de toute façon aurait tuée pour la manger, plutôt qu'un homme agressif dans une banlieue d'une agglomération, qui se trouve sans occupation pour se défouler (telle que la tauromachie par exemple), qui ne trouve plus de sens à sa vie, et qui s'en trouve un subitement chez les pourfendeurs de non-croyants, et qui revient avec des anti-non-croyants plein la tête et une arme à feu dans chaque main.


Laissez-les donc vivre ces Toréadors et ces Taureaux

Il y a des taureaux qui parfois s'arrêtent et refusent le combat. Ils regardent le Matador : ce dernier comprend qu'il n'est plus nécessaire de combattre. Je pense que ces hommes ne vous ont pas attendus pour mourir par les cornes d'un taureau ou pour décider de raccrocher.

Essayez un peu d'être POUR. Pour être dans votre corps, pour accepter ce qui se passe chez vous, non seulement dans votre ville, mais aussi chez vos amis, dans votre famille, et encore mieux, dans votre propre corps: soyez anti-conditionnement, contre l'endoctrinement, contre le sommeil de votre Conscience.

Vivez l'instant présent, c'est ici et maintenant, et non pas dans une arène quelque part loin de votre corps!

 

PS: Le spectacle de la tauromachie me répugne. Notre société est encore puérile et barbare...

   

La corrida, Francis Cabrel

Publié dans Autres Textes

Commenter cet article

Laret 26/11/2012 08:49


"Life is so complicated"disait Ray Davies(The Kinks)et


"Craignons de nous réveiller mort,sans avoir assez joui de tout"(François Béranger)!

Fred Milongeroz 26/11/2012 09:11



J'aime beaucoup la deuxième citation Jean-Pierre! Prendre conscience, relativiser, se poser les bonnes questions, et essayer de vivre dans son corps! ici et maintenant!