Un caminito de rosas

Publié le par Frédéric Zarod

     

Un caminito de rosas (un petit chemin des roses) - Le tango argentin comme cheminement intérieur de l'être?
 

Tags de l'article : Tango une danse sociale; éveil spirituel; expression corporelle; instant présent; apprendre à se connaître soi-même dans le regard de l'Autre; homme macho, homme sensible.


Le tango est un rendez-vous pour aller vers l'Autre; pour aller vers le sexe opposé : dans le regard de ma moitié manquante, je découvre ma propre présence; dans le regard de la femme, l'homme reçoit le retour de ses propres émotions : il apprivoise cette chose qui cherche à s'exprimer, là, dans son propre coeur.


Il apprend que derrière le "macho", sous son armure, cette chose est vivante; qu'elle semble faire mal quand il tente timidement de poser un regard à l'intérieur de lui-même!


Il s'en trouve au début irrité, puis une fois accoutumé par l'abrazo, une fois passées les réticences du contact affectif, il ouvre ses yeux du coeur... Lui qui pensait n'être qu'homme...

 

   

Tango argentin: à la découverte de sa petite famille intérieure

 

Il sent bien que l'enfant et la femme vivent en lui, et c'est en apprenant à guider sa cavalière, qu'il apprend à guider son propre corps, à le découvrir comme un vecteur d'énergie; il partage des instants de confiance, il se sent rassuré que l'Autre lui fasse confiance et s'abandonne à sa propre responsabilité de guide.


Ainsi le tanguero devient le chef de famille: cette famille qui réside en lui, l'enfant que contient son coeur, les émotions à apprivoiser, à éduquer, sa partie féminine, l'anima qui est son moteur, son énergie, son corps qu'il habille des vêtements qu'il choisit selon ses goûts et auquel il offre son intention la plus sincère de le déployer avec conscience.   

Beaucoup d'humilité pour progresser en tant que cavalier : résister à la tentation d'utiliser la force des bras, découvrir le lâcher-prise, et faire confiance en ses appuis.

 

   

Tango argentin : la magie est à portée de main... à portée de coeur!

 

Quand l'homme et la femme apprennent à s'écouter, à se faire confiance, et à comprendre l'autre moitié de sa représentation terrestre, alors la solitude dans le couple ou du célibataire devient une ressource, un complément revivifiant pour la personne qui faire l'effort d'être vrai au travers les dimensions de son être.


Le tango argentin a cette spécificité que si l'on cherche à tricher, à arranger ses propres vérités sur une piste de danse, alors la progression s'en trouve bloquée. Il n'y a aucun apprentissage en tango argentin, seulement un dépouillement et une pratique qui n'aura de cesse de servir une âme dansante!

Aix/Marseille, le 11 mars 2012



Si cet article vous a plu, partagez-le sur votre réseau social préféré - Pensez également à vous inscrire à la newsletter de Tango Plume! Cf menu dans la colonne de droite

Publié dans Tango argentin

Commenter cet article

Laret 29/09/2015 08:03

"Un petit chemin des roses", quelle belle description...Amitiés, Jean-Pierre

Frédéric Zarod 30/09/2015 00:41

Merci Jean-Pierre, amitiés!