Virus neuro-linguistique

Publié le par Le manipulé

le virus des tenebres neuro-linguistique manipulation societe moderne

Le Virus des Ténèbres

De la programmation neuro-linguistique à la manipulation dans la société moderne

 



Le capteur de mouvement ou le détecteur d'inertie


Nos cerveaux sont à présent programmés afin que les capteurs de mouvement soient toujours en bon état de fonctionnement. Le stress est naturel, mais il a été déplacé entre les mains de la machine médiatique et techno-industrialisée: si tu as le malheur de ne pas bouger un instant, ton capteur de mouvement se met en alerte! C'est un programme, comme un virus, que tu télécharges sans t'en rendre compte. C'est de la programmation neuro-linguistique, mais pas thérapeutique... non! Il se transmet de bouche à oreille ou directement par les vecteurs médiatiques, panneaux et spots publicitaires, l'e-mail et les fameux pps, la télévision, la radio, etc...

Ne t'arrête jamais de parler, de penser, de bouger. Le capteur de mouvement est le pire des programmes neuro-linguistiques basé sur le temps: tes parents t'éduquent maintenant chrono à la main. Ce capteur, une fois entré dans ton organisme, sera cultivé: il se nourrit de ta vitalité. Tu as beau partir chez les moines tibétains là-bas, très loin, et lorsque tu reviens chez nous, le capteur est réactivé aussitôt par ton environnement... 

Ton inertie serait ta résistance aux variations de vitesse. Vivre en communauté c'est bien, on en a tous besoin, mais curieusement, ça nous fait du mal en ce moment... depuis quelques décennies?  Déjà seul, ton capteur de mouvement est en alerte si tu comptes t'accorder un tant soit peu de détente et d'écoute intérieure... Je ne parle par de méditation, car la méditation elle-même nous est proposée et vendue un peu sous la forme d'un cachet d'aspirine. On croit méditer pendant qu'on dépense beaucoup d'énergie à croiser nos jambes afin de trouver l'attitude du lotus, et le corps, loin de se reposer, te fera méditer sur les aspects de la souffrance que tu lui fais encore subir.

Entre les ondes électro-magnétiques, le rythme d'une société hyper-virilisée, et un système médiatique, concurrentiel, qui t'impose la vitesse que tu ne dois pas dépasser et qui te programme en même temps pour que tu la dépasses, juste ce qu'il faut pour que tu sois rentable, ton mental  est soumis au vertige de la vitesse. On crée un système environnemental très électrisé, qu'on échauffe par des moyens de télécommunications basés sur les ondes électromagnétiques. A cela on ajoute sur le plan neuro-linguistique,  vidéos,  images,  messages oraux et écrits diffusés de telle façon que le mental n'a pas le temps de les digérer.

On crée donc un environnement agité, à l'image d'un bol d'eau qu'on remue sans cesse à la cuillère. Ton mental, c'est par exemple un petit pois qu'on place dans le bol: tu ne peux absolument pas rester immobile!

Notre monde moderne nous formate à la façon d'une dynamo: ton système neuronal et nerveux se charge de toute l'énergie déployée par les relais sonores (radio, bruits des villes), visuels (défilement incessant d'images), mécaniques (nos sens soumis à la torture de la circulation automobile par exemple),  électromagnétiques (ondes issues de nos appareils électriques...). Une fois que tu t'éloignes du système, tu restitues cette énergie: tu ne peux absolument pas te reposer dans un premier temps!

En effet, ton corps a besoin de décharger cette quantité d'énergie... Les temps de repos aussi bien que les week end seront utilisés seulement pour que tu aies à peine le temps de te libérer de cette charge ou surcharge. Or décharger la quantité d'énergie que ton corps a emmagasiné sous la contrainte de cet ensemble de champs de forces, t'impose des activités pressantes: imagines que tu cours un marathon toute la semaine. Arrive le vendredi soir: tu ne peux pas t'endormir immédiatement! Ou tu t'effondres dans un profond coma!

Faut d'abord ralentir le pas de course, ensuite marcher, ensuite seulement faire une séance de décontraction...  se nourrir, se ressourcer... Tu commences à t'endormir dans la nuit du dimanche au lundi vers les quatre heures du matin! C'est une image... mais certains être trop sensibles le vivent vraiment ainsi. On les accusent immédiatement d'être bipolaires, hyperactifs, insomniaques, dépressifs, ou je ne sais quoi encore!


Je ne pense pas que la bipolarité, l'hyperactivité, l'insomnies ou le noctambulisme, la dépression passagère ou chronique, soient réellement des maladies dans le sens auquel on veut bien nous faire croire! Ce sont-là des réactions naturelles de défense d'un organisme vivant, issu de la terre mère nourricière, qu'on a placé dans une société ultra-modernisée...

La nature dans ton corps, c'est aussi le principe d'inertie, soit la première loi de Newton: si ton corps ne subit aucune force, tu restes immobile, autant dire... au repos complet, et non compensateur! Au repos mérité! Au repos du guerrier de la Lumière!

Bienvenue en enfer!


                 Aix-en-Provence le 11 avril 2012


 

A lire:

Comment enfoncer un clou dans un mur en béton / Mystère Bricolage

Mystère de l'être fragile: comment faire de ses faiblesses une force

Violence: l'humanité est encore puérile et barbare / Droits des femmes

Publié dans Autres Textes

Commenter cet article